Après la grande grève du 20/11, la mobilisation des parents et enseignants continue dans les écoles primaires

675 visites
1 complément

Les mobilisations se poursuivent dans les groupes scolaires de l’agglomération lyonnaise et du département du Rhône notamment avec « la Nuit des écoles ». Ils dénoncent la suppression des Rased, la fin de l’école maternelle pour les plus jeunes, etc... bref la politique scandaleuse du gouvernement en matière d’éducation.

- Mardi 2 décembre, ce sont 80 parents et enseignants qui ont occupé l’école Jean-Jaurès de Décines.

- Mercredi 3 décembre au soir, les parents d’élèves de plusieurs écoles de Vaulx-en-Velin entament un mouvement intitulé « Nuit des écoles ». A partir de 19h ils se sont installés dans les salles de classe pour y organiser des repas et des débats.

- Ce jeudi 4 décembre au soir, dans la plupart des écoles du département du Rhône, les parents et les enseignants se sont retrouvés pour une soirée au sein de chaque école, voire pour une nuit des écoles, avec repas, dans une ambiance conviviale pour décider de nouvelles actions contre le sabordage de l’école publique. Ce sont plusieurs centaines d’écoles d’une vingtaine de communes qui ont été occupées.
A 14h des enseignants grévistes de Vaulx-en-Velin se sont retrouvés place des Terreaux.
A 18h30 se sont une cinquantaine de lycéens qui se sont donnés rendez vous sur la même place avec une très grande présence policière.

- Des actions d’occupation des écoles vont avoir lieu vendredi soir dans d’autres groupes scolaires au sein des communes comme Villeurbanne, où les 2/3 des écoles participent à cette mobilisation, Rillieux-la-Pape, Vénissieux, Givors, Villeurbanne, Décines, ou Lyon Croix-Rousse.

- Et pour les écoles de la Croix-Rousse et des Pentes, elles resteront ouvertes le soir du lundi 8 décembre à tous les visiteurs de la fête des lumières pour expliquer les projets destructifs de Darcos, sinistre de l’Éducation nationale.

Ils refusent catégoriquement la suppression des Réseaux d’aide aux enfants en difficulté, la création d’une agence de remplaçants avec des enseignants non formés, la suppression des IUFM (lieux de formation des maîtres), le remplacement des directions d’école par des conseils d’administrations où enseignants et parents seront minoritaires, et tout cela sans parler de la fermeture de nombreuses classes de maternelles remplacées par des jardins d’éveil payants...

L’inquiétude des parents d’élèves et des enseignants est fondée. Qu’il s’agisse du service minimum d’accueil, des deux heures d’aide personnalisée, des stages de remise à niveau ou bien encore de l’arrêt de la scolarisation des enfants de deux ans, l’éducation nationale multiplie les mesures prises dans l’urgence, sans délai et sans concertation. Elles remettent incontestablement en cause le service éducatif public. La suppression des postes d’enseignants spécialisés des Rased (réseaux d’aides spécialisés aux élèves en difficulté) révèle quant à elle une conception de l’éducation qui profitera une nouvelle fois aux plus favorisés et aggravera encore les inégalités entre les élèves.

Ont été décidées des manifs, des interventions sur les marchés, une présence à tous les évènements publics, des occupations de classes par les parents, des lettres à envoyer aux ministres, députés etc.... Bref, la lutte continue, même si les syndicats et les médias sont singulièrement silencieux.

Nous vous tiendrons au courant de la suite.

P.-S.

Darcos = fraudeur
En effet Xavier Darcos a été inculpé pour fuites au Bac en 1982 !!

JPEG - 61 ko
Entrefilet, éclairant sur le personnage Darcos, publié le 27 mai 2008 dans le quotidien Dordogne libre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 décembre 2008 à 11:53

    Les lycées Lumière et Récamier était bloqués jeudi 27 novembre.
    Une centaine de lycéens s’étaient rejoint à Jean Macé pour aller débrayer le lycée Colbert. Ensuite les lycéens ont fait une mini manif’ sauvage pour rejoindre Jean Macé.
    Vendredi dernier il semble que des lycéens aient essayé de débrayer le lycée Ampert Bourse et peut-être d’autres bahuts.
    La coordination lycéenne de Lyon et ses environs appel à rejoindre la manif de mardi départ 14h place Jean Macé.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info