Saccage des locaux associatifs de Lyon 2 Bron par l’administration assistée de la police !

5258 visites
Novembre2007-...(LRU et retraites) 29 compléments

Communiqué

Discréditer une lutte par tous les moyens ?

Au cours de l’AG de 10h du campus Lyon 2 de Bron du vendredi 16 novembre 2007, nous apprenons que les locaux associatifs (AECAL, FSE, Art’issa, Estigma...) sont en train d’être vidés à l’initiative de l’administration. Nous interrompons notre AG pour voir ce qui se passe exactement. Nous rendant devant les locaux, nous constatons la présence d’un camion rempli des affaires de l’AECAL (que nous récupérons immédiatement en empêchant le camion de partir), du président Journès et du vice président Chvetzof responsable des campus accompagnés de personnels techniques pour la manutention. Messieurs Journès et Chvetzof tentent physiquement de nous empêcher de prendre des photos, nous ordonnent de partir, et menacent de porter plainte contre ceux/celles d’entre nous qui s’interposent pour que les photos puissent être prises à ce moment là.

PNG - 196.5 ko

Dans le local, nous constatons que tout est vide, même les cloisons ont été cassées. Entre autres, des serrures ont été détériorées. La police nationale vient elle aussi prendre des photos, à l’appel de l’administration. Elle a ensuite également pris des photos des matelas posés pour l’occupation dans le bâtiment K de l’université. Déjà, hier matin, dans la crainte d’une intervention de CRS sur le campus de Bron, nous avions transféré le matériel de cuisine du piquet de grève ainsi que notre caisse de grève de l’amphi D dans ces locaux. Hier soir, certain/e/s d’entre nous ont donc dû aller chercher du matériel de cuisine dans ces locaux pour faire le repas du soir devant l’amphi D. Les locaux étaient alors en état et le matériel bien rangé. Les locaux ont été refermés à clef par les étudiant/e/s en sortant. Un vigile, passant par hasard en voiture, a discuté cinq minutes avec eux pour s’informer de qui ils/elles étaient et est reparti.

JPEG - 15.1 ko

Tout cela fait suite à l’évacuation hier soir, par les CRS, du campus des quais occupé alors pacifiquement depuis quelques heures sur décision de l’AG des quais de 13H (environ 1 000 étudiant/e/s), ainsi qu’à la fermeture administrative des campus décidée jeudi par la présidence. Ces initiatives sont effectuées en parallèle de l’utilisation du web-etu comme tribune pour délégitimer les décisions prises par les AG d’étudiant/e/s et discréditer la lutte étudiante par l’emploi d’un vocabulaire quasi diffamatoire et la censure notamment sur le web-etu.

Nous vous appelons à venir nombreux/euses aux AG d’étudiant/e/s et du personnel, ainsi qu’à vous exprimer sur ces méthodes. D’autre part, la faculté de Bron reste ouverte, et tou/te/s ceux et celles qui souhaitent venir nous y rencontrer y sont cordialement invité/e/s (notamment ce week end, dans le cadre de la « fac ouverte » à l’initiative de l’AG étudiante).

Quant à nous, nous considérons que l’équipe présidentielle de l’université, par ces provocations, a engagé toutes ses responsabilités, aux niveaux juridiques et politiques, et devra en assumer toutes les conséquences.

Les étudiant/e/s de Lyon 2 Bron rassemblé/e/s en Assemblée Générale le vendredi 16/11/2007 à 13h


Dans la même logique, une autre action de l’équipe présidentielle, tout aussi insidieuse :
un colloque international intitulé "travail psychique et processus créateur" a été annulé sur décision de la présidence. Cette dernière justifiant cette interdiction en faisant courir le bruit que les étudiants grèvistes auraient menacé de caillassage les participants et organisateurs de ce colloque. Il est bien entendu que les grèvistes auraient eu, si le colloque avait eu lieu, un temps de paroles en introduction (il s’agit d’un colloque de sciences humaines). Ce colloque, prévu sur le campus de Lyon 2 - Bron, avait été évoqué en AG et il avait été décidé de permettre sa tenue.

Il s’agit une fois de plus d’une véritable manipulation, étant évident qu’un tel caillassage n’avait même pas été envisagé.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 20 novembre 2007 à 15:09

    vous voulez le porter devant la justice ?

    la meme justice qui a donne de la prison avec sursis aux copains qui ont barbouille des grilles ?
    Faut il rappeller que c’est la fac qui a porte plainte, qu’ils ont recu les dommages et interets demandes...

    et tout ca sans preuves ??

    pouvons nous enfin passer a autre chose qu’a essyer deles convainre qu’ils font quelque chose de ;al ?on le sait deja ca !!!

