Manifestation contre la loi dite de sécurité globale samedi 5 décembre

5825 visites
Loi sécurité globale

Nous étions 13 000 à manifester dans les rues de Lyon samedi dernier contre la loi sécurité globale. Nouvelle manifestation ce samedi 5 décembre à 15h00 place des Terreaux.

Suivi: 21 mises à jour. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
  • Entre 7000 et 8000 personnes ont encore manifesté aujourd’hui à Lyon contre la loi « Sécurité globale » : ni le froid ni l’Etat ne nous arrêteront !

    Du monde encore place Bellecour qui se réchauffe autour de quelques feux de poubelles, alors qu’on termine ce suivi !

    JPEG - 1.5 Mo
  • Plusieurs centaines de manifestant⋅es encore présent⋅es place Bellecour pour cette fin de manifestation qui a subi un dispositif policier particulièrement lourd

    La fanfare, fidèle compagnonne des manifs, est toujours là, et la bonne humeur aussi !

  • La manifestation, qui se termine à Bellecour, est repoussée par le canon à eau sur les quais

    C’est la répétition générale avant la fête des lumières !

    JPEG - 279.7 ko

    Et les flics en profitent : grosse salve de canon à eau sur l’arrière du cortège

  • Le pont de la Guillotière se vide, alors que la BAC et les CRS se dirigent vers Bellecour

    JPEG - 980.6 ko
    JPEG - 293.8 ko
  • Alors que chacun⋅e navigue un peu entre Bellecour et la Guillotière, les flics eux s’installent et ferment peu à peu toutes les sorties pour imposer des fouilles

    Le pont de la Guillotière est désormais bloqué par les flics.

    JPEG - 261 ko
  • Une arrivée joyeuse à Bellecour tandis que les flics chargent à la Guill’

    Deux salles, deux ambiances !
    A Bellecour les manifestant⋅es chantent pour se réchauffer :
    « plus de teufs moins de keufs ! »
    « Darmanin démission ! »

    A la Guillotière, le cortège chante ’tout le monde déteste la police" et la fanfare met l’ambiance face aux charges de la BAC

    JPEG - 268.8 ko

    et au milieu du pont...

    JPEG - 207 ko
  • Le cortège s’éparpille en partie sur les quais, en partie à Bellecour et en partie autour du manège de la Guillotière mais ne se disperse pas, sous un beau coucher de soleil

    Pas facile de se repérer au milieu des gazs, mais les manifestant⋅es sont là !

    JPEG - 2.6 Mo
    JPEG - 252.1 ko
    JPEG - 322 ko
  • C’est presque une tradition, la manifestation qui arrive au niveau de la rue de la Barre est accueillie par le canon à eau, alors que des gazs sont toujours lancés cours Gambetta

    JPEG - 398.2 ko
    JPEG - 2 Mo
  • La tête de la manifestation commence à traverser le pont de la Guillotière, alors que l’arrière arrive en rang serré et qu’une partie de la manifestation s’échauffe rue Aimé Collomb

    JPEG - 1.7 Mo

    L’hélicoptère est par ailleurs de sortie.
    Les tentatives de manif sauvage laissent des traces :

    JPEG - 1.2 Mo
    JPEG - 1.6 Mo
  • Malgré une pluie de lacrymogènes, la tête de la manifestation arrive au niveau de la Guillotière, où le pont est bloqué par un impressionnant dispositif policier

    JPEG - 407 ko
    JPEG - 2.7 Mo

L’appel national

Retrait de la loi Sécurité globale : Marche des libertés et des justices le 5 décembre

La cacophonie la plus complète règne au sein du gouvernement et de la majorité parlementaire après l’annonce, ce lundi 30 novembre, de la réécriture intégrale de l’article 24 de la proposition de loi Sécurité globale. Pour faire bonne figure aux yeux de l’opinion après le succès sans précédent des mobilisations populaires du 28 novembre, le gouvernement et la majorité parlementaire tentent d’éteindre le feu qu’ils ont eux-mêmes allumé.

Ils essaient de sortir l’article 24 de la proposition de loi Sécurité globale... pour mieux inclure ses dispositions dans l’article 25 de la loi sur le séparatisme. Et les articles 21 et 22 sont toujours là, visant l’instauration d’outils de surveillance de masse. L’utilisation des drones avec caméras (article 22) menace la liberté d’expression et de manifestation et rend illusoire la protection des sources des journalistes et lanceur·ses d’alerte.

Ces dispositions liberticides, ainsi que celles du Schéma national du maintien de l’ordre, représentent une menace pour le droit d’informer et d’être informé et doivent disparaître. Il appartient au président de la République, garant des libertés publiques, de procéder à leur retrait. Par conséquent, la coordination, dans toutes ses composantes, demande à être reçue par Emmanuel Macron.

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale condamne les violences policières lors de la journée de mobilisation du 28 novembre et l’agression d’une dizaine de reporters par les forces de l’ordre.

Des rassemblements ou manifestations sont déjà prévus dans de nombreuses villes cette semaine, souvent en convergence avec les actions menées dans le cadre de la journée nationale contre le chômage et la précarité. Violences sociales, répression et violences policières, dont l’invisibilisation serait facilitée par ce projet de loi, font partie d’une même politique d’injustices visant certaines populations.

