Manifestation de la Résistance le 16 mai à 18h aux Terreaux

6078 visites
32 compléments

Appel à des Manifestations de la Résistance, dans toutes les villes de France [1], manifestations revendicatives et festives pour dire non à la politique sarkozyste répressive et au seul profit des multinationales capitalistes. A Lyon, rendez-vous le mercredi 16 mai à 18h place des Terreaux.

Pour organiser le déroulement de ces initiatives du 16 mai, et dans le respect des différentes formes d’actions, une discussion collective se tiendra le mardi 15 mai à 18h, au 4 bis rue de l’université (Fac Lyon 2, 7e art)

Nous publions dans cet article 3 appels différents :
- SARKOZY : ATTENTION DANGER !
- Appel unitaire d’organisations de jeunesse
- Tract d’appel de l’AG de ville du jeudi 10 mai, tenue à Lyon2


Mille personnes dégoûtées, mais déterminées à résister, ont manifesté jusqu’à la place Jean Macé avec la batucada et devant une manif de droite qui appelait à remettre la peine de mort, à mettre des miradors dans les facs et les embryons en prison.

JPEG - 41.5 ko
Photo de RUDY : rudyb34@hotmail.com

SARKOZY : ATTENTION DANGER !

Ce qui nous attend avec Sarkozy c’est :

- La liquidation du droit de grève

- La liquidation du contrat de travail

- Les cadences infernales du "travailler plus pour gagner moins"

- La casse complète du service public

- La casse des retraites

- La chasse accrue aux étrangers

- Une répression énorme sur les petites gens

Nous savons que ses actions vont porter atteinte aux droits sociaux, aux droits des travailleurs et des plus faibles, à l’éducation… La politique de Sarkozy va s’effectuer au pas de charge, tout comme il a mené sa carrière, pour porter aux nues ce que désire le Medef.

Nous savons que Sarkozy a tous les médias à sa botte ainsi que tous les organes de communication pour faire pression sur le peuple et l’aliéner.
Après cinq ans de campagne, une machine de guerre était en marche. Mais ce qu’il annonce n’est qu’affabulation, n’est que mensonge.

Levons-nous pour lui adresser un message fort : nous sommes là et nous serons toujours prêts et prêtes à agir en cas d’atteintes graves à la liberté, à nos droits et à nos acquis.

Nous n’accepterons jamais le karcher dans les banlieues, ni l’eugénisme. Nous savons de quoi il est capable. Nous, nous voulons l’égalité et la fraternité.

Descendons dans le dernier espace d’expression qu’il nous reste, avant de le voir disparaître : la rue !

A Lyon, rendez-vous le mercredi 16 mai à 18h place des Terreaux.

Dès l’annonce des résultats de l’élection, des milliers de personnes sont sorties spontanément dans la rue de toutes les villes du pays. La réponse du pouvoir a été immédiate : grenades de gaz lacrymogènes et flashball. Des centaines d’arrestations arbitraires, des violences policières, des exactions, et des blessés graves. Des condamnations iniques extrêmement lourdes et de la prison pour les précaires. Exigeons l’amnistie de tous les inculpés !

Résistons !

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
(art. 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme – 1793)


Nous avons également reçu un appel unitaire, signé par différentes organisations de jeunesse, pour le 16 mai 2007. Ces deux communiqués n’ont pas, à notre connaissance, de parenté organisationnelle.
Ils ont été regroupé sur le même article pour plus de cohésion.
L’équipe de modération.

Appel unitaire d’organisations de jeunesse

Préparons dès maintenant la riposte à Sarkozy et son projet

Nous, organisations de jeunesse, nous opposons à Nicolas Sarkozy et à son projet. L’expulsion massive de sans-papiers, le projet d’un « ministère de l’immigration et de l’identité nationale » nourrissent le racisme et font passer les immigrés pour responsables de tous les maux. Le projet de mise en place d’un contrat unique de travail sur le modèle du CNE ne ferait que généraliser la précarité. Le renforcement de l’autonomie des universités et la sélection à l’entrée des facs seraient une nouvelle attaque contre l’éducation. L’objectif de Sarkozy est de remettre en cause l’essentiel des droits sociaux et démocratiques acquis depuis des dizaines d’années.

