De nouvelles occupations d’école dans l’agglomération

821 visites
2 compléments

Le collectif Jamais Sant Toit dénonce la situation des familles sans logement depuis le 20 novembre, avec plus d’une dizaine d’établissements scolaires occupés de décembre à mars. Deux nouvelles écoles ont enclenché des occupations pour permettre à des familles, dont les enfants sont scolarisés, de ne pas dormir dehors.

Le rassemblement est finalement annulé}

Le collectif Jamais sans Toit poursuit sa mobilisation pour les familles à la rue

Le collectif Jamais Sant Toit dénonce la situation des familles sans logement depuis le 20 novembre, avec plus d’une dizaine d’établissements scolaires occupés de décembre à mars. Deux nouvelles écoles ont enclenché des occupations pour permettre à des familles, dont les enfants sont scolarisés, de ne pas dormir dehors. Ainsi l’école Ampère à Oullins est occupée depuis le 7 avril pour accueillir 3 familles dont 7 enfants, et l’école Mazenod (Lyon 3e) est occupée depuis le 26 avril afin de permettre à 2 familles dont 4 enfants de ne pas dormir dehors avant de retourner chaque matin à l’école. Les situations de ces familles sont particulièrement délicates, c’est le cas d’un papa qui est par exemple dialysé trois fois par semaine. Ces occupations se poursuivront afin que le Préfet fasse appliquer la loi française, l’hébergement étant un droit inconditionnel (l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi stipule : « Toute personne en situation de détresse a accès, sans aucune condition de régularité de situation, à tout moment à un hébergement d’urgence. »)

Le collectif Jamais Sans Toit dénonce également la destruction du camp qui était cours D’Herbouville (Lyon 1er) et le harcèlement policier que subisse les familles afin qu’elles ne s’installent pas dans de nouveaux lieux. Cette politique est totalement inhumaine, les enfants étant chassés de lieux et lieux mais allant malgré tout chaque matin à l’école. Ceux-ci sont scolarisés à l’école Servet (Lyon 1er).

Le collectif Jamais Sans Toit tient également à saluer l’assignation du préfet au tribunal administratif par une centaine de personnes afin que celui-ci fasse appliquer la loi, notamment l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles et l’obligation faite à l’état d’ offrir des conditions d’accueil dignes aux demandeurs d’asile pendant le temps de traitement de leur dossier.

Le collectif tient à rappeler que de nombreuses solutions sont possibles sur l’agglomération, notamment les innombrables logements vides qui sont la propriété des collectivités territoriales.

Le rassemblement suivant est finalement annulé.

Le collectif Jamais Sans Toit sollicite donc une audience auprès du nouveau préfet et appelle à un rassemblement mercredi 6 mai à 17H00 devant la préfecture, afin que des réelles solutions soient proposées et que la loi soit appliquée.

mercredi 6 mai 2015

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 5 mai 2015 à 14:03, par

    oui le rassemblement est annulé

  • Le 5 mai 2015 à 13:39, par

    sur la page d’accueil rubrique agenda, y a marqué [annulé] ...

    le rassemblement est-il maintenu ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Jamais Sans Toit » :

› Tous les articles "Jamais Sans Toit"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>BOUH ! Le squat des 400 couverts à Grenoble

À Grenoble, de 2001 à 2005, une traverse entière a été squattée : plusieurs maisons d’habitation, une salle publique, des ateliers et plein de folies, d’humour, de galères, de collectifs, de colères, d’expérimentations...

› Tous les articles "Logement / Squat"