Coord nationale universitaire : Dès le 2 février, on met les facs en grève illimitée !

3962 visites
8 compléments

La coordination nationale réunissant ce jeudi 22 janvier 2009 des délégués de 46 universités déclare :
La grève totale, reconductible et illimitée à partir du 2 février 2009.
Ci dessous les revendications.

Motion de la coordination nationale universitaire

La coordination nationale réunissant ce jeudi 22 janvier 2009 des délégués de 46 universités condamne la mise en place d’une politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories, notamment au travers de l’individualisation des carrières, de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppression d’emplois, exige le rétablissement des postes supprimés, un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires dans les universités et les grands organismes de recherche, et soutient les mobilisations en cours.

- Elle déclare que si le ministère ne retire pas, sans préalable :

1) le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs

2) la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré

l’université française se mettra en grève totale, reconductible et illimitée :

le 2 février 2009 l’université s’arrête.

Unanimité moins 3 voix contre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 janvier 2009 à 21:07

    L’AG de l’université de Saint-Etienne a voté la poursuite de la grève aujourd’hui.
    Prochaine AG, jeudi 14h après la manifestation

  • Le 26 janvier 2009 à 19:04

    Appel à la grève illimitée : OK. Je suis solidaire (pour une fois que les étudiants ne semblent pas vouloir faire grève tout seuls...) Mais les étudiants pourront-ils au moins accéder librement aux locaux universitaires pour des discussions, des rencontres, des débats, qui seraient éventuellement prévus, histoire de savoir au fur et à mesure ce que donne ce mouvement ? Je préfère savoir que les étudiants occupent leurs locaux plutôt qu’un blocage (terme employé au risque de faire hurler certains, je ne veux pas pousser à la polémique, je ne souhaite pas faire de la propagande anti-grève) qui mettrait dehors la majorité des étudiants par une minorité. J’ose exprimer le souhait que l’Université soit un lieu d’échange et qu’un maximum de personnes qui pratiquent l’Université puisse se parler sur les objets de la grève (et non pas sur la légitimité ou non de la faire)...

  • Le 26 janvier 2009 à 09:04, par Indiscipline

    Salut,

    Bien sûr, lu comme ça, à froid, les revendications pourraient sonner très « corpo » et très centrées sur les enseignants. Mais je suis persuadé que pour beaucoup (dont moi), cet appel à la grève illimitée cristallise beaucoup plus. C’est tout de même - si je ne me trompe pas - le premier appel à la grève illimitée de l’université depuis 68 !

    Alors, rien n’empêche d’en faire ce qu’on a envie qu’il soit : évidemment contre la LRU, mais plus encore pour que le savoir, l’enseignement et la recherche restent des biens publics destinés à une vie meilleure et ne soient pas privatisés au profit de l’économie et soumis à l’autoritarisme. Bon, c’est sur, y’a du taf, y compris dans le milieu enseignant qui n’a pas toujours brillé par la lucidité et encore moins par la solidarité avec les étudiants, précaires, etc... mais si on reste chacun sur nos positions à nous regarder en chiens de faïence et en s’envoyant des « et mes revendications à moi que j’ai ? », ça sera alors certainement le dernier appel à la grève tout court avant une immense traversée du désert.

  • Le 23 janvier 2009 à 21:14, par Alex

    Ce n’est qu’un premier appel. Le contenu politique du mouvement dépendra de l’implication de tous et toutes, surtout si on veut aller plus loin que les revendications économiques et renvoyer la clique au pouvoir et le capitalisme dans les poubelles de l’histoire.

  • Le 23 janvier 2009 à 19:25

    A lyon on avait voté contre la lru et pour des bourses sur crtières sociaux.

  • Le 23 janvier 2009 à 18:44

    Où est passé la revendication pour un monde meilleur ?

    Ah non sorry, on ne peut le revendiquer... On veut juste le vivre, alors toutes et tous dans la rue !

  • Le 23 janvier 2009 à 17:14

    Mais où est passée l’abrogation de la LRU ????!!!!!

  • Le 23 janvier 2009 à 13:41

    pour info : fac shs de saint étienne en grève dès ce lundi 26 janvier

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info