Retour sur la répression judiciaire contre les antifascistes à Bâle

702 visites

À Bâle en novembre 2018, 2’000 antifascistes s’étaient mis en travers de la route du parti d’extrême droite “PNOS” et avaient empêché leur manifestation au centre d’exposition de Bâle. Le ministère public avait accusé un jeune homme de trouble à l’ordre public, de participation passive à des actes de violence et des menaces, de participation à une manifestation non autorisée et de violation de l’interdiction de porter un masque. Pour cela, ils ont exigé 8 mois de prison et 800 Fr d’amende. Le juge a largement suivi l’accusation...

Retour sur le contexte sur cet article : Nous sommes tous et toutes antifascistes !

Communiqué Basel Nazifrei sur le verdict du 7 juillet 2020

En tant qu’Alliance Basel Nazifrei, nous commentons le verdict :

1- Ce verdict - sept mois de prison pour un peu plus que la présence à la manifestation - est une attaque ciblée contre des personnes politiquement actives.

2 - La grande et forte manifestation du 24 novembre est considérée comme un acte de trouble à l’ordre public, et certains moments de celle-ci sont considérés comme des “violences et menaces contre les fonctionnaires”. Il n’est pas tenu compte du fait que ce jour-là, des néonazis (dont la politique équivaut à l’assujettissement et à l’anéantissement des non-blancs, des juifs et des gauchistes) ont tenté de se servir de Bâle comme d’une scène. Elle ne tient pas non plus compte de la violence émanant des “forces de l’ordre” : ce sont elles qui ont tiré massivement (au moins 14 coups de feu) avec des balles en caoutchouc sur le train de manifestation de la Schwarzwaldallee, qui tentait de passer la chaîne de police. Au coin de la Mattenstrasse et de la Rosentalstrasse, la police a tiré sur la manifestation antifasciste. Cela est prouvé par les preuves que la police a recueillies et qui sont à la disposition des avocats. Plusieurs manifestant.e.s ont été blessé.e.s, dont au moins une personne avec des lésions oculaires graves et permanentes.

Nous voulons préciser que cette poursuite a un caractère politique et s’inscrit donc dans la tendance mondiale d’un pouvoir étatique de plus en plus autoritaire. Raison de plus, cependant, pour continuer à construire un mouvement extra-parlementaire fort. Contre les activités de la droite et contre les structures répressives et racistes de l’État.

Texte traduit de l’allemand au français sur Renverse.co

La suite à lire sur : https://renverse.co/infos-locales/article/communique-basel-nazifrei-sur-le-verdict-du-7-juillet-2020-2684

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>Des « loups gris » (fachos turcs) attaquent la maison de la Mésopotamie

Après l’attaque survenue la semaine dernière à la fin de la manifestation en soutien au Rojava, et alors qu’une manifestation antifasciste en soutien à la plume à été interdite aujourd’hui, une quarantaine de fachos « des loups gris » [1] a attaqué la maison de la Mésopotamie place mazagran ce samedi 3 ...

>Report de la manifestation antifasciste du samedi 3 avril

Suite à l’interdiction de la Préfecture et au trop court délai pour avoir un rendu du référé liberté toujours en cours d’élaboration, l’UCL Lyon prend la difficile décision de reporter sa manifestation antifasciste à une date ultérieure.

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"