Connaissez-vous Mathieu Poli ? / Résistons Ensemble n°207

399 visites

Bulletin n°207 du 15 novembre 2022, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.

Bonjour,
Le bulletin n°207 du 15 novembre 2022, du petit journal mobile recto-verso A4 « RESISTONS ENSEMBLE » du réseau contre les violences policières et sécuritaires est sorti. Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l’équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...
À bientôt.
L’équipe de rédaction]


Lire l’intégralité et télécharger ce bulletin mis en page au format pdf.

Connaissez-vous Mathieu Poli ?

Trop peu. C’est normal dans notre monde « étouffé par la chape de plomb de la désinformation ». Il s’est suicidé le 17 octobre. Il était convoqué à la police avec ses camarades grévistes du RTE (Réseau de Transport d’Électricité), suite à une plainte de la direction. Il n’a pas pu résister à cet harcèlement, il avait 29 ans. Il est des nôtres.

Comme ces 4 ouvriers du même groupe qui, suite à une action de grève anodine, ont été arrêtés le 4 octobre à 6 heures du matin, menottés devant leurs enfants, perquisitionnés et mis en garde de vue 96 heures par la sécurité intérieure, la DGSI, là encore suite à une plainte de la direction du RTE pour, tenez vous bien… cyberterrorisme. Ils passent en procès l’année prochaine.

La liste des soi disant terroristes de la lutte des classes ne fait que s’allonger. Des défenseurs de ce bien commun qu’est l’eau, face aux rapaces de l’agro business et leur projet de méga-bassines, comme à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres, sont rangés dans la catégorie des « éco-terroristes ». Encore dans le viseur du pouvoir l’association Bloc Lorrain menacé de dissolution. Son crime ? Une opposition radicale et militante aux violences policières, aux méga-bassines...

Et le sinistre alignement de cadavres s’allonge aussi de semaine en semaine suite à la pluie des balles policières qui s’abattent sur les hommes et femmes accusés de « refus d’obtempérer ». Les exactions et crimes policiers sont déjà confortablement couverts par une série de lois liberticides, mais ça ne leur suffit pas.

La future loi sur l’immigration annonce la couleur avec au menu la criminalisation « de fait » du séjour illégal : seront inscrits sur la liste des personnes recherchées par la police, jusqu’ici réservée aux personnes accusées de délits et crimes, les travailleurs frappés d’une OQTF, une obligation de quitter le territoire français.

Aussi la future loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur promet plus de pouvoir aux flics en leur permettant de frapper tous azimuts à coup de mandats…. à 200 euros : l’amende forfaitaire délictuelle, qui sera inscrite au casier judiciaire, pratiquement sans possibilité de contestation devant les tribunaux. Cerise sur le gâteau, la procédure pénale qui jusqu’ici obligeait les policiers à respecter certains droits des personnes arrêtées sera réformée pour s’attaquer aux peu de libertés qui subsistent.

Bon, le tableau est trop noir ? Ça dépend. Si le rapport de force reste comme il est actuellement, paralysé par une guéguerre parlementaire dans laquelle le RN joue au chat et à la souris… on est mal partis. Pareil si l’on continue à subir les cadences soporifiques des journées de grèves cadencées par les bureaucraties syndicales.

Le corps de la société est couvert des croûtes laissées par les échecs du passé. Mais quand les résistances réussissent à arracher ces croûtes, un sang nouveau surgit, par les luttes des sans papiers en grève de Chronopost, dans les raffineries en dépit des réquisitions, contres les méga-bassines, dans les cortèges face aux violences policières et les grèves pour de meilleurs salaires... un autre avenir se pointe. On vengera Mathieu Poli et les autres.

Au sommaire

> Connaissez-vous Mathieu Poli ?

> Répression dans l’Education Nationale, suite et pas fin

> CHRONIQUE DE L’ARBITRAIRE
Refus d’obtempérer : l’hécatombe
« Ils le connaissaient, ils pouvaient venir le chercher calmement plus tard »
On n’oublie pas, on ne pardonne pas !
Terribles prisons françaises
Le numérique au service de l’exclusion
La fabrique de coupables

> AGIR
Procès 1312 – Mutilation de Laurent
Violence policière et judiciaire du quotidien : le procès de Naïm, un cas d’école

La suite à lire sur : https://resistons.lautre.net/spip.php?article629

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>Connaissez-vous Mathieu Poli ? / Résistons Ensemble n°207

Bulletin n°207 du 15 novembre 2022, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.

› Tous les articles "Répression policière"