  • Le 19 novembre 2007 à 15:43

    Un des soucis sur l’affichage des liens est que quand ils contiennent de la ponctuation, les espaces sont rajoutés automatiquement devant (genre devant les ? et les !). La bonne adresse de la vidéo c’est donc http://fr.youtube.com/watch?v=NhpO5PAWcTk, pour l’article de Lyon Capitale, c’est http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=1&article=3457.

    (dans la barre de rédaction des posts y’a un petit outil pour faire des liens, la main qui clique sur le lien)

  • Le 19 novembre 2007 à 12:46

    Le lien ne mène nulle part, comme celui de l’article de lyon capital...

  • Le 18 novembre 2007 à 17:59, par Riton

    Concrètement, les cours reprendraient mercredi si le vote s’avère être contre le blocage en majorité ? Ou bien avant ? La présidence n’est pas claire. Merci de m’éclairer.

  • Le 18 novembre 2007 à 03:19, par Panda

    Voivi le lien d’une vidéo prise pendant le saccage des locaux, avec Journès et les étudiants qui s’expliquent.

    http://fr.youtube.com/watch?v=NhpO5PAWcTk

  • Le 17 novembre 2007 à 21:59

    De tout coeur avec vous, j’ai déjà bien compris l’idée jeudi soir dans l’amphi Laprade. Lâchez pas l’affaire, là la présidence se met gravement en danger.

    Amitiés,
    SB

  • Le 17 novembre 2007 à 19:21, par une membre d’Art’Issa

    En lien des photos et une vidéo prises hier matin sur le campus de bron lors de la déstruction des locaux syndical et associatif :
    http://www.ipernity.com/doc/bron/991419

    Et aussi l’article du web de lyon capital, avec une vidéo des locaux après le travail de l’administration :
    http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=1&article=3457

  • Le 17 novembre 2007 à 17:51

    J’ai des preuves, moi et quelques autres camarades avons prises des photos et des vidéos de ce qui s’est passé Vendredi.

  • Le 17 novembre 2007 à 14:25

    Pourquoi Jean-claude Rabier ne parle-t-il pas de ces évènements à Bron sur sa vidéo ?
    Il justifie l’intervention policière sur les Quais, mais n’aborde pas le cas des locaux associatifs de Bron...
    Bizarre, bizarre...

  • Le 17 novembre 2007 à 01:09, par 02, de Bron....

    Il y a du monde en continu (24H sur 24, y compris durant ce WE si tu es disponible) sur le site de Bron, dans l’amphi D dont l’occupation est pour l’instant tolérée par l’administration (frappe aux carreaux pour te faire ouvrir)... Par contre, personne sur les quais à priori, depuis que les CRS ont fait vider les lieux jeudi soir... Sinon, l’ouverture administrative de la fac (quais et Bron) est prévue lundi 12H, il faut du monde sur les deux sites pour maintenir le blocage ; une AG est prévue lundi a 13H a Bron .... A bientôt ?

  • Le 17 novembre 2007 à 00:48, par A.Mirza

    J’ajoute un dernier point avant d’aller me coucher :

    L’annonce de deux journées banalisées rend caduque toute action de blocage (pendant ces deux jours). Donc lundi et mardi il ne peut y avoir de blocage (et la présidence pourrait continuer à stocker des « meubles dans les locaux associatifs ».)

    Il reste la question d’occupation. Son réglement pourrait fort intervenir lundi soir, (si d’ici lundi aucun pretexte n’est trouvé pour le précipiter.)

    N’oubliez pas que dans l’équipe présidentielle il y a débat et que tout le monde n’a pas forcément la même position. Par conséquent, s’il vous plait, pas de pretexte pour que les partisans du coup de force puissent passer à l’acte avant lundi.

