[Pôle emploi Oullins] Grève et Appel à soutien

761 visites
2 compléments

Appel à soutien,

Le collectif des conseillers de pôle emploi Oullins souhaite vous informer et vous alerter sur la dégradation manifeste des services rendus tant aux demandeurs d’emploi, qu’aux entreprises en cette période de crise économique.

En effet, dans un contexte de chômage fort et structurel, nous faisons face aux maux et inquiétudes d’une population qui a des attentes fortes, en période de crise économique. Nous subissons une transformation sans précédent de notre structure et de son environnement (AFPA, DIRECCTE, ASP, URSSAFF…) ainsi que de notre métier (équipe mixte, arrivée de l’entretien d’inscription et diagnostic, double compétence, encadrement réglementaire insuffisant).

La demande d’emploi fin de mois DEFM ne cesse d’augmenter sur le bassin d’Oullins : +18% de mars 2009/mars 2010 et +4% de mars 2010/mars 2011.

Le nombre d’inscription et le nombre de demandeurs d’emploi continuent de progresser.

Afin de tenir les délais d’inscription, les entretiens peuvent se faire en masse : chaque agent peut recevoir jusqu’à 28 demandeurs d’emploi par jour lors des pics d’inscription. De telles conditions d’accueil des demandeurs d’emploi imposent un rythme insoutenable et une qualité de service médiocre vis-à-vis de nos usagers.

La taille moyenne des portefeuilles est supérieure à 200 demandeurs d’emploi par conseiller présent. Cela entraine des conditions de mise en œuvre du suivi mensuel personnalisé inacceptables, qui affaiblissent le service rendu et déconnectent les pratiques du réel : 4 à 8 demi-journées planifiées par mois pour plus de 200 demandeurs d’emploi. Certains entretiens peuvent être saisis à la chaîne par les pôles administratifs sur des centaines de dossiers de demandeurs d’emploi sans contact avec la personne.

Par ailleurs, nous devons répondre aux sollicitations et réclamations qui affluent via les plateformes téléphoniques, le mail, le courrier et l’accueil physique. De plus, nous devons intégrer les évolutions quotidiennes des mesures et dispositifs, effectuer une veille réglementaire, rechercher des informations, instruire des dossiers complexes de conventionnement ou d’allocations chômage.

La relation entreprise est réduit à son strict minimum (enregistrement et suivi des offres). Nous ne pouvons plus assumer notre rôle d’intermédiaire entre l’offre et la demande.

A cela s’ajoute une perte drastique de moyens humains et financiers en agence.

Depuis l’année dernière, l’agence de pole emploi Oullins a perdu 4 postes en CDI. De plus le site connait un fort taux d’arrêt maladie à reconduction (non sans lien avec l’épuisement professionnel), ce qui induit une charge de travail supplémentaire sur les conseillers présents.

De ce fait, les conseillers en agence ne sont plus en capacité d’assurer un service de qualité aux usagers de pôle emploi.

En janvier, devant ces difficultés, le collectif a adressé un premier courrier au Directeur régional pour signaler ces préoccupations légitimes et demander des moyens. Ce courrier est resté sans réponse. En mai dernier, lors de la visite du directeur régional sur le site d’Oullins, nous avons manifesté le souhait de le rencontrer mais aucun échange n’a été prévu.
De ce fait le 10 juin dernier, un deuxième courrier collectif a été envoyé au Directeur régional et un préavis de grève a été déposé.

La direction a organisé une réunion de service exceptionnelle le 23/06/11en présence de Mme DUBROCA-CORTESI, Directrice Régionale Déléguée et Présidente du CHSCT, Mme DESCHANEL, Directrice Territoriale déléguée ainsi que les membres de la direction du pôle emploi d’Oullins. La direction a elle-même confirmé la suppression de 3 postes sur Oullins depuis 2010, dont un poste pris et restitué au plan national.

Le constat a aussi été partagé sur le fait que les arrêts maladie engendraient une surcharge de travail sur les conseillers présents. Il nous été indiqué que la situation de sous-effectif et la progression des arrêts-maladie n’était pas spécifique à Oullins.