Face à ces attaques programmées contre les salariés et les jeunes, nous appelons les jeunes à s’organiser pour préparer la riposte, qui sera nécessaire. Nous nous battons pour une éducation ouverte à tous, quelle que soit l’origine sociale et quelle que soit la nationalité.
Nous nous battons pour que chaque jeune ait un emploi, un droit à l’avenir, un droit à un environnement vivable.Nous nous opposons à la criminalisation des mouvements sociaux et nous demandons l’amnistie des jeunes arrêtés arbitrairement alors qu’ils étaient descendus dans la rue contre Sarkozy et son projet.
Des milliers de jeunes ont manifesté dès le dimanche soir et des centaines d’étudiants et de lycéens se sont réunis en Assemblées Générales à Nanterre, Tolbiac, Toulouse…

C’est pourquoi nous exigeons :
- L’arrêt des expulsions et la régularisation de tous les sans-papiers
- Non au Contrat Unique et abrogation du CNE : un CDI pour tous
- Pas touche au droit de grève !
- Non à la sélection et à l’augmentation des frais d’inscription à l’université

Nous appelons à la constitution de Comités de Résistance ouverts à tous, dans toutes les facs, tous les lycées et quartiers, et nous appelons à des Assemblées Générales et à des réunions dans tous ces lieux.

Nous appelons à des manifestations dans toutes les villes de France le Mercredi 16 mai.

Signataires :

Alternative Libertaire (AL)
Confédération Nationale du Travail (CNT) – secteur Supérieur/Recherche RP
Fédération Syndicale Etudiante (FSE)
Jeunesses Communistes Révolutionnaires (JCR)
Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF)
SUD-Etudiants


Et voici le tract, celui de l’AG de ville du jeudi 10 mai, tenue à Lyon2

Résistance !

Le programme de Nicolas Sarkozy et du gouvernement à venir, c’est :
- la liquidation du droit de grève (service minimum, vote majoritaire dans les entreprises et les universités)
- la liquidation du contrat de travail (contrat unique sur le modèle du CPE/CNE refusé par la jeunesse et les salariés l’année dernière)
- la casse des retraites, du service public (santé, éducation, culture, etc.)
- la chasse accrue aux sans-papiers et à leurs familles, les étrangers comme boucs émissaires avec le ministère de l’immigration et de l’identité nationale
- les cadences infernales du « travailler plus pour gagner moins »

Pour faire passer tout cela, pour casser ceux qui sont hostiles à ces projets, le renforcement grave des dispositifs policiers et sécuritaires, la casse des acquis démocratiques et des possibilités d’expression sont déjà en route.

C’est pour ces raisons là que des milliers de personnes, dès l’annonce du résultat, sont sorties spontanément dans les rues. La réponse du pouvoir a été immédiate : des centaines d’arrestations arbitraires, des dizaines de blessés. Des peines de prison, extrêmement lourdes, tombent à la chaine.

Pourtant, les craintes face à ce programme, la révolte d’une partie de la population lors de l’élection de Nicolas Sarkozy sont légitimes. Après 5 ans au gouvernement, nous savons de quoi il est capable. Il est juste de résister à ces attaques dont ils veulent faire passer un bon nombre dès cet été, en pleine vacances !

Le 16 mai, jour de la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, nous appelons la population, la jeunesse, les organisations attachées aux droit sociaux et libertés publiques à manifester unitairement et massivement pour :


- L’amnistie pour les inculpés des dernières manifestations !
- L’abandon pur et simple des réformes antisociales et liberticides !

Mercredi 16 mai
18h Place des Terreaux


( Assemblée Générale de préparation : le 15 mai à 18h au 4 bis rue de l’Université)

issu de l’AG de ville du jeudi 10 mai (300 présents)

