Causerie des Clameurs : Auto-gestion à l’usine LIP

540 visites
Lyon 7e Grève

Lundi 16 octobre, 19h.
Dans le cadre des Causeries au bar fédératif Les Clameurs, nous recevrons Daniel, ancien ouvrier de l’usine LIP pour nous parler de son expérience de l’auto-gestion.

En juin 1973, des ouvriers de l’usine LIP apprennent l’existence d’un plan de licenciement et d’un projet de gel des salaires. L’usine de Besançon devient alors le théâtre d’une grève qui va connaître une audience nationale. Point de départ d’un conflit emblématique de l’après Mai 68, l’entreprise est occupée par une grande partie du personnel et des manifestations sont organisées, à Besançon mais aussi dans d’autres grandes villes en France.

Les salariés se réunissent sous le slogan « C’est possible : on fabrique, on vend, on se paie ». Ils décident collectivement de s’emparer du stock de montres et des outils de travail, de reprendre la fabrication et l’assemblage, de vendre leurs montres sous le manteau et de se verser leurs salaires.

L’assemblée générale est l’espace où la démocratie du mouvement se présente sous sa forme la plus éclatante ; discours des syndicats, prises de parole libre, lecture des informations, débat, vote des propositions du comité d’action, etc. C’est le petit parlement de la lutte.

Cette expérience d’auto-gestion nous sera racontée par Daniel, ancien ouvrier de l’usine ayant participé à ce projet politique auto-gestionnaire.

P.-S.

A propos des causeries :

Les causeries des clameurs tirent leur origine des causeries de la fin du 19e au début du 20e siècle. Ces moment de rencontre étaient l’occasion pour les classes ouvrières de s’informer entre elles et de s’organiser de manière horizontale.
L’objectif de ces causeries du 21e siècle est de créer un espace social, où l’on peut échanger en dehors du cadre du travail ou du cadre amical/familial, faire société ensemble. C’est un espace où on peut confronter nos idées et nos arguments et y politiser nos vies, face à un système qui nous pousse de plus en plus à en être passif.
Chacun y est légitime pour prendre la parole, ou simplement écouter. Chacun y est légitime pour modérer la parole, dans un organisation sans hiérarchie, une organisation anarchiste.

Vous pouvez amener quelques victuailles à partager lors des causeries. Aussi bien à manger qu’à boire, même si le bar est ouvert.

lundi 16 octobre 2023

CAUSERIE : Auto-gestion à l’usine LIP

19h00 - 21h00
Bar Fédératif « Les Clameurs »

23 Rue d’Aguesseau
69007 LYON

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Causerie aux clameurs » :

› Tous les articles "Causerie aux clameurs"

Derniers articles de la thématique « Grève » :

› Tous les articles "Grève"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

› Tous les articles "Partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>L’organisation des libertaires à Lyon au milieu des années 1980

[Article initialement publié en mai 2014] En mai-juin 1985, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) consacrait un numéro aux « libertaires entre Saône et Rhône », détaillant les groupes, les lieux, les dynamiques des mouvements anarchistes lyonnais. Un texte, intitulé «...

>Permanences d’accueil du syndicat CNT interco 69

Tu as des questions sur tes droits en tant que travailleuse ou travailleur ? Tu veux des infos sur la CNT ? Tu penses à te syndiquer mais tu ne sais pas comment faire ? Tu aimerais nous rencontrer ? N’hésite pas à venir à nos permanences tous les deuxièmes samedi du mois entre 11h et 13h au 44...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"