  • Le 16 novembre 2007 à 23:45, par charline vermeil

    Mais il a une chose que j’aimerais bien, c’est qu’on nous dise plus clairement quand, ou, se reunir pour ce mobiliser, y a t’il du monde a bron ce soir, est ce qu’on en attend encore...
    parce qu’on voit toujours les memes se mobiliser, un noyau de tetes pensantes qui en toute legitimité menent la danse, mais moi je suis simplement une etudiante qui milite avec les moyens que j’ai, mais personnelement je suis la seule parmis mes connaissances a assumer mon vote pour le blocage ,j’etais parmis les bloqueurs sur les quais, et je suis un peu perdue parmis toutes les decisions prises par les habituels militants, d’autant plus aujourd’hui avec ce qui c’est passé a Bron, ou j’ai été informé de la situation en consultant ce site, mais malheureusement les informations arrivent trop tard.
    Je me bat un maximum pour etre sur le terrain, mais je n’ai aucun contact, aucune personne envers qui me tourner pour avoir des informations .

    c’est tres important pour moi parceque j’ai envie de me battre, et d’etre au coeur de l’action.
    Il faut trouver une solution pour les personnes qui rejoingnent le mouvement mais qui sont un peu a la ramasse .
    merci !

  • Le 16 novembre 2007 à 23:43, par A.Mirza

    Je continue :

    Dans le communiqué des grévistes de Bron on peut lire "Déjà, hier matin, dans la crainte d’une intervention de CRS sur le campus de Bron, nous avions transféré le matériel de cuisine du piquet de grève ainsi que notre caisse de grève de l’amphi D dans ces locaux. Hier soir, certain/e/s d’entre nous ont donc dû aller chercher du matériel de cuisine dans ces locaux pour faire le repas du soir devant l’amphi D. Les locaux étaient alors en état et le matériel bien rangé. Les locaux ont été refermés à clef par les étudiant/e/s en sortant. Un vigile, passant par hasard en voiture, a discuté cinq minutes avec eux pour s’informer qui ils/elles étaient et est reparti."

    Imaginez la suite. Le vigile rapporte qu’il a vu les grévistes transporter du matériel dans les locaux associatifs. Le président et le vice président, sont alors persuadés que ce matériel est quelque chose de compromettant pour les grévistes. Ils décident, en présence des officiers de police de procéder à une "perquisition" (qui n’en est pas juridiquement une). Ils ne trouvent rien (ou pas grande chose), ils s’énervent et pour justifier l’appel aux flics il les amènent photographier les matelas ! Puis ils font embarquer tout ce qu’ils trouvent et rédigent le communiqué (plus que ridicule) du vendredi après midi sur les locaux associatifs.

    En fait leur problème est de savoir comment s’en sortir lundi à midi (fin du délai accordé aux grévistes pour occuper l’amphi D). Pas question d’intervention policière à 12h car ils ont déjà invité tous les étudiants et le personnel à être présent sur le campus à midi.
    Donc 2 solutions :

    Soit ils font virer les gréviste avant lundi ou lundi matin tôt, et ça, ça dépend aussi des grévistes : il ne faut pas qu’ils donnent le moindre prétexte.

    Soit ils ouvrent le campus et les centaines de grévistes et bloqueurs seront noyés dans la foule des autres étudiants et leur expulsion pourrait attendre lundi soir.

    Ils viennent d’annoncer deux journées banalisées (lundi et mardi), et un "vote électronique" pour mercredi. Ce dernier communiqué de la présidence est d’une extrême maladresse car si comme dit leur communiqué « l’Université ne peut tolérer ni occupation ni blocage », alors quel sera l’objet du vote du mercredi ?!! Et si lors du vote électronique le blocage l’emportait, comment respecter le résultat du vote dans une « Université qui ne peut tolérer ni occupation ni blocage » ?!

    Il faut demander explicitement au président sur quoi porterait le vote électronique qu’il annonce. Et comment il compte s’en sortir de ses contradictions ?

    D’autant plus que la perspective de deux jours sans cours ajoutée aux problèmes de transport ici et là, inciterait pas mal d’étudiants à rester bien au chaud chez eux jusqu’à mercredi.

  • Le 16 novembre 2007 à 22:49

    Devant mon ordi, d’où je suis vos péripéties de près dans le temps, mais de très loin dans l’espace, je suis aux bord des larmes en voyant NOTRE local vide.
    Notre local, avec notre matos qu’on a payé avec les prix libres. Des heures de boulot, l’organisation collective... foutus en l’air comme ça ! Tout ce qu’on avait mis dans cette com’ bouffe, de l’espoir, de l’entrain, l’envie de changer les choses concrètement, d’être ouvert-e-s, de créer un truc utile, convivial.

    Sans compter l’asso de l’AECAL et la FSE.