Notes

[1Paris : 14h30 place de la Bastille - Lille : 18h30 République, puis 20h30 à Porte-de-Paris - Dunkerque : 18h Tribunal - Caen : 19h, place du Théâtre - Rouen : 17h30 Palais de Justice - Brest : 18h30 place de la liberté - Rennes : 18h30 au Blosne - Reims : 18h place d’Erlon - Nancy : 18h place Stanislas - Dijon : 18h place de la Libération - Clermont Ferrand : 18h place de la Victoire - Saint Etienne : 18h Bourse du Travail, cours Victor Hugo - Grenoble : 20h30 place Félix Poulat - Lyon : 18h place des Terreaux - Valence : 18h gare de Valence-Ville - Nyons : 20h30 place de la mairie - Hyères : 15h30 place Clémenceau - Marseille : 18h30 à la Plaine - Montpellier : 14h au Peyrou - Toulouse : 18h, puis 20h30 place du Capitole - Bordeaux 12h Place de la Victoire...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 20 mai 2007 à 00:23, par MaryJane

    Juste un ptit message au sujet de la manif : j’y étais, et la « manif de droite » que vous evoquez, c’était les intermittents du spectacle armés de déguisements et de slogans à la con hilarants parodiant les connards facho (genre « le tiers monde est une merde, écrasons-lui la gueule », « pas d’allocs pour les dreadlock », « augmentez le prix de l’immobilier »... qui peut croire un instant que c’était sérieux ???!!)
    alors je ne sais pas si on était 1000, ms en tout cas c’était une pure manif, ne serait ce qu’à cause de cette provoc qui manifestement n’a pas été comprise par tous... pour moi, c’était une jolie preuve que l’esprit de mai 68, on n’est pas près de le tuer : le situationnisme est toujours vivant !
    « Pourvu que ca dure »

  • Le 18 mai 2007 à 14:09, par ju

    en tout cas on est bien blazé ,mes potes et moi on croyait encore a un peu de résistances a lyon, en voyant tous ces jeunes gens avec leur foulard de la Palestine et leur doc on etait peut etre 15 devant les crs et 4 a la fin
    dommage

  • Le 17 mai 2007 à 22:46

    Salut je voudrai savoir si quelqu’un a le nom de la personne qui reçu des coups de matraques. Merci a vous

  • Le 17 mai 2007 à 20:27

    il y a eu une suite aux événements ?

    (ps pour plus tard : c’est pas bien malin de résister à 20 au milieu d’un carrefour encerclé par des centaines de gendarmes mobiles)

    sinon c’est vrai que ca s’est fini en queue de poisson et qu’il aurait fallu faire une ag apres...

  • Le 17 mai 2007 à 20:26

    Oui mais à Bellecours nous étions une trentaine d’iiréductibles... L’appel n’a pas été suivi pour bellecour. C’est dommage mais nous ne perdons pas espoir !Même sans espoir, la lutte est encore un espoir.
    No pasaran !

  • Le 17 mai 2007 à 16:29, par par lulu

    d"autre rendez vous sont en perspectives ??? tenez nous au courant !!!! faites circuler les infos c’est important et sa ramenera de plus en plus de gens !!!!!!!

  • Le 17 mai 2007 à 16:27, par par lulu

     etais a la manif d’hier, mercredi 16 mai 2007 . Le cortège est partit de la place des terreaux a 18h45 environ.. nous etions accompagner d’une batucada ce ki a kan même bien mit l’ambiance entre les gens ,il faut le dire//ENSUITE, nous avons marcher juska jean macé en passant par bellecour avec une dizaines de bagnoles de flics qui nous escortait ..arrivé a jean macé les »dirigeants« de la manif’ ne ont donner le mot :de se disperser en restant vigilant devant le nombres de voitures de flic s et celui de bacceux !! un certain nombre de gens sont rentrer chez eux ! les gens enont attendu plus et on été dessus de la façon dont cette manif » c’etait terminée : « sa s’est trop finit en queu de poisson » m’a t’on dit .
    Donc nous sommes rester apres ;sur la route ou une vinghtaines de personnes ce sont posées toujour dans le pacifisme le plus total !!alors kau bout de 30 minutes nous etions toujours la bas la police a commencer a nous chasser en avançant sur nous avec leurs camions ! au bout d’un moment ,voyant ke nous ne bougions ,ils ont fait appel a leur molosses de crs qui ont commencer a nous bousculer avec leur bouclier , un mec est tombé à terre sous mes yeux et les crs s’en sont donnés a coeur joie pour lui filer 3 ,4 coups de matraques !!!! ensuite nous resistions alors que les crs tentaient de nous pousser sur le côté afin que nous ne soyons plus une gène pour la circulation ! au bout d’un certain temps le bordel c« est arrêté et chacun est repartis et une dizaine d »entre nous sommes aller a bellecour pour y voir la suite des évenements...........

