Un lieu de solidarité de quartier attaqué par des fascistes

850 visites
Villeurbanne

Dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 avril dernier, l’Île Égalité, lieu autogéré de solidarités du quartier de Cusset à Villeurbanne, a été pris pour cible par des fascistes. Ils ont recouvert la façade et endommagé la fresque murale par des tags représentant des croix celtiques. Ce symbole, apparu après la seconde guerre mondiale et utilisé dans les années 50 par l’Œuvre Française puis plus tard par le GUD ( Groupe Union Défense) dans les années soixante-dix, est une signature de groupes néonazis dans toute l’Europe.

Notre fresque représente les valeurs que l’on associe à ce lieu, un endroit ouvert à toutes et tous, sans discrimination. Nous en faisons au quotidien un espace dans lequel nous expérimentons l’auto-gestion au service de la solidarité populaire et des luttes sociales. Nous y organisons de manière hebdomadaire, une épicerie gratuite, des cours de français langue étrangère, une permanence administrative, un lavomatique gratuit, des sessions de danse, de l’autodéfense féministe et une friperie gratuite, en plus d’une chorale, d’activités pour enfants, de cantines de quartier et des évènements en soutien à diverses luttes. En marquant leur idéologie nauséabonde sur le fronton de cet espace d’entraide sociale et politique, ces fascistes s’attaquent à celles et ceux qui s’organisent au jour le jour pour répondre collectivement à la précarisation, à l’exploitation et à la domination.

Cette agression s’inscrit dans le climat politique actuel : Un président de droite, autoritaire, qui nourrit l’extrême droite par ses positions et ses lois racistes, réactionnaires et anti-sociales. Ce gouvernement a d’ailleurs récemment dissolu un groupe antifasciste lyonnais, la Gale, des collectifs de luttes contre l’islamophobie comme le CCIF, les collectifs de luttes pour la fin de la colonisation de Palestine, en raison de leurs convictions. En aucune manière, Macron ne représente pour nous un rempart à l’extrême droite. Sa politique permet aujourd’hui aux extrêmes droites de se retrouver aux portes du pouvoir. Aujourd’hui les néo-nazis saccagent nos lieux d’organisation (pour ne citer qu’à Lyon : La plume Noire, La Maison de la Mésopotamie, le local du parti communiste…), s’arment, et agressent tous ceux et celles qui s’opposent à leur délires xénophobes, transphobes et islamophobes, alors à quoi faut-il s’attendre si demain Le Pen, et sa voiture-balais Zemmour, prennent la tête de l’État ?

Nous ne nous laissons pas intimider par ces méthodes. Plus que jamais nous réaffirmons la nécessité d’un antifascisme large et populaire.

P.-S.

Merci beaucoup à Yuri et aux copaines de Haute-Loire de passage ce week-end, qui ont recouvert les immondices fascistes et ont fait refleurir sur nos murs toute une faune antifasciste pleine de tendresse radicale !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>La place du Pont n’est pas un plateau télé !

Darmanin revient faire son show le 9 septembre à la Guillotière, pour soutenir la police contre la population et promouvoir sa politique raciste. Stop à l’instrumentalisation, Darmanin casse toi, la Guillotière n’est pas à toi ! Occupation festive et massive dés 10h Place du Pont ...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"