Soutien aux travailleur·se·s du sexe touché·e·s par l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement

661 visites
Covid-19

Comme au printemps, l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement impactent d’autant plus fortement les personnes déjà précarisées. Dans ce contexte, la situation des travailleur·se·s du sexe est particulièrement difficile et notre solidarité s’avère indispensable. Cabiria relance donc son appel à soutien. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.

Le travail sexuel est pratiqué pour des raisons et dans des conditions diverses. Mais les travailleur·se·s du sexe ont en commun d’exercer une activité fortement stigmatisée et réprimée (qui les désigne comme victimes et/ou comme coupables, avec notamment des contrôles policiers et des amendes répétées).

Par ailleurs, le travail sexuel est exercé surtout par des personnes migrantes et précaires, par des femmes, des personnes trans et des gays. Les politiques actuelles - contrôles accrus de l’immigration, restrictions d’accès aux soins, réduction des places d’hébergement - rendent les travailleur·se·s du sexe précaires et vulnérables.

Comme beaucoup d’autres, leurs revenus sont suspendus par les mesures de couvre-feu et de confinement. Mais le travail sexuel n’étant pas reconnu comme une activité professionnelle, les travailleur·se·s du sexe sont exclu·e·s des compensations financières accordées par le gouvernement pour les « travailleurs indépendants ».

Malgré les interpellations du gouvernement par les collectifs de travailleur·se·s du sexe et les associations de santé communautaire, aucun fond d’urgence n’a été annoncé pour une population déjà isolée et précarisée, parmi les grandes oubliées de la première vague. Dans ces conditions, à nouveau, notre solidarité s’avère indispensable.

Faire un don

Cabiria relance l’appel à dons du premier confinement. L’argent récolté permettra une solidarité concrète et immédiate avec les travailleur·se·s du sexe de l’agglomération lyonnaise. L’association Cabiria propose habituellement des Aides à la vie quotidienne (AVQ) aux travailleur·se·s du sexe connaissant des difficultés matérielles ponctuelles. Grâce à votre soutien, ces aides permettront de pallier l’impossibilité de travailler et l’absence de revenus, en priorité pour les personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.

Cabiria ?

Cabiria est une association de santé communautaire pour et avec les travailleur·se·s du sexe. Elle organise un accueil inconditionnel dans son local, des tournées de prévention sur les lieux de prostitution et des accompagnements auprès des services médico-sociaux. Elle vise ainsi à favoriser l’accès aux soins et aux droits dans une approche de santé globale, entendue comme un état de complet bien-être déterminé par des facteurs sociaux, économiques et politiques.

Pour en savoir plus :

P.-S.

Illustration : recommandations sur l’application des gestes arrières au travail du sexe, par l’association Espace P.

samedi 14 novembre 2020

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Cabiria » :

› Tous les articles "Cabiria"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Attestation pour aller en manif

Les manifestations publiques ne sont pas interdites pendant le confinement et font l’objet d’une demande d’autorisation validée en préfecture. Il est donc possible de s’y rendre avec une attestation ad-hoc.

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>[Brochures] Pour Zyed, Bouna, Rémi et les autres : ni oubli ni pardon !

Le site infokiosques.net est une bibliothèque de brochures en ligne. Ils ont sorti récemment deux nouvelles brochures autours des événements de Clichy-sous-Bois en 2005. Pour l’occasion, vous trouverez ici des textes plus où moins récents regroupés dans leur bulletin d’information n°45 de novembre...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"