Lourde condamnation après la manif, la repression n’aime pas être contestée

1918 visites
4 compléments

Ce lundi après midi une des 18 personnes arrêtées pendant la manifestation anti-répression de jeudi est passée en comparution immédiate.
Il mange six mois fermes avec mandat de dépôt assortis de neuf mois de sursis avec mise à l’épreuve de deux ans, avec obligation de justifier de démarche d’emploi et de formation. Il a été condamné pour violence envers représentant de l’ordre.
La peine est particulièrement lourde pour une manif où seules quelques poubelles ont brûlé. Dans ce cadre, la Caisse de Solidarité rappelle qu’il est conseillé de refuser les comparutions immédiates (malgré le risque de préventive) qui statistiquement donnent lieu à des peine plus lourdes.

Pour rappel, treize personnes ont été libérés avec un simple rappel à la loi, quatre autres personnes ont été libéré sans contrôle judiciaire et passent en procès en janvier.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 12 novembre 2014 à 20:58, par

    non pas sur ce site. mais tu peux contacter la caisse de solidarité qui doit l’avoir si tu veux lui écrire.

  • Le 11 novembre 2014 à 20:25, par

    Est-ce que ce serait possible de faire circuler assez rapidement son adresse, si la peine se confirme telle qu’annoncée, histoire de lui envoyer rapidement messages de soutien, lettres d’amour et trucs divers !!!

  • Le 11 novembre 2014 à 12:05, par Camille

    Au moins deux des 4 personnes libérées avec procès en janvier SONT sous contrôle judiciaire, léger cependant : pour l’une des personnes, simple interdiction de sortir du territoire français, sans obligation de pointer au commissariat.

  • Le 10 novembre 2014 à 19:53, par

    Il avait un an ferme aménageable sur le dos pour une histoire de rebellion contre des policiers qui s’étaient mis à 6 pour le faire sortir de sa voiture. Donc c’est quasiment sûr que ça va tombé vu qu’ils l’ont sous la main maintenant. Donc la vrai peine est plutôt un an et demi pour une canette et deux œufs.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Expulsion de Tolbiac : un homme dans le coma

Ce matin la commune libre de Tolbiac a été expulsée. A l’opposée de la version policière, tous les témoins rapportent une expulsion d’une très grande violence de la part des flics. En milieu d’après-midi on apprend même qu’un des blessés serait actuellement dans le Coma suite à une chute provoquée par un...

>Toulouse : un mort en prison, révolte au Mirail

Nous avons appris la mort de J. 27 ans habitant du quartier des Izards à Toulouse dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 avril. Il est décédé alors qu’il était incarcé à la maison d’arrêt de Seysses dans des circonstances jusqu’ici inconnues. Depuis, le quartier de la Reynerie (Mirail) à Toulouse a se...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}