Appel à rassemblement : Usagers contre la casse du service public ferroviaire et en soutien aux cheminots jeudi 24 octobre

1167 visites
Gilets Jaunes

Communiqué du groupe gilets jaunes Lyon centre .

Suite à l’assemblée générale des gilets jaunes lyon centre du lundi 21 octobre et dans la continuité de la mobilisation de la semaine dernière pour la défense de nos pompiers, le groupe Gilets Jaunes Lyon centre appelle tous les gilets jaunes de la région et plus largement tous les usagers et citoyens soucieux de la défense de nos services publics, à se réunir devant la gare de Lyon Perrache, le jeudi 24 octobre à 18h en soutien aux cheminots.

Banderoles, pancartes : Affiche ta détermination pour la défense des transports, pour la défense de ta sécurité, pour faire entendre la voix des usagers non dupes de la désinformation politique et médiatique massive de ces derniers jours.

Les faits : 18 blessés dont le conducteur de train sur les 70 passagers du TER, c’est le bilan de l’accident grave qui a eu lieu en Champagne Ardennes le 16 octobre 2019 après la collision avec un convoi exceptionnel. Radio détruite, système informatique endommagé : blessé, le conducteur a du abandonner ses passagers et assurer seul la sécurisation du train pour empêcher un sur-accident par collision avec un train en face, collision qui aurait causé un désastre humain considérable. Au regard des dégâts visibles causés par l’accident , il est heureux que le conducteur ait été en capacité physique de sortir pour sécuriser le train et éviter des dizaines de morts. Désemparés, des passagers ont du casser seuls les vitres du train pour en sortir.

Cet accident, parmi tant d’autres, est la conséquence directe d’une politique qui consiste à assécher tous les financements des services publics pour mieux les privatiser. Dans les TER, les conducteurs sont désormais seuls dans leur train. Les contrôleurs, garants de la sécurité à bord, ont disparu.

Comme nous le connaissons bien dans le mouvement des gilets jaunes, la campagne de dénigrement à l’encontre du mouvement des cheminots a rapidement fonctionné chez le gouvernement et les grands médias (habitués à se muer en véritables perroquets). Et dans le jeu de la désinformation, le vocabulaire utilisé a son importance : à l’unisson, ils ont évoqué une « grève ». Pire, « une grève SURPRISE »... Rares ont été les médias à rendre compte de la vraie info : les cheminots ont usé de leur droit de retrait, droit qui a du être rappelé au gouvernement par l’Inspection du Travail. Rappelons que le droit de retrait permet au « travailleur de se retirer s’il a un motif raisonnable de penser qu’une situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que toute défectuosité qu’il constate dans le système de protection ».

Les sanctions juridiques voulues par le gouvernement contre les cheminots sont donc une atteinte de plus à l’Etat de droit.

Plus largement, à l’heure où la macronie et ses médias pleurent devant un ours polaire dans un grand green washing collectif, on détruit nos transports en commun, seules alternatives écologiques à la voiture et aux camions. Train Perpignan - Rungis, petites lignes de TER, trains de nuit : tout disparaît. Et le plus drôle dans l’histoire ? L’ancienne ministre des transports, Madame BORNE, qui a activement participé à cette destruction des transports publics, a été nommée... MINISTRE DE L’ECOLOGIE (en remplacement d’un certain DE RUGY).

Le beuglement d’Edouard Philippe et sa troupe n’étouffera pas l’évidence : leur politique tue. Leur politique mutile. Leur politique blesse. Leur politique creuse les inégalités. Leur politique prive les citoyens de leurs services publics qui représentent pourtant des garanties de base à toute la population, quelque soit les moyens de chacun : éducation, santé, sécurité, déplacements etc. Leur destruction affecte les plus pauvres. Leur destruction affecte notre pouvoir d’achat, notre niveau de vie. Leur destruction affecte la solidarité et la cohésion. L’Etat fait des économies sur nos vies, notre santé, notre sécurité.

Et pendant ce temps, c’est la grande braderie de ce qui rapportait de l’argent massivement à l’Etat : ADP, française des jeux par exemple. Et on distribue nos impôts aux multinationales via le CICE.

Ne pas réagir c’est être complices.

Rendez-vous jeudi 24 octobre à 18h à la gare Perrache. Gilet Jaune, orange, noir, vert, blanc, rouge ou sans gilet.

L’idée n’est pas de bloquer, mais d’afficher son désaccord avec la radicalité de ce gouvernement, d’afficher son attachement à nos services publics.

jeudi 24 octobre 2019

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Gilets Jaunes » :

>Projection-débat « J’veux du soleil » le mardi 17 décembre

Suite du cycle "DÉMOCRATIE[S]" avec la projection de "J’veux du soleil" de François Ruffin & Gilles Perret. Les « Gilets Jaunes », ont ébranlé une organisation démocratique semblant figée et peinant à trouver des modes d’expression adaptés aux échanges directs entre peuple et pouvoir. Un an et un mois...

>Un an de répression judiciaire du mouvement des Gilets jaunes

Une première enquête est disponible, portant sur la répression judiciaire des Gilets jaunes à Lyon, un an après le début du mouvement. La commission d’enquête populaire scrute les tribunaux lyonnais et publie une enquête sur la répression judiciaire du mouvement des Gilets...

› Tous les articles "Gilets Jaunes"

Derniers articles de la thématique « Transport » :

› Tous les articles "Transport"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

 C’est la grève. Enfin on respire ! »

Paru le 10 juin 1936 sous le titre « La vie et la grève des ouvrières métallos », cet article de Simone Weil [1] publié dans la revue syndicaliste La Révolution prolétarienne présente la grève comme « une joie pure, une joie sans mélange », en revenant sur ses causes et son...

› Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"