Rencontres anti-carcérales à Carpentras, Entraigues et Avignon 4-5-6 novembre

413 visites

Rencontres et réflexions autour des idées de punition, de répression et d’enfermement à Carpentras, Entraigues et Avignon.
Au programme : repas collectif, conférence gesticulée, ateliers, courts métrages, infokiosque, émission de radio, et bien d’autres choses !

Appel à mobilisation et rencontre, discussions et réflexions anti-carcérales dans les environs d’Avignon (84) le week-end du 4 au 6 novembre

A lire ci-joint le tract explicatif.

Au programme : repas collectifs, conférence gesticulée, ateliers, courts métrages, infokiosques et bien d’autres choses !
Pour plus d’informations : nibetonnimaton ( @ )riseup.net

Programme et lieux détaillés à venir...

Tant qu’il y aura des prisons, il n’y aura de liberté pour personne... Soyons nombreux-ses !!

PDF - 397.7 ko
Tract ni béton ni maton

Pour enfermer toujours plus d’êtres humains, quitte à sacrifier des terres agricoles fertiles, l’État veut construire une nouvelle Bastille à Entraigues (84), entre Carpentras & Avignon.

Des prisons nous n’en voulons ni à Entraigues ni ailleurs !

Plus largement, l’État prévoit la création de 15 000 places de prison d’ici 2027 et se targue d’œuvrer pour le bien-être et la dignité des détenu.e.s. La surpopulation dans les maisons d’arrêt n’a jamais été réglée par les plans successifs de constructions de nouvelles prisons en France ces 50 dernières années.
À titre d’exemple, la prison du Pontet était déjà surpeuplée quelques mois après sa mise en fonction, et c’est évidemment toujours le cas aujourd’hui.

La prison est une abomination à détruire, pas à construire !

Que l’on pense aux proches ou aux détenues, c’est l’angoisse et le mépris qui imprègnent ses murs et qui régissent la vie quotidienne d’énormément de gens.

Entre parloirs toujours trop courts, thunes à débourser pour soutenir le prisonnier, exploitation pure et simple pour un salaire de misère à l’intérieur, séquelles à différentes échelles dues à l’enfermement (ouïe, vue, addictions, ctc.), c’est aussi un business juteux pour nombre d’entreprises qui participent à leur construction ou qui opèrent ensuite à l’intérieur dans le nettoyage, la bouffe, ou les ateliers.

La prison, ce n’est pas juste quatre murs sur un terrain.

C’est l’aboutissement d’une société de contrôle généralisé, où caméras et policiers quadrillent villes ct campagne. C’est la menace au dessus de chaque tête qui ne voudrait ou ne pourrait pas vivre d’après une légalité édictée selon les intérêts de la morale ambiante, de la défense des richesses ct de la propriété privée.
Construire des prisons pour lutter contre la délinquance, c’est comme construire des cimetières pour contrer une épidémie. C’est pourquoi nous proposons ce week-end de rencontres et de réflexions autour des idées de punition, de répression, et d’enfermement à Carpentras, Entraigues et Avignon.

Tant qu’il y aura des prisons, il n’y aura de liberté pour personne.
Ensemble, reprenons possession de nos terres et de nos vies

La suite à lire sur : https://mars-infos.org/rencontres-anti-carcerales-a-6582

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

› Tous les articles "Justice / Enfermements"