La direction propose l’affectation d’un poste en CDI et de l’embauche d’un CDD de 6 mois, en nous précisant qu’elle n’a de toute façon aucune marge de manœuvre, de même que notre direction générale : Pôle emploi doit contribuer à l’effort national demandé par les politiques publiques.

Au vu de ces éléments, le collectif d’Oullins décide de poursuivre le mouvement car ce sont 4 postes en CDI et plusieurs arrêts maladie non remplacés.

Nous demandons au total la création urgente de 4 postes supplémentaires en CDI à temps plein sur l’agence d’Oullins.

Pour être entendu le collectif sera en grève à partir du jeudi 30 juin 2011 et sera présent devant le pôle emploi, 11 rue Baudin à Oullins.

Un point presse sera organisé à partir de 9h

Nous comptons sur votre soutien et votre présence pour obtenir plus de moyens humains dans un contexte de surcharge de travail et de dégradation de service à un point devenu « inacceptable » pour les agents et les demandeurs d’emploi.

Le collectif Pôle Emploi Oullins

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 juillet 2011 à 14:21

    Comment est-il possible de soutenir un Pole emploi qui alerte sur la dégradation manifeste des services rendus tant aux demandeurs d’emploi, qu’aux entreprises  ?

    Aider les demandeurs d’emploi c’est leur proposer un travail digne, bien payé, avec un contrat de longue durée ; aider les employeurs c’est leur proposer des demandeurs d’emplois soumis, mal payés avec des contrats précaires.

    Si les travailleurs du Pole emploi vivent bien cette schizophrénie qui consiste à vouloir aider les demandeurs d’emploi en même temps que les employeurs, il me semble tout à fait inacceptable de défendre et de soutenir une idée pareille.

    Aider les employeurs, et pourquoi pas soutenir le Medef ?

    Les travailleurs du Pole Emploi feraient bien d’apporter leur soutien aux demandeurs d’emploi en expulsant de leurs locaux les employeurs, en expulsant de leurs offres d’emploi les offres de contrats précaires, les offres de travail aux conditions inhumaines, les offres de travail au salaire de misère, plutôt que de leur dérouler le tapis rouge (CAE, CUI, etc).

  • Le 3 juillet 2011 à 08:55, par Policemploi ? Non merci.

    Faire appel à la solidarité, ok. Mais nous dire que le service aux entreprises marche mal, ne rien dire de ce qu’implique le fonctionnement de Pôle emploi pour les chômeurs et précaires et ne pas prendre position sur la définition même du travail effectué, c’est un souci.

    Depuis plusieurs années, des collectifs de chômeurs et précaires ont dit sur quelles bases une alliance pourrait se nouer (voir Lettre ouverte de quelques précaires aux conseillers de Pôle Emploi.). Il s’agit de mettre en cause le management des agents Pôle comme celui des chômeurs. Il arrive parfois que les syndicats de Pôle s’adressent directement aux précaires pour dire quelque chose de la situation qui leur est faite et préciser un peu ce que pourraient être de « meilleures conditions d’accueil » (mais pour faire quoi ?).
    Ce serait pourtant logique que partout les salariés du Pôle débattent des exigences portées par des collecifs de chômeurs et précaires : Ni emploi forcé, ni culpabilisation, ni management, ils y gagneraient d’emblée en autonomie par rapport à leur direction.

    On va très probablement avoir une cure d’austérité renforcée après la présidentielle. Faudra radier plus, appliquer « l’offre raisonnable d’emploi » c’est-à-dire sanctionner les chômeurs (en fait cela vient de commencer, discrètement).

    Les agents du Pôle pourraient se donner comme priorité alternative à celle de la direction d’informer les chômeurs sur les droits existants, sur les moyens de contourner refuser le contrôle (voir par exemple : Convocation pour « entretien téléphonique », pas de sanction possible ; quelques conseils pour faire face aux radiations, au suivi...), ça permettrait de faire quelque chose de valable lorsque l’on prend pas d’arrêt de travail, de contribuer à briser l’atomisation, à réduire la concurrence.

    On s’en sortira pas, d’un coté du guichet comme de l’autre, sans une remise en cause pratique de ce qui existe.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info