Répressions sur les militant-e-s en soutien aux demandeurs d’asile d’Oullins. Rassemblement de soutien.

1135 visites

Une des deux personnes solidaires avec les demandeurs d’asile interpellée ce jour là sera jugée le mardi 25 février 2014 à 14h00 à la 11e chambre correctionnelle du Tribunal de grande Instance 67 rue servient Lyon 3e.

Le Samedi 9 novembre, un rassemblement xénophobe était organisé par le maire d’Oullins s’opposant aux relogements d’environ 300 refugié-e-s sur un terrain du Grand Lyon. Les militant-e-s de La GALE (Groupe antifasciste Lyon et Environ) avaient décidé d’exprimer leur solidarité aux demandeurs d’asile en distribuant des tracts aux riverain-e-s hostiles ou non à leur arrivée. S’en est suivi des insultes et propos haineux des partisans du Maire (Front National, identitaires, UMP...) auxquels les militant-e-s avaient décidé de ne pas réagir. Au moment de quitter la place, décision fut prise de lancer quelques slogans « Solidarité avec les sans-papiers » au début du discours du Maire. A cet instant, la police a eu ordre de les « dégager de la place », chose faite d’une manière extrêmement violente : coups de tonfa, coups de poings, insultes et tout cela sous les applaudissements des partisans et du Maire lui-même.

Conséquence de cette évacuation plus que musclée : une personne âgée renversée par les forces de l’ordre, des personnes choquées par la violence de la scène et deux militant-e-s arrêté-e-s.

Une des deux personnes solidaires avec les demandeurs d’asile interpellée ce jour là sera jugée le Mardi 25 février 2014 à 14h00 à la 11e chambre correctionnelle du Tribunal de grande Instance 67 rue servient Lyon 3e. Elle est poursuivie du motif habituel utilisé par les policiers pour arrondir leur fin de mois : outrage, rébellion et violences sur agent.

Nous rappelons aussi qu’en solidarité, quelques militant-e-s avaient distribué des tracts la semaine suivante (dans les rues de la commune d’Oullins) concernant la répression subie ce fameux samedi 9 novembre. Cependant, apparemment à Oullins, la distribution de tract est prohibée puisqu’après un contrôle de la BAC, trois militant-e-s ont été arrêté-e-s et emmené-e-s au commissariat central Marius Berliet pour éviter un attroupement au commissariat d’Oullins où les participant-e-s à la réunion publique voulaient se rendre. Provocations des flics dans la voiture pour essayer de gagner un « outrage et rébellion » et une heure au poste pour « tract outrageant » ! Les trois personnes sont sorties (énervé-e-s mais sans charges) accueillies par une vingtaine de personnes venues les soutenir mais également une trentaine de camarades dans le commissariat d’Oullins pour demander des explications à la Police et pour soutenir les camarades.

Contre la politique xénophobe de l’Etat, contre la répression systématique des organisations luttant pour la solidarité avec les sans papiers, rassemblement de soutien au tribunal correctionnel de Lyon ( 67 rue servient Lyon 3e) pour le militant solidaire aux demandeurs d’asile le Mardi 25 février 14h00.

Solidarité avec tous les sans-papiers !

Uni-e-s face à la répression !"

mardi 25 février 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « GALE - Groupe Antifasciste Lyon et Environs » :

>Terra Nostra un local fasciste, pourquoi ?

Un nouveau local à ouvert dans les monts du lyonnais, à Larajasse. Un énième local fasciste dans la région lyonnaise, qui malgré l’agitation des élus locaux n’aura pas empêché la soirée d’inauguration qui a eu lieu le 29 février 2020.

>Face à la crise du COVID, riposte sanitaire et populaire !

Face à cette crise sanitaire unique, une volonté de monter un réseau de solidarité international a émergé, avec un appel de nos camarades de Milan, Italie. Le Groupe Antifasciste Lyon et Environ rejoint l’appel à la création d’une Brigade de Solidarité Populaire pour une autodéfense...

› Tous les articles "GALE - Groupe Antifasciste Lyon et Environs"