    Même ça ils nous l’ont volé... Qu’est-ce qu’on doit faire ?? Bouffer du Sodexo bien sagement, laisser le fruit d’années et d’années de lutte sociale nous glisser entre les doigts ??? Franchement, en France on nous dit toujours « vous êtes une bande de râleurs de merde, fermez vos gueules et bossez, ailleurs c’est comme ca que ca se passe ». En tout cas, ailleurs j’y suis, et j’ai l’impression qu’on nous envie plutôt pas mal (voire qu’on nous idéalise.).

    Je sais que c’est facile de dire ça alors que je suis pas là, mais bon, ils nous ont pas volé notre motiv’, gardons au moins ça !

    Je vous encourage très fort !

  • Le 16 novembre 2007 à 21:58, par ferker

    rien de prévu sur les quais qui sont fermés et à cette heure (22h), on n’a pas de nouvelles de Bron...

  • Le 16 novembre 2007 à 21:50, par cel

    y a t il également un rassemblement sur les quais ce week end ou est ce uniquement à bron et plus simplement le blocus a t il été revoté pour la semaine prochaine, (nous sommes plusieurs étudiants salariés à ne pas avoir pu assister à l AG)Merci de vos réponses et comme tu le dis si bien ménageons nos montures mais ne flanchons pas jamais l accès à la culture est trop important et il est encore un droit (un peu) préservons-le

  • Le 16 novembre 2007 à 21:26, par

    haha ! Mais jusqu’ou vont ils aller, ca devient grotesque, et humiliant pour nous ! il y en a marre de toujours s’en recevoir plein les dents, on est pas des marionnettes !Il faut absolument dennoncer ca, ou prouver a tout le monde que nous ne somme pas a l’image qu’ils nous donnent.

    Il ne faut pas réagir de la maniere dont ils attendent, c’est a dire de facon violente, emporté par un élan de haine, nous ne sommes pas des jeunes chiens fous, nous avons certe la fougue la jeunesse, utilisons cela intelligement, il faut etre plus vicieux qu’eux !

    Mobilisons nous d’avantage, il faut plus de cerveaux pour repondre d’une maniere innatendue, inoui.Il faut les desarcemer et les desarmer !

    je ne le repeterai pas, vous savez ce qu’il faut faire !

    ps : lecteurs de ce site, faites le circuler autour de vous, car tt le monde n’est pas aux courant de ce qu’il se passe, notement a ceux qui ne se mobilisent pas mais qui se deculpabilisent en votant pour le blocage. tu vote oui au blocage ?! Alors tu bloque !

  • Le 16 novembre 2007 à 20:54

    Pourquoi pas vider son bureau

  • Le 16 novembre 2007 à 20:48

    Mais il faut que ca se termine au tribunal, il ne faut absolument pas laisser passer ca !
    On vie une époque étrange...

  • Le 16 novembre 2007 à 19:39, par A.

    C’est simple pourtant.

    L’évacuation et le démontage des locaux associatifs en présence de la direction de l’Université et de la police, ne pouvait avoir qu’un seul motif. Y trouver du matériel subversif pouvant servir éventuellement aux étudiants gréviste face à un assaut des CRS. Finalement ils n’y ont trouvé que du matériel de cuisine, frigo et autres banalités,...(car je suppose que s’ils avaient trouvé des barres de fer et des cocktails Molotov ils ne se seraient pas privés de le faire savoir).

    Ce qui est peut-être révélateur de l’état d’esprit (ou l’obsession) de la
    présidence : pour elle on n’a pas à faire à des étudiants mais à des groupuscules extrêmistes autonome et incontrôlables.

    Il faut absolument montrer que l’équipe présidentielle a tort.

  • Le 16 novembre 2007 à 18:52

    Vite vite des témoignages, des photos, des textes, tout ce qui pourrait constituer des preuves... L’administration ne peut agir ainsi, et ça peut aussi se régler devant un tribunal !

  • Le 16 novembre 2007 à 17:57, par Un chômeur

    Vous êtes chômeurs ,chômeuses, précaires, ou salarié(e)s, intermittents ou autres ? Stoppez-tout ! Vous vous interrogez sur le mouvement ? Vous êtes convaincus de l’absurdité de la vie sociale, vous ne savez pas comment agir, éteignez votre télé, votre radio, votre ordinateur, et venez-vous rendre compte par vous même de la situation à l’université II Bron. J’en reviens. Je n’ai vu aucune dégradation matérielle, aucune violence. Je ne peux témoigner que d’une envie, d’une énergie à vouloir combattre une organisation sociale autoritaire, répressive ,injuste, manipulatrice.

    La manipulation est telle que bien évidemment, tous ceux ou celles qui ne se sentent pas concerné(e)s sont victimes eux(elles)-mêmes de leur sensibilité réactionnaire.

