Centres de rétention administrative : des prisons qui taisent leur nom

2003 visites
2 compléments

Des prisons qui taisent leur nom, où les sans-papiers subissent une obsession statistique au détriment du droit. Autrement dit l’application quotidienne du racisme d’état, de sa politique du chiffre et de son mépris de l’humain.
C’est ce que dévoile, quelque jours après celui de l’OIP sur les prisons, le rapport d’enquête commun sur les centre de Rétention de l’Assfam, de la Cimade, du Forum réfugiés, de France Terre d’Asile et de l’Ordre de Malte rendu public ce mardi 13 décembre.
Rapport intégral et détail du rapport sur le CRA de Lyon.

JPEG - 474.3 ko
Lyon 1/5
Si, après avoir cliqué dessus pour ouvrir le plug-in, vous n’arrivez toujours pas à lire le texte, faites clic-droit -> afficher l’image. Le pdf des pages concernant lyon est disponible plus bas dans l’article.
JPEG - 544.1 ko
Lyon 2/5
JPEG - 780.1 ko
Lyon 3/5
JPEG - 910.1 ko
Lyon 4/5
JPEG - 826.9 ko
Lyon 5/5
JPEG - 84.4 ko
Cellule d’isolement, CRA de Bordeaux, 2009, CGLPL
PDF - 1.7 Mo
Extrait du rapport concernant le CRA de Lyon (7 pages)
PDF - 4.3 Mo
Rapport national sur les Centres de Rétention Administrative
JPEG - 247.4 ko
JPEG - 177.6 ko

P.-S.

L’Assfam, de la Cimade, du Forum réfugiés, de France Terre d’Asile et de l’Ordre de Malte sont les seules associations ayant l’autorisation de pénétrer dans les centre de rétention. Avant 2010 seule la CIMADE en avait le droit.

Groupes associés à l'article

OIP

  • contact (at) oip.org
  • Autres infos : OIP Section française. Coordination Sud-Est 57, rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon 09.50.92.00.34 – 06.50.73.29.04

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 24 décembre 2011 à 09:48, par zouzou

    En ce jour de Noel,
    un cri du coeur, jaillit,
    pour dire un joyeux Noel,
    a tous les enférmés,
    a tous les affamés,
    a tous ceux qui souffrent.
    Mery Chritsmas

  • Le 19 décembre 2011 à 15:48, par Résistance

    dans les années 1970/1980,
    la rétention administratif se faisait à l’hotel de police de la rue VAUBAN 69006.
    puis le fort des C.R.S. de la 46 à Sainte foy les lyon ;
    quelques années aprés on est passé à la méthodes industrielle.
    Satolas ,capacité 45 ou 50 places , je crois,
    ARENC à Marseille,
    de sinistre mémoire,
    l’horreur !
    des centaines de reconduit,
    à déstination du sud....
    peine...
    Double Peine...
    Intégré,
    Désintégré,
    Assimilé.
    la lutte,le combat,la résistance, au bout il y la victoire.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « OIP » :

> Livraison de LBD dans les prisons d’Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis la fin de l’année 2020, l’intégralité des prisons de la région pénitentiaire de Lyon sont équipées de lanceurs de balles de défense (LBD). Une décision qui fait grincer des dents jusqu’au sein de l’administration pénitentiaire. D’une plus-value contestable au regard des armes déjà disponibles, ce...

› Tous les articles "OIP"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Une caravane résistante pour la vie dans les Hautes Alpes

En septembre 2020, en plein cœur de la pandémie, les zapatistes annoncent aux militant.es du monde entier, qu’ielles vont entamer un voyage du Mexique vers l’Europe, à la rencontre des luttes sur le vieux continent. D’un côté et de l’autre de la frontière alpine, nous avons répondu à cet...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"