Pour le vol d’un sac, il ramasse 2 ans de prison à 19 ans

2526 visites
Comptes-rendus de justice

« C’est pas bien ce qu’il a fait, c’est sûr » dira un des copains venus soutenir Lidl, « mais 6 mois de prison c’est suffisant », « il a jamais fait de taule, il a 19 ans », et il a juste une inscription à son casier judiciaire.
Récit de comparution immédiate du 6 mai 2008

Lidl, 19 ans, au casier judiciaire avec une seule inscription (jet de pierre sur la municipale) est présenté devant le tribunal pour la chourre d’un sac à main dans un hall d’immeuble, à Rilleux. En tirant le sac à main, la propriétaire, âgée, est tombée ; aucune ITT n’est enregistrée, ni aucun traumatisme physiologique. La propriétaire du sac est de la vieille école dira l’avocat (pas commis d’office) de Lidl. « Elle n’a pas l’habitude d’aller chez le médecin pour des bleus » et « elle a répondu de manière sereine et équilibrée à la lettre d’excuses que Lidl lui a faite » ; un dialogue a eu lieu entre Lidl et la propriétaire du sac, « c’est essentiel dans ce type de dossiers et pour ce type de jeune homme » dira l’avocat.

Le juge questionne « comment en arrive-t-on à faire ça ? », puis pose une question qui contient déjà la réponse « mais d’où vous vient cette mauvaise éducation ? ». Lidl ne partage pas ce point de vue et dit qu’il ne sait pas. Puis le juge fait les réponses « c’est le résultat de plusieurs années de laisser-aller intellectuel et psychologique, on est chez papa et maman, on joue aux jeux vidéos et on regarde la télé toute la journée, c’est ça, c’est le laisser-aller » !

La procureure demande l’application de la peine plancher pour la récidive de violence, c’est à dire 2 ans de prison, avec 6 mois de sursis, et fait un lien, complétement à côté, entre le vol du sac à main et les quelques barrettes de shit retrouvées lors de la perquisition au domicile de Lidl…

« C’est pas bien ce qu’il a fait, c’est sûr » dira un des copains venus soutenir Lidl, « mais 6 mois de prison c’est suffisant », « il a jamais fait de taule, il a 19 ans », et il a juste une inscription à son casier judiciaire.

Pendant qu’un assesseur dort, l’avocat Bertrand Sayn insiste sur la particularité des comparutions immédiates, où un jeune prévenu peut ramasser 2 ans de prison ferme pour un vol de sac à main « alors qu’ailleurs, dans d’autres chambres, des délinquants ou trafiquants chevronnés écopent de peine de 2 ou 3 ans de prison ». Il insiste sur les conditions de surpopulation des prisons lyonnaises, le jeune age de Lidl et sans dénigrer la gravité des faits insiste sur la non-préméditation du geste. « La révocation des sursis à Lyon ne souffrant pas de laxisme », l’avocat demande que la plus longue période de sursis possible soit appliquée pour Lidl.

Au délibéré Lidl ramasse 2 ans de prison ferme avec 6 mois de sursis et devra payer 3600 euros de dommage et intérêt à la victime, plus 500 euros pour ses frais de justice. La dizaine de copains présents sort dégoutée de cette justice ultra-répressive.

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Comptes-rendus de justice » :

>Un jour sans fin – 3e audience du procès en appel de Kamel Daoudi

Kamel Daoudi, connu pour être le plus vieil assigné à résidence de France, totalise l’absurde record de près de 14 000 pointages au commissariat, en 13 ans. En septembre dernier, il avait été condamné en première instance (à Aurillac, son dernier lieu d’assignation) à un an de prison ferme, pour un...

 Force a dû rester à la loi », les émeutes de La Duchère en procès

Suite à la chute d’un adolescent de 13 ans à scooter dans le quartier de la Duchère, probablement percuté par une voiture de flics banalisée le 3 mars 2021, des émeutes éclataient le lendemain vers 17 heures 30. 12 personnes étaient interpellées, 9 d’entre elles remises en liberté le lendemain faute de...

› Tous les articles "Comptes-rendus de justice"