Notre colère ne restera pas confinée : Tou.tes dans la rue pour le service public mardi 16 juin

3506 visites
Manif

Il est temps de déconfiner nos colères, mardi 16 juin 2020, manifestation à 13H00 devant l’hôpital Édouard Herriot pour la défense du service public.
A tou.tes ceux.elles qui ont applaudi à 20h à leurs balcons, il est temps de descendre dans la rue avec les soignant.es pour exiger plus que des « médailles ».

  • Fin de la manifestation, c’est plus de 13000 personnes qui ont défilé aujourd’hui. Rdv à 17h pour l’AG place Guichard

     

  • Les prises de parole se succèdent, pendant ce temps des petits groupes partent en déambulation suivis par un hélicoptère

     

  • Une délégation est reçue à l’Agence Régionale de Santé

     

  • De nombreux soignant.es prennent le micro pour témoigner de ce qu’il ont vécu lors du confinement

    JPEG - 1.3 Mo
  • Prise de parole des différents syndicats : appel à l’unité et au combat

    JPEG - 1.4 Mo
  • Arrivée devant l’ARS : Des flics retranchés dans le parking souterrain se font insulter et reçoivent des pétards

    JPEG - 1 Mo
  • La manif reprend son parcours. Grilles anti-émeutes rue de l’abondance, de nombreuses personnes chantent : « flics assassins, tous le monde déteste la police »

    A part avenue Felix Faure où le dispositif policier était léger (à part 20 BACeux en mode stand de tir), le dispositif policier est très serré autour des manifestant.es. Le discours sur les héros.oïnes de la nation est bien loin.

    JPEG - 1.3 Mo
  • Tentative de prendre la rue Felix Faure : la bac balance des lacrymos

    Face à la BAC les manifestant.es avancent dans le calme mais déterminé.es, la réponse fut malheureusement assez classique :

    JPEG - 1.5 Mo
  • « De cette société là, on en veut pas » : les manifestant.es arrivent place Bir-Hakeim

    Avant d’arriver à Garibaldi, un imposant cortège policier empêche toute improvisation avec le parcour de la manifestation :

    JPEG - 1.5 Mo
    JPEG - 1.3 Mo
  • « De l’argent il y en a, dans les caisses du patronat » entonne la foule de plus en plus nombreuse qui arrive à Sans Souci

    JPEG - 1.6 Mo
    JPEG - 1.5 Mo
  • « Du fric, du fric pour l’hôpital public » : la tête du cortège est à Montplaisir

    JPEG - 1.4 Mo
    JPEG - 1.3 Mo
    JPEG - 1.6 Mo
  • Énormément de monde, un cortège de tête se met même en place

    De nombreux collages sont faits sur le parcour :

    JPEG - 1.1 Mo
    JPEG - 772 ko
    JPEG - 1.4 Mo
  • Après 1h de rassemblement : départ en manif

    JPEG - 1.5 Mo

Appel interpro de Lyon

Face à l’épidémie du Covid-19, aggravée par le manque de lits, de personnes, de matériel dû aux réductions budgétaires des 20 dernières années, le gouvernement s’est montré incapable de mettre en place une politique sanitaire à la hauteur de la situation. Au contraire, le gouvernement a maintenu les productions non essentielles seulement pour les profits malgré les risques de propagation et alors que les hôpitaux étaient à bout de souffle.

Aujourd’hui Macron fait mine de découvrir que c’étaient les salarié-es des établissements de santé, comme ceux des grandes surfaces, les éboueurs, qui faisaient tourner, au risque de leur santé et de leur vie, les services indispensables à la population. Après avoir vanté les « héros des blouses blanches », Macron veut leur décerner des médailles et la ministre Travail Pénicaud appelle même les salarié-es à donner pour eux des RTT ! Que cynisme quand on sait que des milliards d’euros ont été donné à des entreprises, les mêmes qui annoncent aujourd’hui des plans de licenciements comme à Renault.

Les soignant-es ne veulent ni médailles, ni miettes mais bien une augmentation des salaires et un plan d’investissement massif pour sauver l’hôpital public. Face au cynisme du gouvernement et à son « Ségur de la Santé » bidon, les soignant-es appellent à se mobiliser tous les mardis devant les hôpitaux jusqu’au 16 juin, date à laquelle les soignant-es appellent à la grève et à la manifestation !

Le 16 juin, c’est bien l’ensemble de notre camp social qui doit se battre contre la marchandisation de la santé mais également contre ce gouvernement qui veut nous faire payer leur crise. Nous refuserons l’augmentation du temps de travail, le vol de nos congés payés, la précarisation de nos contrats de travail. Nous ne les laisserons pas prolonger les ordonnances qui permettent de passer outre le code du travail.

De plus, si pendant le confinement les cas de violences policières se sont multipliés, ils continuent de sévir dans les quartiers populaires et les manifestations. 20 000 personnes se sont rassemblées devant le tribunal de Paris malgré l’interdiction de la préfecture, une semaine après la mort de Georges Floyd et quatre ans après celle d’Adama Traoré, tous deux victimes des forces de l’ordre. Nous devons continuer de nous rassembler contre cette police violente et raciste à la botte d’un Etat répressif. Pas de justice, pas de paix !

Nous ne voulons plus que nos vies passent après leurs profits ! Nous appelons à construire sur nos lieux de travail et sur nos lieux d’études la date du 16 juin et sa suite pour leur faire comprendre qu’on ne veut plus ni de ce gouvernement ni de cette société capitaliste !

Nous appelons à construire les prochaines mobilisations appelées par le secteur de la santé :

Mardi 16/06 : manifestation nationale

Grève et manifestation pour la santé et l’action sociale le mardi 16 juin

Le 16 juin, partout en France auront lieu des mobilisations de la santé et de l’action sociale. La pandémie a révélé toutes les carences de notre système : budgets, salaires, lits, moyens, effectifs insuffisants. Nous le crions depuis des années sans que les pouvoirs en place fassent quoi que ce soit (...)

10 juin
mardi 16 juin 2020

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Manif » :

>Rassemblement le 11 juillet pour la régularisation des Sans Papiers

Suite aux manifs du 30 mai et du 20 juin pour la régularisation inconditionnelle et pérenne de tous les sans papiers, un Collectif de Sans Papiers de Lyon vient de se créer à l’initiative des personnes concernées. Le collectif appel à un rassemblement le 11 juillet à 14h30, place de la Comédie, à...

>[Jura] Maxi-répression à la Mini-festation

Ce samedi 16 mai, la police a fait du zèle lors de la « mini-festation » de Lons-le-Saunier (Jura). Des participant.e.s, dont certain.e.s ont passé une vingtaine d’heures en garde-à-vue, racontent...

› Tous les articles "Manif"