  • Le 16 mai 2007 à 14:32

    C’est dommage,je préparai mon petit sac avec une petite laine,car à mon âge on a des rhumatismes,mon parapluie à cause de mes cheveux blancs,et je lis que ma tranche d’âge fait partie des vieux cons !!!!Je viendrai quand même manifester, pour que vous les jeunes vous aillez un avenir meilleur,qu’on arrête de vous tondre la laine sur le dos,pour que mon fils ne fasse pas une déprime car il sera obligé de faire des heures sups pour assurer son poste,pour que vous puissiez vous épanouir ds un domaine ou un autre...Maintenant,si la manif est réservée à une certaine tranche d’âge,il faut le dire !!!et je ferai la manif toute seule comme un« con » chez moi !!!sans rancune. Olympe

  • Le 16 mai 2007 à 13:23

    Rassemblement plus tard dans la soirée ?

  • Le 15 mai 2007 à 23:37

     espère que demain tous les rassemblements de france marquerons le NON du peuple francais face au facisme !! restons soudé a lyon et comme ailleur c’est com » sa que toute résistance va se former dans nos regions ! Il NE SERA JAMAIS MON PRESIDENT c’est pour tous saet pour nos camarades inculpés depuis les éléctions.. resistons !!!

  • Le 15 mai 2007 à 17:02

    ne t’inquiète pas, je n’ai rien contre les vieux ! Je connais même de vieux anars qui se bougent bien plus que beaucoup de jeunes.

    En fait si je mettait ça c’est que c’est, à mon avis, significatif de la lobotomie ambiante (ceux de TF1). Les phrases l’accompagnant n’avait qu’un but « comique ». Mieux vaut en rire qu’en pleurer non ?

  • Le 15 mai 2007 à 12:57

    Attention de ne pas alimenter encore le célèbre « Diviser c’est régner » évoqué dans les commentaires précédent.

    Quand aux anciens, il ne faut pas leur faire de procès, mais plutôt changer les images de leur télé, le contrôle des média est une des clés pour.....devenir président par exemple.

    Une dernière chose, rappelle-toi de l’âge de tes parents avant d’écrire de telles choses.

    Résistance

  • Le 15 mai 2007 à 10:18

    pays de vieux cons.... V’est ce qu’on peut penser en lisant les résultats de l’élection en fonction des tranches d’ages (source IFOP).

    ça donne ça :

    18-24 ans : Ségo 53 % / Sarko 47 %

    25-34 ans : 54 / 46

    35-49 ans : 56 / 44

    50-64 ans : 51 / 49

    65 ans et plus : 25 / 75 !

    Vivement la canicule !

  • Le 15 mai 2007 à 08:23, par 4real

    J’aime bien tes sons :)
    On trouve ou tes prods dans cette ville ?

  • Le 15 mai 2007 à 02:15, par missak

    on a propagé le message le plus possible pour le 16 / les gesn on voté pour le diable en anticipant des actes, j’avou que beaucoups de banlieusards comme moi sont tenté de leur montré comme c’était bien avant, les gens sont peureux, et au lieu de se defendre contre les « rats » il ont pensé que de faire apel a se gros con était la solution, pour que les choses changent ils fallait juste ne pas se taire quand des gamins nikaient tout, on nous dit detre pacifiste pour pas confirmé les pensées des sarkozizistes mai maintenant il est la et leur pensées n’importe plus, je me sens insulté par les gens qui ont voté pour lui pour cause d’insecurité, le faschisme ne resout pas un manque de courage trop present chez les francais, sa va pété a un moment ou a un autre parce que les gens ont trop laissé des merdeux faire ce qu’il voulaient, ceux qui se sont pris pour des victimes au lieu d’agir en hommes finorons par etre reduits a se statut. on arretera pas le diable mai en revanche ses soldats en uniforme vont se rendrent compte qu’on ne leur laissera plus le pouvoir absolu

  • Le 15 mai 2007 à 01:25

    Le premier à merder, je sais pas s’il va être éditer … je recommence.

