M. Richard Prasquier n’est pas le bienvenu à Lyon, il doit retirer ses propos diffamatoires sur Salah Hamouri !

716 visites
1 complément

Communiqué du collectif Palestine 69 contre la désinformation du président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France à l’encontre de Salah Hamouri.

Mr Richard Prasquier n’est pas le bienvenu à LYON, il doit retirer ses propos diffamatoires sur Salah Hamouri !

COMMUNIQUE :

Richard Prasquier, président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France s’est rendu coupable de grave désinformation vis à vis de Salah Hamouri. Il est attendu au dîner du CRIF à Charbonnières le 26 janvier.

Salah HAMOURI, jeune franco-palestinien a passé près de 7 ans dans les prisons israéliennes suite au jugement inique d’un tribunal militaire d’occupation. Sans aucune preuve, il a été condamné pour avoir eu l’intention de fomenter un attentat contre le rabin extrémiste Ovadia Yosef. Il a été libéré le 18 décembre 2011 à l’âge de 27 ans !

JPEG - 18.1 ko

Richard Prasquier a publié un éditorial le 20 décembre où il accuse Salah d’avoir déclaré à l’agence Reuter : “Ovadia Yosef mérite la mort.” C’est même par ce mensonge que débute l’éditorial. Salah Hamouri a démenti et l’agence Reuter également dans une dépêche datée du 20 décembre à 15 h 50.

Jean-Claude Lefort, Président du Comité National de Soutien lui a demandé de rétablir les faits, de présenter des excuses à Salah Hamouri et de désavouer tous les sites appelant au "lynchage". A ce jour, malgré les démentis, malgré les demandes répétées, Mr Prasquier n’a pas corrigé son propos qui figure toujours sur le site du Crif.

Il est indigne que des personnalités qui se veulent représentatives puissent ainsi salir des personnes et prennent le risque d’alimenter un déferlement de haine.

Dans son éditorial, Mr Prasquier cherche à justifier l’injustifiable pour excuser la "justice" israélienne qui emprisonne un jeune 7 ans pour délit d’intention. Il se trompe de rôle en se faisant l’ambassadeur du gouvernement Netanyahou. Sans correction de ses graves propos diffamatoires, il n’est pas le bienvenu à LYON !

Plus d’infos

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 février 2012 à 16:04, par luc

    Le problème -sans guillemets- avec Prasquier, comme avant lui avec Cukierman, est que ces notables sont paradoxalement protégés par leur... non-représentativité (même si bien entendu ils ont tout intérêt à laisser croire le contraire, et peuvent compter à cet égard sur la complicité objective des antisémites obsessionnels) !!! Un bon nombre de juifs de France ne se sentent pas plus concernés lorsque c’est Prasquier qui pète de travers, que lorsque le fils Klarsfeld vient de se livrer à la dernière en date de ses saillies obscènes ; et assurément il n’y a jamais à dénoncer de... « délinquant juif », là où il n’y a qu’un délinquant tout court. Mais c’est oublier ce qu’a rappelé Eugen Weber à propos de la France des années Trente, et qui dans une large mesure reste valable de celle d’aujourd’hui : malgré les mariages mixtes, les déplacements de population, etc., beaucoup de français non-juifs n’ont pas, parmi leurs proches, de juifs, « ou de personnes qu’ils reconnaissent comme tels ». Et du même coup ils sont enclins à prendre pour représentatifs les hypo-crifs, même si on peut estimer que ceux-là n’engagent qu’eux-mêmes.
    Et c’est ainsi que le triste sbire en arrive, ici à l’égard d’un franco-palestinien, mais aussi et en permanence sur le terrain franco-français, à se permettre des choses qui en toute équité et en tant que prétendu « représentant » (car à titre personnel et privé il a le droit à ses opinions, si haïssables soient-elles) devraient depuis longtemps lui avoir valu un solide coup de pied dans le derrière : ainsi il y a de cela deux ans l’intéressé avait pu et sans qu’aucun mal ne lui soit fait déclarer légitime sic le débat sur l’identité nationale, on croit rêver...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"