Verbalisation abusive à la Guill’ : une personne porte plainte pour « abus de faiblesse et discrimination »

1021 visites
Covid-19

La fameuse « attestation dérogatoire de sortie » fait 5 lignes. Pourtant c’est 5 lignes de trop pour la police municipale lyonnaise. Ainsi, en 2 mois, ils n’ont toujours pas réussi à apprendre leur leçon, plus occupés à jouer un remake des shérifs de la ville où ils rêvent d’être les gentils cow-boys contre les méchants indiens. Nouvel exemple sur leur terre de chasse favorite, la Guillotière, où une femme âgée et handicapée avec masque, gants et attestation se fait quand même verbaliser. Cette fois la personne a porté plainte, mais pour une plainte rendue publique combien n’ont rien dit ?

La semaine dernière donc, une personne manifestement handicapée car avec des béquilles, se rend à la Guill pour acheter de la viande Hallal. La personne est munie d’un masque et de gants. Elle sort de la boucherie et s’apprête à rentrer chez elle.

Sauf qu’à ce moment là, la police municipale, pour aucune autre raison qu’un contrôle au faciès l’arrête et lui demande son attestation dérogatoire de sortie. La personne a cette attestation signée et la tend. Oui, mais elle habite dans le Vieux-Lyon et pour les flics le rayon d’un kilomètre est donc dépassé et elle est en situation irrégulière ! Cette règle des 1km n’est, on le rappelle, obligatoire que pour faire du sport... on admire le manque total de formation, 5 règles à apprendre c’est déjà trop compliqué pour les flics censés être des garants de la loi, on en est bien loin ... !

Selon le Progrès, la quinquagénaire a ensuite

eu beau leur expliquer que pour trouver de la viande hallal, elle devait sortir de ce rayon, les policiers n’ont rien voulu savoir. L’un d’eux lui aurait conseillé de manger du poisson à la place. Puis des questions sur l’origine douteuse de ses chaussures et de son sac de marque ont fusé [1].

Épuisée par tant de connerie, la personne handicapée demande aux flics d’arrêter leur sermon, de lui mettre son amende et de la laisser rentrer chez elle préparer son repas.

Après avoir payé son amende, elle porte ensuite légitimement plainte pour « abus de faiblesse et discrimination ». Elle considère avoir été ciblée par la police municipale à cause de son handicap.

Les flics ne se sont pas vraiment excusés, tout au plus ont ils « reconnu une erreur de jugement » et la direction de la police municipale justifie le travail de ses agents en rappelant que le quartier à cheval sur les 3e et 7e arrondissements est un lieu où le confinement n’est pas toujours respecté et qu’une boucherie hallal se trouve dans le 1er arrondissement, plus proche du Vieux-Lyon que la Guillotière.

Cette justification est encore une fois un mensonge éhonté car aucune limite de distance n’existe pour faire ses courses [2].

Quand la direction des flics ne connaît pas la loi - qui on le rappelle tient en 5 lignes- la phrase « La police nous protège, mais qui nous protège de la police » prend encore plus son sens !

Notes

[1Source : LyonMag

[2Source : Libération mais aussi tous les médias mainstream comme LaDépéche

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Le coronavirus révèle la logique profonde de notre monde

De la destruction des habitats naturels à la destruction des habitats humains, des soulèvements de populations aux suicides des travailleurs, du suicide des adolescents aux jeunes terroristes. Tous ces drames font système selon une logique qui n’a pas de limites. La mondialisation libérale sème la...

>Grève illimitée à la MJC de Villeurbanne dès le mardi 23 juin

La MJC est une association d’éducation populaire qui agit sur le territoire de Villeurbanne depuis 70 ans. Depuis le 16 mars dernier, la MJC de Villeurbanne est fermée. Les salarié.e.s de la MJC soutenus par leurs organisations syndicales alertent sur la situation actuelle et les risques concernant...

› Tous les articles "Covid-19"