Site collaboratif d’infos alternatives

Rassemblement contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État

8 compléments

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite appelle à un rassemblement le mercredi 23 février à 18h30 contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État.

Depuis plusieurs mois maintenant l’extrême-droite lyonnaise tend à s’installer durablement sur le département, en particulier à Lyon. Les nombreuses agressions depuis six mois (voir encadré) montrent cette implantation dans nos quartiers.
Ces faits, inquiétants, ne sont malheureusement que la partie la plus visible du développement et de la diffusion des idées racistes, haineuses et populistes des partis d’extrême-droite. Ces partis, et les groupuscules qui leur sont associés, représentent un danger réel sur le plan politique quand ils utilisent les réalités sociales à leurs fi ns pour développer un discours de haine et d’exclusion de l’autre.

- Lire aussi Encore un concert de néo-nazes à Lyon ? Ya basta ! à propos du concert d’un groupe néo-nazi dans ce local le 26/02

Implantation d’un local néo-nazi à Gerland au 22, impasse de l’Asphalte…

Côté jardin : la « culture »

Retransmission des matchs de l’OL aux « hooligans » interdits de stade,
concerts de groupes de rock d’extrême-droite distillant une idéologie
raciste et de haine de l’autre, livres et revues révisionnistes faisant
l’apologie du nazisme…

Côté cour : la « culture physique »

Entraînement aux sports de combat, exercices pratiques « de terrain » : agressions verbales et physiques des Arabes, des noirs, des « pédés » et des « gouines », des juifs, des féministes, des altermondialistes, des socialo-communistes, des gauchistes… dans différents bars et quartiers de Lyon ou de sa banlieue.

Le 15 janvier et le 4 février, une escalade gravissime dans la violence physique des fascistes.

Dans la nuit du 15 au 16 janvier, un groupe d’extrême-droite patrouille durant plusieurs heures, insultant, provoquant des personnes qui se rendaient à une soirée de soutien à l’ouverture d’un centre social. Vers minuit, un couple est violemment agressé. Après intervention des pompiers, ils resteront hospitalisés plus d’une semaine. Bilan : 20 et 60 jours d’ITT, ainsi que des séquelles neurologiques à vie pour la jeune fille. L’instruction est en cours. Le 4 février vers 19h aux Terreaux, une lycéenne revenant d’un rassemblement est violemment agressée par deux fascistes à coups de cutter, alors qu’elle attendait le bus. Bilan : 10 jours d’ITT.

Stop à la violence de l’extrême-droite et à la violence d’État qui la nourrit.

Le racisme, la xénophobie, le négationnisme et le révisionnisme historique dont le FN a fait un fonds de commerce distillent une idéologie de haine de l’étranger et de l’autre qui pousse à l’acte violent les franges les plus radicales de l’extrême-droite, dont se réclament les « utilisateurs » du local de Gerland.
Il ne s’agit pas là d’opinions mais de délits punis par la loi, dont les premières victimes sont toujours les classes populaires et les populations les plus fragiles.
Nous n’acceptons pas que cette idéologie de haine qui pousse aux agressions violentes soit distillée, revendiquée (sur des vidéos, par internet…) et cultivée impunément au coeur de la ville, dans un local semi public.

Nous demandons des explications aux autorités de la ville de Lyon et au préfet.

Cette recrudescence de la violence des ultra-radicaux de l’extrême-droite accompagne la remontée de celle-ci sur fond de banalisation des idées racistes et du programme du FN. La violence d’État telle qu’elle s’est manifestée place Bellecour le 21 octobre ainsi que sa politique actuelle (chasse aux sanspapiers, débat haineux et raciste sur l’identité nationale, délit de solidarité…) constituent également un encouragement à une fuite en avant dans la violence de ces groupes d’extrême-droite.
Dès le 22 octobre, les « identitaires » s’affichaient place Bellecour autour de slogans haineux et racistes, dans un rassemblement non autorisé, rencontrant à la fois une grande complaisance policière et instrumentalisé par la Préfecture pour renvoyer dos à dos ces authentiques fascistes et ceux qui les combattent.

Nous appelons à un rassemblement :
- contre la propagation de la haine et de la violence, amplifiées par le local néo-nazi au cœur de Gerland,
- pour dire stop aux agressions physiques de l’extrême-droite,
- pour exiger la fermeture de ce local,

Mercredi 23 février à 18h30 devant la mairie du 7e arrondissement, place Jean Macé (métro ligne B, Tramway ligne T2).

Respect de l’égalité des droits humains et sociaux, partout, pour tous et toutes !