    Les bloqueurs font fassent à l’organisation de la vie quotidienne, des décisions politiques, des attaques sournoises de l’administration au service du pouvoir, des anti-bloqueurs, de la répression policière etc.

    Le mouvement étudiant en association avec les auto-coordinations des travailleurs en grève peut développer un rapport de force sans précédent.

    Venez-les soutenir par votre présence, vos réflexions.

  • Le 16 novembre 2007 à 17:50

    d’ailleurs bel exemple de censure du web-etu : Si le communiquée de la présidence de l’université y figure en bonne place, mise en page soignée et liens colorés à l’appui, aucune trace du communiquée de l’AG qui comprenait les associations qui ont été virés.

    Il semble avoir oubliés qu’ils ont brulé une partie du materiel qui ne servira donc plus à cette libre expression des associations étudiantes. Quand au reste ce qui n’est pas parti dans les camions de la fac et qui à pu etre récupéré est dérisoire en rapport à ce qui a été perdu...

  • Le 16 novembre 2007 à 17:49

    Manipulation, manipulation !
    Le président de l’université fait une grosse erreur en confondant les bloqueurs et les associatifs. Encore pire, s’il voulait faire porter le chapeau aux grévistes ! Peut-être pensait-il que les associatifs reprocheraient aux grévistes cette réprimande ! Bien au contraire, on les remercie d’avoir été là pour nous dire la vérité !

    Nouveau communiqué de Lyon 2 : besoin de locaux pour entreposer des meubles ? à cause du blocage ? et c’est pour ça qu’on met nos affaires dans des cartons et qu’on bloque les serrures ? mais au fait, pourquoi la plupart des locaux sont vides ?! Il faut vraiment arrêter de nous prendre pour des cons !

  • Le 16 novembre 2007 à 17:37

    La belle hypocrisie, jugez vous même, voici le communiquée de la présidence de Lyon II, daté d’aujourd’hui 16h :

    Des locaux dévolus à des associations ont été utilisés pour entreposer des biens et matériaux présentant des dangers pour l’hygiène et la sécurité. Ils ont été débarrassés de ces éléments.

    La nécessité pour l’Université Lumière Lyon 2 d’assurer la reprise normale des cours sur le campus Porte des Alpes demande un nettoyage des lieux et la récupération des mobiliers utilisés pendant le blocage.

    Les locaux associatifs précités ont été utilisés ce matin 16 novembre dans l’urgence et temporairement pour entreposer les meubles récupérés.

    Cette décision ne remet aucunement en cause la libre expression des associations étudiantes auxquelles sera proposé dans les prochains jours un nouveau protocole d’installation et d’utilisation des locaux.

    La Présidence de l’Université Lumière Lyon 2

    C’est sûr que quelques duvets, trois assiettes et une cafetière ça présente des dangers pour l’hygiène et la sécurité

  • Le 16 novembre 2007 à 17:32

    quelqu’un a t il pris des photos ou des video de tous cela. meme si la qualitée est mauvaise ou si le cliché ne semble pas interessant, il faut absolument diffuser cela massivement...
    continuons la lutte encore plus. nous ne lacherons rien.

  • Le 16 novembre 2007 à 17:18

    Ils essayent de nous faire craquer, ils veulent que l’on cède a la violence, entrons ainsi dans une lutte, une lutte ferme, mais PACIFIQUE, histoire de leur montrer qu’on est plus malin qu’eux. soyons inventif, creatif, et filou !

    Venez faire des propositions ce week-end à Bron, allons en discuter, il est tant de réagir( je parle aux pro-bloqueurs qui attendent innocament que l’on bloque à leur place) intelligeament face à ces faits qui ont pour but de nous narguer. Ne nous emballons pas !

  • Le 16 novembre 2007 à 17:12

    Je ne comrpends pas...pourquoi on-ils fait ça ? Quel était leur but ? D’essayer de vous rendre coupable de ces dégâts ??
    Dans tous les cas, ce sont vraiment des pourris utilisant des méthodes plus que puantes !!

  • Le 16 novembre 2007 à 16:18

    à noter aussi que lors de l’AG des quais, Ce cher Chvetzoff a traité en publique les participants à l’AG de « Clochards » n’ayant « rien à foutre dans un campus », et il se proposait même de les « expulser ».

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Novembre2007-...(LRU et retraites) » :

› Tous les articles "Novembre2007-...(LRU et retraites)"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

› Tous les articles "Répression - prisons"