Victoires passées et à venir autour de l’église du bon pasteur

763 visites

Voisins de L’église du Bon Pasteur, habitants du 1er arrondissement,
Ce n’est pas encore cette année que le citoyen Lyonnais pourra observer de l’intérieur les jolis vitraux de l’église de la rue Neyret.

Comme toute l’année, les « journées européennes du patrimoine » (qui auront lieu les 18 et 19 septembre prochains) verront les portes du bâtiment fermées au public et l’amateur d’art se contentera plutôt d’en admirer la façade noircie par les gaz d’échappement.

L’église du bon pasteur, prêtée par la mairie à l’école des beaux-arts jusqu’en 2007, et depuis inaffectée quoique non désaffectée du culte ne sert maintenant plus à rien ni à personne. C’est que la mairie invoque la nécessité de réaliser « [d’]importants travaux » préalables à sa réouverture au public, travaux qu’elle ne réalise pas [1].

De travaux, l’édifice en a certainement besoin mais pas au point de le rendre complètement impraticable pour des manifestations ponctuelles [2] ; d’un bon coup de balai aussi ; il a surtout besoin que la Ville de Lyon soit en mesure de proposer un projet crédible concernant l’avenir du bâtiment.

JPEG - 76.8 ko
Rayonnement de la politique culturelle de la Ville de Lyon

Ayant un temps songé à raser purement et simplement l’édifice, la même Ville de Lyon qui, on l’a vu, en interdit l’accès sous prétexte de garantir la sécurité du public ne trouva rien de mieux, en 2008, que de proposer à un opérateur de téléphonie mobile d’y installer des antennes-relais, dont plus personne n’ose sérieusement aujourd’hui remettre en cause la nocivité [3].

Mais patatras ! sous la pression d’un groupe de quelques 400 foyers riverains [4], du diocèse et après deux ans de bataille juridique, l’opérateur mortifère et la mairie « socialiste » ont dû faire machine arrière.

Aujourd’hui, après la victoire de l’action du Collectif du Bon Pasteur, il est grand temps d’intimer à la mairie qu’elle cesse de faire tournoyer la tarte à la crème de la sécurité du public en opposant à son mutisme et à sa politique culturellement erratique [voir figure 1], des projets ambitieux et novateurs pour la ville et le quartier, menés et gérés directement par les habitants de la ville et du quartier.

Les idées et les projets ne manquent pas, qu’ils soient de nature sociale, éducative, artistique, cultuelle, etc. ; ils sont portés par des associations, des collectifs artistiques ou de simples riverains. Nous avons certainement en commun le désir de voir l’église du Bon Pasteur devenir un lieu de vie, de rencontre, de débats, d’échange ; peut-être aussi celui d’avoir essuyé le refus des autorités municipales ou ecclésiastiques.

Riverains, Gens de bonne volonté,

L’église du bon pasteur nous appartient.

Venez partager vos idées, vos envies ou votre expérience.

Venez discuter des dangers comparés des radiations permanentes et d’une pierre sur la tête
de temps en temps !

Apéro et repas populaire le 18 septembre, à partir de 11h, sur le parvis de l’église !

Nous célèbrerons la victoire des riverains, en leur présence, et trinquerons aux victoires à venir !

Notes

[1« Le Progrès » du 11 août 2010, p.10

[2En juin dernier, le prêtre de la paroisse Saint-Polycarpe, le père Michel Durand, décide d’ouvrir au public l’église du Bon Pasteur (dont il reste le responsable cultuel) afin de lui redonner une éphémère vie culturelle. Cette occupation parfaitement illégale s’est visiblement déroulée sans que l’on déplore à ce jour la moindre victime.

samedi 18 septembre 2010

Victoires passées et à venir autour de l’église du bon pasteur

11h30 - 19h00
Parvis de l’église du Bon Pasteur

Rue Neyret sur les pentes de la Croix-Rousse, près de la montée de la Grande Côte

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info