Non, les enseignes lumineuses et les vitrines allumées la nuit ne protègent pas les femmes et les minorités de genre du harcèlement de rue !

855 visites

Communiqué ouvert pour Philippe Guelpa-Bonaro - vice président du Grand Lyon au climat, à l’énergie et à la réduction de la publicité, et l’ensemble du conseil de la Métropole de Lyon.

Le collectif des Arpenteuses Urbaines, en tant que collectif militant et activiste centré sur la place des femmes et des minorités de genre dans l’espace public et des violences qui en découlent tient à rappeler que l’utilisation d’enseignes ou de vitrines lumineuses la nuit n’est pas un gage de protection contre le harcèlement sexiste et les agressions sexuelles.

Les publicités projetées par ces enseignes lumineuses et panneaux sont problématiques à plusieurs niveaux :
• Ces publicités sont sexistes, faisant de la femme un objet sexuel tout en excluant les autres catégories de personnes vivants dans nos espaces urbanisés. Dans sa dernière étude, l’Arcom a relevé que la répartition femmes-hommes au sein des différentes catégories de produits promus par la publicité sont déséquilibrées et véhiculent des stéréotypes de genre tenaces. De plus, les femmes sont toujours beaucoup plus sexualisées et dénudées que les hommes avec un écart de 56 points pour la sexualisation et de 25 points pour la nudité. Enfin, les publicités pour des produits associés à un stéréotype de genre présentent beaucoup plus de personnages de ce même genre, soit 72% d’hommes pour les produits dits “masculins” et 76% de femmes pour les produits dits “féminins”.
• Ces publicités font la promotion des modes de consommation à crédit et de l’épuisement des ressources terrestres, dont les femmes et minorités de genre sont les premières victimes.
Pour protéger convenablement les femmes et les minorités de genre dans les espaces publics, les moyens doivent être mis - entre autres - dans l’aménagement de nos villes et un éclairage urbain adapté.

Prochainement sera déployé sur les places Ballanche et Bahadourian un dispositif d’éclairage à LED et détecteur de mouvement afin d’assurer la sécurité de toustes. Ce type d’éclairage offre le double avantage de protéger les femmes, minorités de genre et personnes vulnérables en permettant une anticipation des déplacements et offrant une meilleure visibilité tout en protégeant contre la pollution lumineuse nos écosystèmes fragiles.

Enfin, le collectif tient à rappeler que le harcèlement sexiste et sexuel, les violences qui en découlent sont systémiques dans notre société. La mise en avant et la promotion de publicités sexistes ne fera qu’accroître ces violences. Le travail doit être fait par les pouvoirs publics de penser la ville non plus par et pour les hommes mais comme un lieu inclusif pour toustes. Les pouvoirs publics, au-delà des aménagements, doivent aussi donner les moyens nécessaires à la formation, l’éducation et la promotion de l’égalité des genres.

Signataires : Les Arpenteuses urbaines, NousToutesRhône.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"

Derniers articles de la thématique « Genres / Sexualités » :

› Tous les articles "Genres / Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Anti-patriarcat » :

› Tous les articles "Féminismes / Anti-patriarcat"