PDF - 48.2 ko
Tract rassemblement
Signatures au 18/02
PDF - 43 ko
Fly rassemblement

Est-il également besoin de rappeler le contexte actuel de recrudescence de l’extrême-droite violente à Lyon :
- Une attaque fasciste lors d’un concert de soutien. No pasaran !
- Restons vigilant-e-s et actifs, actives contre les actions violentes des fascistes à Lyon
ou encore
- Agression fasciste contre trois militants de la CNT Lyon
- Une riposte antifasciste massive et déterminée face aux attaques d’extrême-droite
- Communiqué de presse du Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite
- Retour sur la manifestation fasciste du 22 octobre à Lyon

P.-S.

http://collectifvigilance69.over-blog.com/#

Premiers signataires, par ordre alphabétique :
AFMD (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), les Alternatifs, Attac, CCRASS, CGA, CGT Éduc’Action, COVRA, FASE, FSE, Gauche Unitaire, JCML, LDH Lyon 8e, LDH Oullins sud-ouest lyonnais, LDH Rillieux-Caluire, MJS, MJCF, NPA, PCF, PG, Planning Familial, la Rafal, Ras l’Front, ROC ML, Union syndicale Solidaires, SUD Éducation, Union départementale CNT, UEC, UJFP, UPC, les Voraces.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 février 2011 à 21:09, par CP
    La viande halal et les lentilles

    A Lyon, sur le plateau de la Croix Rousse , un tract raciste du Bloc Identitaire a été déposé le 17 février dans les boites aux lettres.

    Un tract

    Il ressemble à de nombreux autres tracts, mails et courriers de l’extrême droite reçus ; si cette fois le thème abordé est la viande halal, le discours est toujours taillé à peu prés comme ça :

    "A l’insu de la plupart des citoyens, la majeure partie du pays a déjà été envahi par [au choix] :
    - les filles voilées dans nos collèges et nos lycées,
    - les mosquées dans nos villes,
    - les lentilles dans les champs de cresson,
    - la viande halal dans nos assiettes.

    Et le citoyen est en train de perdre [au choix] :
    - sa laïcité,
    - sa sécurité,
    - ses espadrilles,
    - sa culture.

    La situation est urgente et insoutenable, mais le [nom du mouvement politique] est là pour dénoncer cette situation et agir".

    Une méthode

    Avec cette méthode de communication, on décapite le lecteur du tract, il n’a plus de décision à prendre ni de discussion à avoir. Il est mis en colère quand il apprend ce qu’on lui cache, il n’a pas le temps de réfléchir car c’est déjà arrivé, il n’a pas à choisir car s’il ne choisit pas CE programme c’est la catastrophe-assurée-on-vous-aura-prévenu.

    Un programme

    Au delà d’une méthode de conversion des esprits pas très catholique, il est amusant de remarquer qu’un détail de cuisine, de vêtement ou de bâtiment, peut constituer le programme d’un mouvement politique.

    Pour conclure, il y a deux mille ans les prêtres grecques sacrifiaient des animaux pour lire dans leurs entrailles le programme politique de la cité ; aujourd’hui, c’est apparemment dans la viande halal que le Bloc Identitaire lit le sien.

    Bon appétit

  • Le 23 février 2011 à 09:20, par Revue de presse
  • Le 22 février 2011 à 14:36
  • Le 20 février 2011 à 18:42, par Alcazar

    a noter également le CSA x Rousse qui a été tagué avec cette inscription « a mercredi fini de rire », signe de la motivation des fafs qui sont vraiment contrariés que leur local soit menacé de fermeture.

  • Le 18 février 2011 à 20:24, par X

    La CGT-Vinatier est aussi signataire de l’appel.

  • Le 18 février 2011 à 11:04, par antifa

    Encore du dossier à charge contre les néo-nazis de Lyon Dissident, voir l’article sur le site des Voraces

    Avec notamment une petite video du bunker korps lyon où ceux qui prétendent à grand cri sur leur site ne pas être des nazis font pourtant le salut hitlerien a répétition.

  • Le 17 février 2011 à 14:12, par //

    Apparemment il y a aussi un local qui est en train d’être remis en état à côté de la place du change à St jean (dans la grande montée en escaliers).
    Des provocations ont lieu très régulièrement dans les bars du quartier (chants racistes dirigés contre d’autres clients par exemple , agression des gens qui bossent et des clients qui réagissent).

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

Nouvelle marche des réactionnaires anti-avortement ce dimanche 26 novembre.

Les réactionnaires catholiques anti-avortement seront à Lyon ce dimanche 26 novembre. La préfecture leur a octroyé le droit de défilé à partir de 14 heures. Personnes ne sera étonnées que le lieu autorisé par la préfecture soit le Vieux-Lyon. Donc iles partiront de la place st jean. Et oui faciliter...

FN isérois propose de « récupérer les dents en or des roms » : décryptage du néofascisme" >Un élu FN isérois propose de « récupérer les dents en or des roms » : décryptage du néofascisme

Proposition-choc de l’élu Front National Franck Sinisi en février 2017, lors d’une discussion concernant le logement. Pour « provocation à la discrimination ou à la haine raciale », Sinisi a comparu devant le tribunal le 24 octobre 2017, suite aux plaintes d’habitants de la commune, de son maire (PCF),...

> Tous les articles "Extrêmes droites"