Communiqué du Comité de Mobilisation de Lyon 3 suite au blocage du 28/03

982 visites
Retraite 2023

Mardi 28 mars, et c’est historique, la Manufacture des Tabacs a été bloquée. Nous, comité de mobilisation de Lyon 3, revendiquons fièrement ce blocage réalisé à l’occasion de la dixième journée de mobilisation nationale appelée par l’intersyndicale contre la réforme des retraites.

Communiqué du Comité de Mobilisation de Lyon 3 suite au blocage du 28/03/2023


Mardi 28 mars, c’est historique, la Manufacture des Tabacs a été bloquée.

Nous, comité de mobilisation de Lyon 3, revendiquons fièrement ce blocage réalisé à l’occasion de la dixième journée de mobilisation nationale appelée par l’intersyndicale contre la réforme des retraites.

Il est l’oeuvre non pas de “quelques dizaines d’individus”, comme présenté par le président de l’Université Eric Carpano, laissant entendre que cela pourrait être le fait d’agents extérieurs, mais d’une centaine de personnes, des étudiant·es de Lyon 3.

Il résulte d’une décision prise en Assemblée Générale des Étudiant·es et du Personnel et motivée par plusieurs raisons.

La première, évidente, est que notre prétendue “liberté académique”, chère au président, est contrainte par le bâton des feuilles de présence en TDs et l’assiduité obligatoire, et donc la peur de perdre nos droits de bourse ou notre année. L’exercice de notre “liberté de manifester” est impossible sans la banalisation des cours, et ne peut dépendre du bon vouloir arbitraire d’un·e enseignant·e conciliant·e. Pour l’instant, le président a ignoré nos demandes répétées dans ce sens.

La seconde est qu’à contexte historique, événement historique dans bâtiment historique. Bloquer c’est rendre tangible pour tout·es, personnel et étudiant·es de cette université, ce moment politique majeur.
Non, nous ne pouvons pas faire les choses comme d’habitude lorsqu’un énième 49.3 est utilisé par un gouvernement qui commence à recourir à des politiques autoritaires.

Quant à ce que M. Carpano qualifie de “violences [inacceptables] commises sur la voie publique en marge de ce rassemblement”, il nous semble qu’elles n’ont pas eu lieu en marge et doivent être comprises correctement, elles relèvent de l’autodéfense. Alors que le blocage se déroulait sans le moindre signe de violence, vers 7H20, une vingtaine de personnes sont arrivées avec l’intention d’agresser physiquement les étudiant·es et d’empêcher cette action de blocage, dont certaines connues comme appartenant à des groupes d’extrême droite. Avant de pouvoir atteindre les portails barricadés, ils ont été arrêtés, les échanges de coups se sont déclenchés et ils ont été repoussés par le service d’ordre notamment composé de la Jeune Garde, groupement de militant·e·s antifascistes déployé·e·s précisément par crainte de ce genre d’agression. Samedi dernier à Paris, une trentaine de membres de la “Waffen-Assas” a envoyé un étudiant à l’hôpital lors du blocage du Centre Cassin.

En condamnant de manière abstraite la violence des personnes mobilisées pour se défendre et faire fuir des membres d’organisations fascistes, le président fait preuve d’une inconséquence politique inquiétante et participe à promulguer les narratifs de l’extrême droite.

Or nous sommes convaincu·es que les violences ont été réduites à leur minimum grâce à l’organisation prévue par les personnes mobilisées, car nous nous attendions à nous faire physiquement intimider par les membres de la Cocarde, dont les tags et les stickers ornent les murs et le sol de la fac et ses abords, ceux de l’UNI qui répand sa pensée réactionnaire, et ceux des Remparts, une association composée d’anciens membres de la dissoute Génération Identitaire. Depuis le sit-in de lundi, organisé pacifiquement en accord avec le service de sécurité de Lyon 3, des tentatives d’intimidation sont répétées envers les étudiant·es qui tentent de se mobiliser, ce qui n’est pas acceptable.
La mobilisation sociale étudiante, non-violente, doit pouvoir se faire librement et il est intolérable et insupportable de voir que nous pouvons être attaqués, harcelés sur nos lieux d’étude pour nos idéaux politiques, sans action de la part de l’université.

Signataires :
Solidaires étudiant·e·s Lyon
UNEF
Les jeunes insoumis Lyon
Place Publique Jeunes
Les jeunes écologistes Lyon
Les jeunes Communistes Rhône
EELV
À l’Unisson Science Po Lyon
PRCF
SELA

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Retraite 2023 » :

› Tous les articles "Retraite 2023"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Vendanges : les saisonnier-es corvéables à merci

Alors qu’on se trouve à un mois du début de la saison des vendanges, le gouvernement vient de publier un décret, ce mercredi 10 juillet, qui remet en question les règles encadrant le repos des ouvriers agricoles.

>Économie du salaire à vie : Causerie du lundi 24 juin à 19h

Au sein de Réseau salariat, association co-créée par Bernard Friot, le groupe thématique Économie du salaire à vie s’est proposé de réfléchir au fonctionnement économique d’une société complètement sortie du capitalisme et entièrement passée au salaire à vie.

>Juin 1936 - Le Front populaire au secours du capitalisme français

Pour mettre un terme au mythe du Front populaire... ou l’hypocrisie de la gauche dans toute sa splendeur. Deux textes montrant la tendance du PS à préserver le système économique capitaliste quoi qu’il en coûte, et l’appétit du PCF pour la direction et le contrôle des mouvements sociaux. Textes...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"