    Je disais donc qu’ … .à force de crier au loup …

    L’opposition systématique tue la rébellion et vous décrédibilisez vous-même vos combats. Il y a un moment pour agir et d’autres pour observer …

    Plus l’autre se sait traqué, plus il devient vigilent, discret et vicieux pour mener à bien son action et plus ceux qui essaient de le dénoncer passent pour de grands paranoïaques ...

    C’est à force de réactions systématiques et irrationnelles comme les vôtres que toutes pensées construites et constructives font peur aux pauvres moutons, quand bien- même, elles seraient infiniment plus humanistes que le sens dans lequel va le monde.

    Rebelle, c’est bien, avec une cervelle, c’est mieux !

  • Le 14 mai 2007 à 23:23

    a priori oui, en tout cas c’est sur des bases « pacifistes ».

  • Le 14 mai 2007 à 22:39

    Sauf que mardi dernier aucun tract n’a été diffé, aucune affiche collée, aucun réseau aucune orga contacté. Faut arrêter de croire que tout se fait tout seul. Oui, il faut faire des efforts - une fois passée la réaction épidermique de dimanche soir et des jours qui ont suivi.

  • Le 14 mai 2007 à 14:04, par metalleux

    "pour la democratie directe et notre emancipation : que soufle le vent de la revolte !

    AGIR AU LIEU D’ELIRE !"

    en théorie, tu as raison, la démocratie la plus juste est la démocratie directe. mais cela peut se faire (et se fait dans certains milieux) à petite échelle.
    à l’échelle d’un Etat, d’un pays, la démocratie directe ne peut pas fonctionner, à moins d’éliminer tous les opposants et les personnes gênantes, ce qui impose un régime autoritraire, une dictature...
    de plus, imagine que chaque loi soit établie par le peuple, que chaque décision soit prise par l’ensemble des citoyens...comment veux-tu arriver à un accord à plusieurs millions, à construire...alors qu’avec une poignée de technocrates, cela prend déjà des mois, voire des années !?!?
    le peuple n’a pas les compétences pour faire fonctionner la « machine » qu’est notre société.
    ceci dit, l’autogestion est à développer dans les entreprises, des villages comme il en existe, dans le milieu associatif..., car elle est une ouverture pour la liberté !

    bien sûr qu’il fait agir en dehors des urnes, la démocratie ne se joue pas que dans l’isoloir.
    mais le vote est un droit et un devoir !
    et il n’y a pas à choisir entre agir et élire !
    AGIR ET ELIRE ! OUI !
    Voter n’a jamais empêcher quiconque d’Agir !

    Amitiés militantes, et à mercredi aux Terreaux !

  • Le 14 mai 2007 à 10:17, par Van

    Fichtre ! Vous serez donc des milles et des cents, convergeants de tous les coins... de notre belle région . Soit, je prends acte.
    Mais sois dit en passant, samedi dernier, la mobilisation devait établir un rapport de force en notre faveur.. J’attends encore ! Ils étaient 500, nous fûmes 15...
    A méditer.. Ne t’enflamme pas trop vite, Kamarade, wait and see...!

  • Le 13 mai 2007 à 18:28

    Est ce que cette manifestation a été annoncée à la prefecture ?

  • Le 13 mai 2007 à 17:47

    A voir les différents journaux d’infos, à meme pas une semaine de son election, avant meme d’etre réellement président en exercice, Sarko commence ses exploits : censure via son copain Lagardère du Journal du Dimanche !
    Article gommé fort peu intéressant d’ailleurs : dispute conjugale le 6 mai (c’est leur problème !), Cécilia n’a pas voté au 2e tour (c’est son problème aussi !), mais déjà crime de lèse-Sarko justifiant la censure !
    Espérons qu’il en pondra d’autres du meme tonneau avant le 16 mai, ça pimentera le débat et ça permettra de protester contre Sarko en quittant le terrain glissant de son election...

  • Le 13 mai 2007 à 13:38

    Nous serons tous présents, certains viennent de toutes la région Rhône Alpes pour cette manifestation. Nous irons jusqu’au bout !
    Jusqu’à la victoire ! rendez vous 18 heures aux terreaux !
    A bientôt !

    No pasaran !

