Site collaboratif d’infos alternatives

Encore un concert de néo-nazes à Lyon ? Ya basta !

7066 visites
3 compléments

Alors que l’activisme violent d’extrême-droite est toujours aussi présent à lyon, le groupe Lyon Dissident, spécialisé dans l’organisation de concert d’extrême-droite, refait parler de lui en invitant à lyon un groupe allemand, Kategorie C, connu pour son appartenance au mouvement néo-nazi, le tout dans l’impunité la plus totale.

Lire aussi l’appel à rassemblement mercredi 23/02 Rassemblement contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État

Mise à jour mardi 22/02 à 10h : Le concert n’aura pas lieu à lyon mais dans une "salle privé du nord isère". Il est possible qu’il s’agisse d’une salle des fêtes loué sous un faux prétexte (cela avait déjà été le cas par le passé). Amis du nord-isère, ouvrez l’oeil.

L’association "Lyon Dissident" est depuis quelques temps bien connue à Lyon pour l’organisation d’évènements fascisants (voir notamment un exemple en 2008 : Pas de concert néo-nazi ni à Lyon ni ailleurs).
Lyon dissident est un groupe connu pour ses affinité avec les mouvements néo-nazis, notamment Blood and Honour (B&H). Leur local, à Gerland, est connu pour faire passer sur Lyon des groupes de la scène RAC (pour Rock Against Communism ou Cosmopolitism en opposition au Rock Against Racism).

Lyon dissident organise pour le 26 février un concert du groupe allemand " Kategorie C ".

JPEG - 111.2 ko

Kategorie C / Hannes Ostendorf

Ce groupe Bremois, qui tient son nom de la catégorisation des hools par la police allemande (la catégorie C est constitué des éléments les plus violents des stades allemands), appartient à la scène RAC et est connu pour ses affinités avec les mouvements néo-nazis. Si le groupe aime à se définir comme non politique et uniquement lié au monde des hooligans, ni les paroles ni les liens des membres du groupe ne laissent de doute.

Le chanteur, Hannes Ostendorf, est connu pour avoir été impliqué dans l’attaque violente d’un campement de réfugiés à Brême en 1991. Son frère Henrik Ostendorf est par ailleurs connu pour appartenir au NPD et à Blood and Honour (B&H).

En 1999, le groupe participe à une compilation ("Die Deutschen kommen II") avec de nombreux autres groupes revendiqué d’extrême-droite et néo-nazis, dont Landser, Kraftschlag, Hauptkampflinie (HKL) et Stahlgewitter.

En 2001 Kategorie C joue pour les 20 ans d’un groupe de supporters du Borussia Dortmund (équipe de foot de dortmund), le Borussenfront, groupe fascisant mené par le néo-nazi Siegfried Borchardt (lui aussi membre de Blood & Honour).

Pour aller plus loin sur ce groupe un article en allemand sur netz gegen nazis

En Allemagne ce groupe est connu pour son appartenance à la scène néo-nazi et voit donc, en raison de la loi allemande très répressive sur ce point, régulièrement ses concerts être annulés, quand ce n’est pas sous la pression de la rue.

Lyon Dissident / B&H Lyon / Rock’n’gones

Le lieu du concert est à l’heure actuelle inconnu ("en région lyonnaise"), le groupe lyon dissident organise là un concert "privé" qui peut autant avoir lieu à Gerland dans leur local, le BKL (pour Bunker Korps Lyon), loué sous le couvert de l’association ROCK’N’GONES [1], qu’en rase campagne. Ladite association avait d’ailleurs organisé en octobre 2009 à proximité de Lyon un concert RAC qui avait réunit près de 150 néo-nazis dont certains originaires d’Italie, de Suisse et d’Allemagne.

JPEG - 141.1 ko

Les membres de Lyon Dissident (et donc de Rock’n’gones) ne se cachent pas de leur appartenance à Blood & Honour et certains ont déjà été condamnés pour violences racistes. Notons que les principaux membres de Lyon Dissident étaient présents lors de la manifestation fasciste du 22 octobre à Lyon. Leur structure est depuis peu liée à deux autres assez similaires : le "local" à Paris (association du bien connu Serge « Batskin » Ayoub) et la Vlaams Huis en région lilloise.

