Causerie pour une écologie révolutionnaire aux Clameurs le Mardi 11 Janvier à 18h

1022 visites
Lyon 7e

Dans le cadre de la Causerie au bar associatif « Les Clameurs », on parlera d’écologie révolutionnaire.

Oyé oyé les volté·e·s, chaque mardi à 18h, c’est la causerie aux Clameurs.

Le mardi 11 janvier, on parlera d’écologie révolutionnaire.

Les causeries sont ouvertes à tou·te·s, et vous pouvez amener un petit truc à boire et/ou manger à la bonne franquette !

Cette causerie s’inscrit dans le thème « quel futur voulons nous » du deuxième mardi de chaque mois. Pour rappel, depuis la rentrée, on a défini un thème de causerie pour chaque mardi du mois.

Pour une écologie révolutionnaire

La solution à la crise climatique ou à l’effondrement de la biodiversité passe par une sortie du capitalisme. Un système qui ne connaît que « Combien ça coûte ? » et « Combien ça rapporte ? » ne peut prendre en compte ce qui n’a pas de prix et qui constitue la base véritable de la vie.
Restent les questions : « Comment faire ? » et « Pour aller où ? ». En l’absence de réponse, c’est un grand désarroi, un sentiment d’impuissance malgré le développement spectaculaire des luttes écolo.

Sortir du cadre !

Décroissance des productions écocides (extractivisme, transports) ou inutiles (publicité, obsolescence des objets), transformation de l’agriculture et de l’alimentation, remise en cause du système militaro-industriel, vont nécessairement mettre le système en crise. Or, des luttes radicales apparaissent : Notre-Dame-des-Landes, Bure, destruction d’objets écocides.
L’écologie n’est pas une pénitence : mieux vivre en vivant différemment doit rester l’objectif. Le raccourci des Gilets Jaunes est pertinent : fin du monde et fin de mois. La transition écologique sera une transformation en profondeur du système productif : une transition qui se ferait contre les travailleurs serait vouée à l’échec. Les emplois doivent être garantis lors des reconversions. Sans contrôle des moyens de production, pas de sortie du capitalisme, pas d’issue à la crise écologique.

L’action n’est pas sa propre finalité : les luttes doivent tracer les contours d’un projet de société et des moyens d’y parvenir.

Comment articuler l’action de masse, légale et non violente, avec des moyens plus radicaux ? Référence par exemple aux USA, années 60-70, au mouvement pour les droits civiques versus Black Panthers ; Luther King/Malcom X. L’un ne vas pas sans l’autre.
Comment s’appuyer sur des luttes pour une gratuité étendue aux transports, à l’énergie, à une partie de l’alimentation, du logement, et tracer ainsi les contours d’une autre société dans laquelle l’organisation sociale ne serait pas structurée par l’argent ?
Comment mettre le « prendre soin » au premier plan (prendre soin des autres, du milieu dans lequel on vit, du vivant) c’est-à-dire aussi subvertir les rapports de genre ? Si, pour le capitalisme, produire des voitures « ça rapporte » et éduquer des enfants « ça coûte cher », alors la révolution nécessaire devra subvertir les rapports entre production matérielle (masculine et valorisé) et reproduction sociale (féminine, dévalorisée et sous payée). La révolution écosocialiste sera aussi une révolution écoféministe.
Comment jeter les bases d’une nouvelle représentation politique à partir de l’auto-organisation de nos luttes ? Comment subvertir ainsi tout le système politique ? En 1789, ils n’ont pas changé de roi. Cessons de croire en de nouveaux représentants dans les mêmes institutions.

Références biblio :

Comment saboter un pipe-line ; Andréas Malm,
L’impossible capitalisme vert ; Daniel Tanuro,
Reprendre la terre aux machines ; Atelier Paysan,
Pour une écologie décoloniale, Malcolm Ferdinand,
Reclaim ; recueil de textes écoféministes, préface de Emilie Hache ; :

Si vous vous sentez en phase avec cette démarche et ces références, venez en discuter. Et au-delà, envisageons un projet commun.

mardi 11 janvier 2022

Causerie pour une écologie révolutionnaire aux Clameurs

18h00 - 20h00
Bar Fédératif « Les Clameurs »

23 Rue d’Aguesseau 69007 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"