Communiqué du comité de soutien à notre collègue Tuna Altınel, universitaire emprisonné par l’Etat turc

444 visites

Le 11 mai 2019, Tuna Altınel, enseignant-chercheur à l’université Lyon 1, a été placé en détention provisoire en Turquie. En janvier 2016, Tuna Altınel avait signé la pétition « des universitaires pour la paix ». Cette pétition, intitulée « Nous ne serons pas complices de ce crime », appelait l’État turc à reprendre les pourparlers de paix et à arrêter les mauvais traitements envers la population kurde de Turquie. À ce jour, près de 700 des 2212 signataires ont été poursuivi·e·s au motif de « propagande pour une organisation terroriste ».

Tuna Altınel est l’un d’entre eux. Il lui est aussi reproché d’avoir participé à une réunion d’information sur le même thème à Villeurbanne en février 2019.

Le 12 avril 2019, à son arrivée à Istanbul pour rendre visite à sa famille pendant les congés universitaires, son passeport lui a été confisqué et il a été empêché de revenir en France pour reprendre ses activités d’enseignement et de recherche. Lors de ses démarches pour récupérer son passeport, il a été incarcéré. Ses ami·e·s et ses collègues sont depuis très inquiet·e·s de sa situation. Un comité de soutien s’est constitué pour alerter sur la situation de Tuna Altınel et demander sa libération.

Un rassemblement a eu lieu à Lyon le mardi 14 mai à 18 h : 300 personnes étaient présentes pour exprimer leur solidarité à Tuna Altınel mais aussi à tou·te·s celles et ceux emprisonné·e·s en Turquie pour avoir exercé leur liberté d’expression. Plusieurs associations, des collègues et ami·e·s de Tuna Altınel ont pris la parole pour rappeler la situation des universitaires en Turquie. Un message de Tuna Altınel transmis par son avocat a été lu et a provoqué une vive émotion.

Nous demandons aux institutions universitaires et au gouvernement français d’intervenir au plus vite pour faire libérer Tuna Altınel, fonctionnaire de l’État français ; et au-delà, d’œuvrer pour faire respecter les droits élémentaires de nos collègues et des victimes de la répression en Turquie.

Le comité de soutien à Tuna Altınel.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Une petite histoire des empreintes digitales

Vous vous demandez d’où vient cette manie des flics et de l’administration de prendre vos empreintes digitales à tout bout de champ ? Voici une réponse donnée par l’historien Carlo Ginzburg, extrait d’un article intitulé « Traces ». Attention l’histoire est moche… On pouvait s’en douter ...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>La conquête coloniale de l’Algérie débute le 14 juin 1830

Au cours de l’année 1827, un incident diplomatique entre le dey d’Alger Hussein et le consul français Pierre Deval - aujourd’hui connu comme l’épisode du « coup d’éventail du dey d’Alger » - a servi de prétexte à Charles X, alors roi de France, pour engager une conquête coloniale. Cet épisode marquera...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"