Collomb organise l’éradication de la prostitution à Perrache : Cabiria réagit aux côtés des personnes concernées !

1208 visites
1 complément

A en lire les medias, nous serions dans une situation très grave à laquelle il faudrait vite réagir. La situation est grave en effet Mr Collomb et il n’aura pas été de trop de vous alerter tant de fois au cours des derniers mois. Oui, vous avez été prévenu que nous trouvions scandaleux d’avoir amoncelé toutes ces camionnettes dans un si petit site, oui elles sont venues l’hiver dernier, nombreuses, s’époumoner sous vos fenêtres pour hurler leurs colères d’être ainsi traitées, et oui enfin, vous saviez qu’un jour ou l’autre la situation allait exploser.

Vous vous servez aujourd’hui des paroles de certains riverains pour argumenter la nécessité d’un départ imminent de toutes les personnes prostituées du quartier Perrache, avec même l’idée de réaliser un arrêté municipal pour régler le « problème » définitivement avant la venue du cirque, vous organisez la future répression avec les autorités préfectorales, vous servez un discours électoraliste aux habitants du deuxième arrondissement pour les rassurer sur la future « propreté » du site Confluent. Un discours allant même jusqu’à dire que c’est parce que la loi sur le racolage n’est pas bien appliquée que cette question n’est pas à l’heure actuelle résolue. Vous faites tant de choses ces derniers jours pour éradiquer la prostitution des belles rues lyonnaises alors que ça fait tant de temps qu’elles vous demandent de les aider à trouver une solution viable et moins précaire : une solution de solidarité et non de répression ! Vous adoptez un discours révolté et alarmiste mais personne n’est dupe : ce qui est révoltant, c’est votre inaction en leur faveur ; ce qui est alarmant, c’est le peu d’écoute que vous avez accordé à leurs minces doléances ; ce qui est écoeurant, c’est que vous souteniez l’action du Ministre de l’Intérieur Mr Nicolas Sarkozy en encourageant la police à plus de répression !

Alors nous venons vous le répéter encore une fois et nous le répèterons tant que ce ne sera pas clair : ce n’est pas par la répression que l’on améliore le devenir des personnes, notamment quand ces personnes sont déjà si discriminées. L’arrêté anti-prostitution de 2002 puis la Loi sur la Sécurité Intérieure n’ont fait qu’aggraver le sort des personnes prostituées : violences symboliques, physiques, policières et institutionnelles, insécurité car elles furent obligées de s◊orienter vers des lieux éloignés des regards. Et n’oublions pas que la violence est toujours un facteur de risque aggravant pour les femmes vis-à-vis du VIH, des Infections Sexuellement Transmissibles et des Hépatites virales. De façon générale, la répression n’a fait qu’empirer les conditions d’exercice de leur activité ! Sous couvert de pénaliser le racolage, au prétexte de la lutte contre le trafic des femmes, les personnes prostituées sont traitées aujourd’hui comme de dangereuses criminelles. Hors morale et hors norme depuis de nombreuses années, elles sont désormais également hors-la-loi. Exclues de tout ce qui fait lien, on ne fait que leur signifier péremptoirement leur inappartenance sociale.

Est-il devenu honteux de nos jours de défendre les droits (accès à un niveau de santé décent, accès au logement, défense juridique, demandes d’asile) de personnes mises au ban de la société ? Que reste-t-il d’une démocratie qui ne crée plus que de nouvelles catégories d’exclus ? Il est désormais temps d’appeler à la désobéissance civile sur la question de la place des personnes prostituées en France. Un jour victimes, l’autre coupables, il est temps de les considérer comme des citoyennes à part entière !

Abrogation de l’article sur le racolage passif !

Non à la nouvelle mouture de l’arrêté anti-prostitution sous la forme d’un arrêté anti-camionnettes !

Solutions pérennes et viables pour toutes les personnes du quartier Perrache !

collectif cabiria

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 avril 2007 à 19:19, par GILLES

    A priori,nous sommes le 19 avril,et rien n’a changé !!.Des mots,rien que des mots,et pendant ce temps,rien n’ait fait pour le quartier,l"hygiene,le visuel,et pour ces pauvres filles qui restent malgré tout des personnes humaineset meriteraient un peu de compassion plutot que de repression !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info