Nous ne nous étonnons plus de l’impunité dont bénéficie ce groupe fasciste à Lyon, dont les membres sont pourtant clairement identifiables. Malgré les nombreuses exactions récentes des nervis d’extrême-droite, ces derniers bénéficient à Lyon d’une tolérance des pouvoirs publics qui n’est guère pour nous étonner. Quand l’air du temps est aux lois répressives, sécuritaires et xénophobes, le fascisme est à la mode.

Pas de Concert Nazi à Lyon, ni ailleurs ! No Pasaran !

Est-il également besoin de rappeler le contexte actuel de recrudescence de l’extrême-droite violente à Lyon :
- Une attaque fasciste lors d’un concert de soutien. No pasaran !
- Restons vigilant-e-s et actifs, actives contre les actions violentes des fascistes à Lyon
ou encore
- Agression fasciste contre trois militants de la CNT Lyon
- Une riposte antifasciste massive et déterminée face aux attaques d’extrême-droite
- Communiqué de presse du Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite
- Retour sur la manifestation fasciste du 22 octobre à Lyon

- Un nouveau Rendez-vous contre l’extrême-droite mercredi 23 février : Rassemblement contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État

Mise à jour Vendredi 18/02 : Pour ceux qui auraient encore des doutes, le groupe antifasciste Les Voraces a publié sur son site un internet un article à charge contre lyon dissident, avec preuves photos et vidéos des concert néo-nazis ayant lieu dans le local lyonnais.

Rappel : Blood & Honour

JPEG - 43.9 ko

Au commencement la devise « blood and honour » était la devise des jeunesses hitlériennes. Elle
fut à la fin des années 70 reprise pour désigner un groupuscule néo-nazis.
Blood and honour (B&H) a été fondé en Angleterre en 1986 par Ian Stuart Donaldson (ISD) . Elle est
la scission d’une précédente organisation le - White Noise Club- structure du parti politique
d’extrême-droite anglais : National Front . Cette structure organisa les premiers concerts à vocation
politique d’extrême-droite. Le but étant selon les théories de ISD d’amener les jeunes aux idées
d’extrême-droite par la musique et donc les concerts. Ces concerts appelés Rock Anti-Communisme
ont pour thématique le racisme, l’antisémitisme, l’apologie du 3e reich sous ses formes les plus
poussées . Son public étant fréquenté usuellement par de nombreux skinheads et/ou hooligans. C’est
précisément par le biais de ce mouvement qu’est née cette sous-culture du mouvement skinhead
tournée vers la haine et la violence.

Le white noise club a organisé les premiers RAC et produits les premiers disques . Blood and
Honour a développé cette sous-culture d’ un point de vue politique et structurel. La structure est
présente : angleterre , espagne, grece, bulgarie, belgique,suisse, islande, danemark, norvége,
finland, république tchèque, serbie, ukraine, bellarus, russie, pologne, canada, usa, chilie,
argentine ,nouvelle zelande, australie ... Cette organisations a été interdite en allemagne. En France elle est représentée par B&H mingard
(montpellier) et B&H lyon. B&H organise des concerts , produit et distribue des disques, des articles
de propagande sur supports textiles. Elle produit des journaux, et de la littérature. Son but principal
restant toujours la diffusion des idées politique par la culture. Elle s’est dotée d’un service d’ordre
Combat 18, devenu très vite une organisation à vocation terroriste. 18 étant pour la 1e et 8e lettre
de l’ alphabet pour Adolf Hitler . Ce service d’ordre composé essentiellement de hooligans fera lui
même scission et s’orientant vers des attentats à la bombe.

Voir également l’article Reflexes

Notes

[1Cette association est déposée en préfecture depuis mars 2010, et donc publiée au journal officiel

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 mars 2011 à 09:29

    ce concert a il eu lieu ? et ou ?

  • Le 23 février 2011 à 19:37, par inconnu

    il est cool d avoir mis des photos, peut etre pas assez. C’est beaucoup plus clair de le voir.

  • Le 17 février 2011 à 21:49, par Nico

    En plus d’être opposé au Rock Against Racism, la scène RAC est aussi opposé à Metalheads Against Racism :
    http://www.metalheadsagainstracism.org/indexf.html (cliquer sur About pour découvrir le groupe)
    Contrairement au rock, la scène Metal à été infiltré assez récemment par les racistes, c’est pour cela que ce groupe a été crée en 2003.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

> Tous les articles "Extrêmes droites"
}