Sous les pavés le potager !

2135 visites

Dimanche 10 avril , le festival des résistances et des alternatives de Lyon 2005 démarre une semaine d’initiatives et d’actions en opposition à BioSquare, le « Davos des biotechnologies ».
A cette occasion, nous invitons largement à participer à une action festive de « guérilla jardinière » intitulée :

SOUS LES PAVES, LE POTAGER !

Petit-es et grand-es, n’hésitez donc pas à venir avec des pousses, vos outils de jardinage et en tenue appropriée (ou même déguisé-e).

A partir de 12h place Bahadourian (Lyon 3°), retrouvons nous d’abord pour partager un pique-nique citadin, au cours duquel nous pourrons échanger et s’informer sur la question des OGM et sur les risques de la biotechnologie en général.
Puis vers 13H30 nous partirons nous promener dans les rues et sur les places du quartier en « repiquant » des légumes et en semant des graines sur tous les « p’ti bouts de terre » : plates bandes délaissées, terrains en friche, squares publics à l’abandon... Si la météo le permet, nous terminerons la promenade par l’occupation d’une prairie en centre-ville.

La « guérilla jardinière » : une piste d’alternative
concrète contre les OGM.

La création de ces multiples petits potagers sauvages sera notre manière de résister à l’emprise des biotechnologies :
- elle permet de sortir du rôle de simples consommateur-ices, d’échanger des savoir-faire et de retrouver petit à petit des possibilités d’autonomie alimentaire ;
- les semences plantées seront majoritairement non-brevetées et non-hybrides : leur prolifération permettra de sauvegarder des espèces illégales aux yeux de l’industrie (variétés que l’on peut resemer chaque année en laissant certaines des plantes « monter en graine ») ;
- c’est un message de solidarité avec tous-tes les paysan-nes en lutte : une façon de les sortir de l’isolement en montrant que d’autres se préoccupent de ces problèmes, un moyen de recréer des liens urbain-es- ruraux-ales.
- il est possible de retrouver des médications douces et alternatives à base de plantes et d’huiles essentielles : nous prévoyons de planter à cet effet un mini-arpent d’herbes vivaces, telles que sauge, thym, marjolaine...

JPEG - 260.6 ko

Si la « guérilla jardinière » peut s’inscrire dans la durée et devenir un jeu plus quotidien, c’est aussi une excellente façon de se réapproprier un espace urbain réservé à la vente et à la circulation automobile, et de découvrir le plaisir de faire « pousser » d’excellents légumes gratuitement.
En effet, même si cette tentative d’agriculture urbaine peut paraître anecdotique ou insuffisante quant à l’enjeu de nourrir la population entière, de petites parcelles, pots ou toits bien entretenus peuvent produire des quantités parfois surprenantes [1].

Nous aimerions vraiment nous entendre avec des gens ou associations du quartier pour réfléchir ensemble à la manière dont il serait possible d’utiliser un terrain en friche pour en faire un potager urbain permanent [2] comme il en existe à Dijon, Grenoble, Toulouse ou Rennes.
Si ça vous intéresse, contactez nous : sslespaveslepotager(a)yahoo.fr et resistancesdelyon(a)no-log.org

Notes

[1Un grand nombre de plantes nécessitent peu de travail pour pousser et se reproduire : épinards sauvages, menthe, topinambours, mâche, courges, choux... Il suffit de quelques sacs de compost, et d’une visite au fil d’un parcours quotidien pour en prendre soin.

[2La prairie ou se termine la « guérilla » pourrait être un site adéquat...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"