Centres de rétention administrative : des prisons qui taisent leur nom

1936 visites
2 compléments

Des prisons qui taisent leur nom, où les sans-papiers subissent une obsession statistique au détriment du droit. Autrement dit l’application quotidienne du racisme d’état, de sa politique du chiffre et de son mépris de l’humain.
C’est ce que dévoile, quelque jours après celui de l’OIP sur les prisons, le rapport d’enquête commun sur les centre de Rétention de l’Assfam, de la Cimade, du Forum réfugiés, de France Terre d’Asile et de l’Ordre de Malte rendu public ce mardi 13 décembre.
Rapport intégral et détail du rapport sur le CRA de Lyon.

JPEG - 474.3 ko
Lyon 1/5
Si, après avoir cliqué dessus pour ouvrir le plug-in, vous n’arrivez toujours pas à lire le texte, faites clic-droit -> afficher l’image. Le pdf des pages concernant lyon est disponible plus bas dans l’article.
JPEG - 544.1 ko
Lyon 2/5
JPEG - 780.1 ko
Lyon 3/5
JPEG - 910.1 ko
Lyon 4/5
JPEG - 826.9 ko
Lyon 5/5
JPEG - 84.4 ko
Cellule d’isolement, CRA de Bordeaux, 2009, CGLPL
PDF - 1.7 Mo
Extrait du rapport concernant le CRA de Lyon (7 pages)
PDF - 4.3 Mo
Rapport national sur les Centres de Rétention Administrative
JPEG - 247.4 ko
JPEG - 177.6 ko

P.-S.

L’Assfam, de la Cimade, du Forum réfugiés, de France Terre d’Asile et de l’Ordre de Malte sont les seules associations ayant l’autorisation de pénétrer dans les centre de rétention. Avant 2010 seule la CIMADE en avait le droit.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 24 décembre 2011 à 09:48, par zouzou

    En ce jour de Noel,
    un cri du coeur, jaillit,
    pour dire un joyeux Noel,
    a tous les enférmés,
    a tous les affamés,
    a tous ceux qui souffrent.
    Mery Chritsmas

  • Le 19 décembre 2011 à 15:48, par Résistance

    dans les années 1970/1980,
    la rétention administratif se faisait à l’hotel de police de la rue VAUBAN 69006.
    puis le fort des C.R.S. de la 46 à Sainte foy les lyon ;
    quelques années aprés on est passé à la méthodes industrielle.
    Satolas ,capacité 45 ou 50 places , je crois,
    ARENC à Marseille,
    de sinistre mémoire,
    l’horreur !
    des centaines de reconduit,
    à déstination du sud....
    peine...
    Double Peine...
    Intégré,
    Désintégré,
    Assimilé.
    la lutte,le combat,la résistance, au bout il y la victoire.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « OIP » :

› Tous les articles "OIP"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"