Réunion 25/11 pour fonder une structure autogestionnaire et libertaire à Lyon 2

1002 visites
2 compléments

Appel aux personnels et étudiantes-s de Lyon 2 :

Réunion amphi D occupé Lyon 2 campus de Bron : est il possible de fonder une structure autogestionnaire et libertaire à Lyon 2

Nous sommes un certain nombre à participer au mouvement social sans pour autant nous reconnaître dans les organisations étudiantes et de personnel de Lyon 2. Que ce soit pour des raisons idéologiques ou organisationnelles (pyramidale et bureaucratique).

Nous refusons d’abandonner la participation et la décision politique à une « élite experte du mouvement social » et c’est par l’implication de tous que nous construirons de véritables alternatives révolutionnaires. Nous voulons pouvoir nous organiser, nous exprimer et lutter ensemble dans le cadre d’une structure libertaire et autogestionnaire.

Dès lors, il convient de se réunir afin de jeter les bases de ce nouveau projet. Si vous êtes intéressés-ées, venez en discuter autour d’un café dans l’amphi D occupé campus de Bron le jeudi 25/11 à 11h.

Réunion/débat Jeudi 25/11 11h Amphi D occupé Bron visant la fondation d’une structure autogestionnaire et libertaire à Lyon 2

jeudi 25 novembre 2010

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 25 novembre 2010 à 17:43, par b

    Bonjour,

    Sera-t-il possible d’avoir un CR de cette réunion ?

    Merci

  • Le 24 novembre 2010 à 13:01, par Dim

    Lyon 2, proposition de création d’un comité de mobilisation permanent

    Des camarades m’ont passé le papier et j’ai vu l’article concernant la création d’une structure libertaire autogérée. Ayant eu une idée similaire au fil de discussions, je ne propose pas ici une analyse différente mais parfaitement complémentaire à mes yeux. J’avance donc le débat par cet article en espérant que ça créera des réaction et fera venir plus de monde à la réunion le jeudi 25/11 à 11h.

    La dernière « AG » sur le campus de Bron amphi D le 22/11 n’était pas plus qu’une réunion des habitués, voire certains n’ont pas pu venir. La mauvaise diffusion de l’info sur la tenue de cette AG explique en grande partie les choses. Nous avons donc décrété que nous n’étions pas assez pour considérer ce regroupement comme une AG, plutôt une sorte de comité de mobilisation.
    Mais, même si il en manquait une partie, nous étions les plus motivés rassemblés à ce moment-là. Qu’en est-il sorti ? Mis à part quelques « préparatifs » pour la manif de mardi, rien. Je reste quand même positif, si nous ne sommes plus capable de pérennisé le mouvement en dehors de quelques actions et l’occupation de l’amphi D, c’est en grande partie par le désengagement progressif de chacun d’entre nous qui reprennent le chemin des cours. Mis a part un rebondissement dans le mouvement (Mr directeur nous en a donné avec ces manches de pioches et ces fascistes) Il est à mon avis tout a fait naturel de voir tout le monde partir. L’amenuisement des troupes remet en question l’occupation de l’amphi, et notre unité risque fort de disparaître avec elle. Malgré cela, nous sommes encore dans une logique (aussi faible soit-elle) de mobilisation, de lutte. Certains ont appris (moi le premier) des choses au plus fort du mouvement, et beaucoup n’ont pas envi de tout laissé tombé au premier échec. La lutte « pragmatique » voudrait que nous laissions tombé des le vote de la réforme, voire avant, voire même avant de pensé à lutté. Par opposition aux « pragmatico-on-arrete-tout », nous avons réussi à occupé un amphi sur une durée assez longue compte tenu du climat contestataire inexistant d’après les médias dominants. Nous avons donc une force bien existante, malgré un climat maussade, qui a du mal à s’identifier dans la lutte et à ce canalisé, mais qui est ressortie à différents moments.
    C’est pour cela qu’il est urgent à mes yeux de créer une structure pour pérenniser le mouvement en dehors du contexte d’occupation.

    Un comité de mob permanent

    Je pence que dans l’idée du comité de mobilisation permanent on peut retrouvé les idées d’autogestion et libertaires des camarades cités au début de cet article. La seule (et grosse si on veut) est dans le fait que les mots « autogestion » et « libertaire » ne soient pas dans le nom. Le comité de mobilisation permanent permettrait par son statut particulier deux choses : informé, et surtout agir. C’est pour cela qu’il est important de se regroupé sous la forme d’un comité de mobilisation : cela laisse sous entendre que la lutte s’inscrit dans le temps, et donc qu’elle existe même en dehors des mobilisations massives. On pourrait donc organisé régulièrement des actions, de la diffusion de tract à un blocage économique en passant par le soutien contre des expulsions ou encore des comptages de caméras, etc.
    Le comité pourrait ce divisé en deux grosses parties : info/réflexion et action. La première étant quand même importante, on pourrait faire un travail de réflexion sur les précédents mouvements (ne serai-ce que pour créer une liste des actions qui ont étés faites, et de leur efficacité), un travail sur le lien entre les différentes luttes... réflexions qu’on pourrait renforcé par l’organisation de débats, pourquoi pas.

    L’action doit a mon avis resté au même niveau (voire un cran au dessus selon le contexte) que le coté info/réflexion. Inutile à mon avis de vouloir à tout prix créer nos propres actions, même si c’est important, mais filé un coup de main ou renforcé un truc existant sont aussi des bonnes solutions.
    Le comité pourrait ce réunir toute les semaines, puis squatté une salle ou amphi libre pour s’organiser.

    Voilà, j’apporte ma pierre à l’édifice, essayons de créer une suite et une réponse !

    Venez en parler jeudi 25/11 à 11h !

    Dim

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info