Ne répondons pas à des clichés par des clichés !

1602 visites
2 compléments

Manifestons ensemble et arrêtons de faire les papas-mamans...

Ok.

La droite, contre laquelle on se bat aujourd’hui, nous attaque depuis qu’elle est au pouvoir. De manière bien sectorielle, elle vise séparément des franges de la population qu’elle créé elle-même. « Jeunes de banlieues », « étudiant-e-s », « étranger-e-s », « vieux », « syndicaliste », « anarchistes »… j’en passe. Reprises par les médias, ces catégories existent maintenant bien dans nos têtes, bien distinctement. Comme si on ne pouvait pas être tout ça à la fois ! Dimanche 6 mai, des milliers de personnes se sont rassemblées, sans mots d’ordre, pour crier une haine, des haines. On est tous arrivé-e-s, en bandes ou seul-e-s. De manière sectorielle, toujours, par connaissance et affinité, on s’est tous retrouvé-e-s dans le même bateau à surfer sur les lacrymos, à danser entre les balles de caoutchouc, à comparaître devant le même juge. Des « vieux », des « jeunes de banlieues », des « étudiants », des « syndicalistes », on en a vu au tribunal la semaine dernière.

Alors on entend dans la rue des « mais arrête de casser, ça sert à rien ! » et des « mais lève ton cul, c’est pas en restant assis à chanter qu’on va y arriver ! ». Alors oui, une vitrine cassée, ça fait du bruit, ça fout les jetons. Alors oui, 10 personnes assises en tailleur dans les fumées blanches, ça fait rire et ça agace d’insouciance. Il y a aussi des gens qui ne s’assoient pas, et qui ne pètent rien. Qui sont là, avec les autres, à renvoyer des lacrymos, à courir, à crier.

J’ai bien l’impression de reprendre ici les catégories arbitraires-médiatiques, mais si j’y fais allusion, c’est parce que ça marche sur nous ! On se fout sur la gueule en manif à coup d’arguments déjà médiatiques et politiciens. Soyons plus offensifs que ça et obligeons les à ne plus parler de « pacifisme » ou de « casse ». Montrons-leur que les deux se complètent ! Que tous et toutes n’ont pas la même hargne, mais qu’on à tous la même haine !

On répond par la violence qu’on a subie : on crie sa haine

Les attaques de la droite, de Sarkozy et consort, font mal. Mais il ne faut pas se leurrer ! Tout comme les émeutes de novembre 2005 ont été condamnées par beaucoup, car incompréhensibles sur la forme, la grève contre le CPE est passé au-dessus de la tête de bien des gens !
Comment comprendre et surtout entendre une grève bien policée (dans le sens organisée) contre la casse du droit du travail quand on est stigmatisé, harcelé de façon beaucoup plus forte, et concrète, au quotidien ? Le droit du travail, on s’en fout ! « Les petits-bourgeois »… Comment comprendre qu’on mette le feu à des écoles, à des bus, à des commissariats quand on a de bons souvenirs de l’école, quand on a (encore un peu) du respect pour le pseudo idéal républicain, quand on est arrivé jusqu’à la fac sans passer trop de nuit en garde-à-v… ? La hargne intérieur, on comprend, mais ça nous touche pas, c’est pas revendicatif… « Les pauvres »…

Humanisme VS réalisme ?

Arrêtons un peu de se faire des croches pattes : Soyons humanistes, soyons réalistes, mais ne soyons pas moralistes ! Chacun-e est (pour combien de temps ?) libre de ces actes, et on manifeste tous pour qu’on puisse le rester. Donc manifestons ensemble en arrêtons de faire les papas-mamans. La droite le fait déjà assez comme ça. Ne répondons pas à des clichés par des clichés, et déconstruisons-leur les idées !

Casseurs ? Hippies ? Rien de tout ça. Des gens énervé-e-s, révolté-e-s, indigné-e-s, qui sont ensemble dans la lutte.

Reste à leur montrer qu’on l’est bien, sinon, c’est ça qui nous décrédibilise…

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 mai 2007 à 13:50, par lulu

    pouvez vous faire circuler un peu d’infos sur ce kil se passe sur lyon ?? genre manif sauvage ou pas , les actions que l’on peut faire !!

  • Le 16 mai 2007 à 15:31

    Bcp de gens malgré leur humanité ont besoin de faire preuve d’humilité pour comprendre/accepter les sensibilités de chacun et leurs concrétisation face à la casse organisée et légalisée de nos vies, de notre futur commun. C’est un non-sens d’opposer manifestations violentes et manif pacifiques. Voyez la complémentarité blackblocs (énervés) et pinkblocs (festifs).
    Peut-on opposer violence policière et violence des ANPE (pour ceux qui l’ont vécu l’humiliation et la culpabilisation érigées en rituels initiatiques), ils se complètent non ? Ou violence policière et violence des sentences judiciaires (pourtant il ne casse pas des gueules le juge à première vue)

    Et le taoïste libertaire (imaginaire..) Tchang chin Hiu disait la chose suivante :
    "Pour détruire une chose il faut la conduire à son extrême pour qu’elle se transforme en son contraire. Ou l’annihiler à sa création.
    Pour conserver une chose il faut la maintenir en son centre et ne pas l’apporter à son apogée.« Voilà pourquoi les tenants du capitalisme ont créé l’étiquette »capitalisme à visage humain« ou »développement durable" etc.. et voilà pourquoi les Sarkozystes débauchent des socialistes, des centristes etc... pour qu’il nous soit impossible de confronter ce système à sa propre absurdité afin de l’abattre en profondeur. Le système se déguise sans cesse derrière des écrans de fumée à la Borloo-bobo-connard.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info