  • Le 13 mai 2007 à 11:29

    il y a un bon vieux proverbe qui continue à faire ses preuves. diviser pour mieux régner. restons divisés pour surtout laisser régner tout ce que nous haïssons. insultons-nous avant même d’avoir commencé à combattre vraiment, avant d’avoir fait bouger cette société d’un seul pouce.

    on a pour nous la diversité. que cette arme ne soit pas retournée contre nous. la première révolution ce serait d’abandonner les attitudes dogmatiques, qui ferment nos yeux et nos oreilles, qui nous poussent les uns contre les autres alors que c’est vraiment pas le moment. merci les gars.

  • Le 13 mai 2007 à 10:50, par louise michele

    soyons incontrolables......

    rejetons la politique politicienne et ces charlatants avident de pouvoirs.
    ne soyons pas dupes des manoeuvres et magouilles electoralistes
    du ps,unef,pc&co veritables fossoyeurs de nos luttes et revoltes.

    amplifions les luttes,resistances,occupations et actions :
    AGISSONS en dehord des urnes !

    pour la democratie directe et notre emancipation :
    que soufle le vent de la revolte !

    AGIR AU LIEU D’ELIRE !

  • Le 13 mai 2007 à 09:23, par vernant

    J’ajouterai ceci :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance

    Extrait :

    Le CNR (Conseil National de la Résistance) charge un Comité général d’étude de préparer une plateforme politique pour la France d’après la Libération.

    Adopté le 15 mars 1944 après des mois de négociations, le programme du Conseil National de la Résistance est très empreint de rénovation sociale et de l’influence des groupes communistes comme le Front National, surtout dans la partie II « Mesures à appliquer dès la Libération du territoire », qui vise à instaurer une vraie « démocratie sociale », sous un régime d’économie planifiée.

    Parmi les mesures envisagées et appliquées à la Libération, citons la nationalisation de l’énergie, des assurances et des banques, la création de la Sécurité Sociale... Ces actions ont constitué jusqu’à aujourd’hui une grande partie des acquis sociaux de la seconde partie du XXe siècle.

    « Dans la vie lorsqu’on voudrait que vous executiez des ordres avec lesquels
    vous n’êtes pas d’accord, vous devez savoir dire non et maintenir votre non,
    sans faiblir. C’est cela être résistant. » - Lise London

  • Le 13 mai 2007 à 09:00, par vernant

    Quelle haine, quelle intolérance, dans tes propos. Avec ça tu n’iras pas bien loin.

    Au mieux tu vivras ta petite vie égoistement dans ton squat auto-géré avec quelques autres rebelles du tchaé, qui croyent qu’aider les autres c’est vivre à côté et construire uniquement avec ceux qui pensent qu’il faut d’abord détruire.

    Pourquoi pas après tout, si cela te plaît. Mais ne mélange pas l’utopie d’une poignée avec les attentes de millions.. car au cas où tu l’aurais pas vu, il y plus de gens - y compris les prolos que tu prétend défendre - qui ne veulent pas de cela.

    Tu va faire quoi face à tous ces « cons » ? Leur imposer ton utopie par la force ? Non, car ta force est aussi ridicule que ton discours dogmatique rempli de haine.

    Donc tu va continuer à t’exciter dans ton coin sans aucun effet pendant que les patrons, les corrompus, les technocrates continueront à aggraver la situation.
    M’enfin, bonne continuation dans cette voie sans avenir.

  • Le 12 mai 2007 à 21:01, par Ahmad

    Au flic snobard :

    « Les plus pauvres n’en ont rien à foutre de tes discours creux, et les plus riches encore moins. »
    Tes jérémiades citoyennes et ta défense de l’ordre les pauvres s’en balancent coco. les riches se marrent.