C’est pourquoi, tant qu’il n’y aura pas retrait réel des articles 21, 22, 24 de la proposition de loi Sécurité globale et du Schéma national du maintien de l’ordre, les actions se multiplieront. La coordination #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous, à Paris, samedi 5 décembre, à 14 h, de la porte des Lilas à la place de la République, pour la marche des libertés et des justices, et à Lyon à 15h place des Terreaux.

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale fédère des syndicats, sociétés, collectifs, associations de journalistes et de réalisateur·ices, confédérations syndicales, associations, organisations de défense de droits humains, comités de familles de victimes de violences policières, de collectifs de quartiers populaires, d’exilé·es, de blessés et de Gilets jaunes.

Un appel lyonnais

➡️ Suite aux trois rassemblements contre la loi « sécurité globale » des 17, 24, 28 novembre ayant rassemblé plusieurs milliers de personnes à Lyon, nous appelons à maintenir la pression, plus que jamais, et à organiser des Marches des libertés.

➡️ Nous rappelons que la loi « sécurité globale » prévoit en plus de l’article 24 visant à empêcher de filmer les forces de l’ordre : la généralisation de l’usage des drones comme outil de surveillance, qui constitue un danger pour la vie privée selon la Défenseure des Droits ; la diffusion en direct des caméras piétons des policiers au centre d’opération, avec outil de reconnaissance faciale ; la vidéosurveillance dans les hall d’immeubles.

➡️ Nous appelons tous les citoyens de Lyon et environs à nous rejoindre ce samedi 05 décembre, 15h, Place des Terreaux, pour une manifestation déclarée

Récépissé de déclaration à venir.


Signataires à venir.

Appel du collectif NON à la loi « sécurité globale » rassemblant des militants de différents collectifs lyonnais (CNNR, Youth for Climate, Fakir, Gilets Jaunes, Extinction Rebellion, Ligue des Droits de l’Homme, Solidaires, Attac, Surveillons-les, Association des Victimes des Crimes Sécuritaires, Alternatiba ANV Rhône,...

Attestation pour aller en manif

Les manifestations publiques ne sont pas interdites pendant le confinement et font l’objet d’une demande d’autorisation validée en préfecture. Il est donc possible de s’y rendre avec une attestation ad-hoc.

17 novembre 2020

Et n’oublions pas les conseils en manif

Les conseils en manif : édition 2019

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

8 décembre 2019
Les gestes à adopter en manif’

Depuis la mobilisation contre la loi travail, les violences policières en manifestation ont drastiquement augmenté. La présidence de macron ne laisse en rien présager une diminution de l’appareil policier. Afin de nous préparer aux diverses situations de base rencontrées en manif, nous vous proposons (...)

18 juillet 2019
Protéger ses communications en manif

En manif encore plus que dans la vie quotidienne, il est important de s’assurer que nos échanges privés le restent, surtout quand ceux-ci traitent de l’organisation d’actions citoyennes. Il n’est pas rare que soient déployés en manif des dispositifs destinés à espionner les manifestants. Afin de (...)

9 avril 2016

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi sécurité globale » :

>Samedi 20 mars - Printemps des libertés #3 - Marche Vérité et Justice

Dans le cadre de la journée internationale contre le racisme et les violences policières, carcérales et judiciaires, à l’appel du Réseau d’entraide Vérité et Justice, le collectif « NON à la loi sécurité globale » au côté de l’Association des victimes des crimes sécuritaires, appelle donc à une nouvelle...

› Tous les articles "Loi sécurité globale"

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

>Politique sanitaire anticovid : tout ce qui bouge n’est pas rouge

La semaine dernière, encore, nous avons été convoqués dans le bureau du président pour la énième mise au point de la crise du COVID. Piqué au vif que le variant Delta soit venu perturber le joli projet gouvernemental de déconfinement estival, Macron a décidé que tout ça commençait à le gonfler et qu’il...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>Ma détention provisoire #5. L’enfant de personne

Partir en détention provisoire ou être condamné à de la prison ferme avec mandat de dépôt, c’est dur et potentiellement traumatisant. Du jour au lendemain, ta vie bascule. Et pour celles et ceux qui y font face pour la première fois, c’est un plongeon dans l’inconnu. Souvent, on est mal préparé à...

>Ma détention provisoire #4. Améliorer le quotidien coûte cher

Partir en détention provisoire ou être condamné à de la prison ferme avec mandat de dépôt, c’est dur et potentiellement traumatisant. Du jour au lendemain, ta vie bascule. Et pour celles et ceux qui y font face pour la première fois, c’est un plongeon dans l’inconnu. Souvent, on est mal préparé à...

>Pas de répit pour les opposants au pass sanitaire : procès & condamnations

Lundi dernier, comme après de nombreuses manifestations, se déroulaient les habituelles comparutions immédiates à l’encontre des personnes arrêtées le samedi précédent. Sauf que la manifestation en question n’avait rien d’habituel puisqu’elle a eu lieu en plein mois de juillet, qu’elle n’était appelée par...

› Tous les articles "Répression policière"