    « Ils ont élaboré un programme de *gouvernement* avant la libération parce qu’ils étaient, eux, suffisamment intelligent pour ne pas tomber dans un nihilisme d’adolescents. »
    Excuse-moi mais ton baratin-cliché d’éditorialiste du PPA tu peux aller le vomir ailleurs. (au commissariat ou aux comités de cadres du PCF)

    Quelle médiocrité, quelle arrogance ! Tu montres l’étendue de la couhardise et du néant de réflexion des petits chefs de gauche.
    Puisque tu te cache derriere des accusations de « nihilisme adolescent », qui est nihiliste : celles et ceux qui travaillent à combattre un systeme criminel et à construire des alternatives autogestionnaires, anti-autoritaires ou les moines-soldats du maintien de l’ordre pseudémocratique, d’un capitalisme, d’un colonialisme, d’un ordre techno-industriel qui mutile, assassine, qui pille, qui viole, qui anéantit la planète.
    Tu défends la barbarie et tu oses prononcer le mot nihiliste ?
    Provoc facho ou momie stalinienne ?

    « Ils ont fait ensuite l’union nationale, gaulliste et communiste associé, ont investi l’appareil démocratique, pour reconstruire le pays avec des objectifs nobles mais sans tomber dans la démagogie. Bats toi, évidemment. Mais grandis aussi. »
    A oui t’es fier de ton révisionnisme, de ce petit tas d’ignorance crasse, resassée par l’école-caserne et tu veux donner des lecons d’histoire ?
    Tu te glorifies de la collaboration gaullo-stalinienne qui instrumentalisés les résistants, qui a démonté le monde ouvrier et syndical révolutionnaire, qui a recyclé le vychisme, qui a intensifié le génocide colonial et la pacification ?
    C’est toi qui a arrêté de grandir, c’est toi qui te complait dans ton cocon du discours du pouvoir comme un ado dans sa bulle narcissique.
    A 15 ans c’est normal mais a ton age quelle médiocrité !

    Ahmad

  • Le 12 mai 2007 à 20:57, par Bidule

    Entre le gauchisme débile et l’union nationale avec la démocratie bourgeoise, il y a une voix : la révolution prolétarienne.

    Ca sera une lutte longue, difficile, mais la seule qui peut mener à la victoire.

    Pour cela, il faut être conscient des rapports de force réel dans la société. Du poids des uns et des autres, de qui est son ami et qui est son ennemi. De l’intelligence d’une action, à quel moment précis.

  • Le 12 mai 2007 à 20:19

    Bonjour,

    Afin de manifester pacifiquement contre la prise de pouvoir de N.Sarkozy, une action est organisée le mercredi 16 appelée « Brassard noir ». Cette action, en tenant compte du choix démocratique du 6 mai, permettra au nouveau gouvernement de ne pas oublier que des millions de français ont voté contre N.Sarkozy.

    Alors que faire ? Chaque personne le désirant, portera un brassard noir sur l’un des bras toute la journée du 16 mai 07, aucune marche n’est organisée, c’est une action passive et pacifique.

  • Le 12 mai 2007 à 20:12, par vernant

    Ben voyons.. et tu va les faire partir comment ? Avec tes petits bras musclés ? Depuis combien de temps tu multiplies les incantations sans aucun résultat ?
    Il faut résister certes. Dans la rue s’il le faut. Avec détermination. Ne rien céder, ne pas renoncer, ne pas plier, quelque soit la violence qui nous sera opposé.
    Mais par pitié, halte aux propos vides qui ne mènent à rien.
    Les plus pauvres n’en ont rien à foutre de tes discours creux, et les plus riches encore moins.
    Les résistants pendant la 2de Guerre Mondiale (qui au passage risquaient leur vie réellement tous les jours et pas juste quelques coups de matraques et quelques points de sutures) n’ont pas juste lutter les armes à la main.
    Ils ont élaboré un programme de *gouvernement* avant la libération parce qu’ils étaient, eux, suffisamment intelligent pour ne pas tomber dans un nihilisme d’adolescents. Ils ont fait ensuite l’union nationale, gaulliste et communiste associé, ont investi l’appareil démocratique, pour reconstruire le pays avec des objectifs nobles mais sans tomber dans la démagogie.
    Bats toi, évidemment. Mais grandis aussi. stp.

  • Le 12 mai 2007 à 19:18

    En ne rappelant pas la complicité criminelle de la gauche étatiste et parlementaire vous préparez la récup par les zombies soc-dem, stal et autres.

    La pseudo-démocratie est assise sur des fleuves de sang et de sueur !
    Le capitalisme, l’état tuent chaque jour !

    Nous sommes ingouvernables !
    Qu’ils partent tous !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info