L’entreprise d’informatique SOLUTEC met fin à au moins 20 périodes d’essai en toute illégalité en plein confinement

629 visites
Covid-19

Depuis la mise en place du confinement lié à la pandémie de Covid-19, Solutec met fin aux périodes d’essai à tour de bras ! Les salarié.e.s en absence de mission de la part de Solutec sont dans l’impossibilité d’être testé.e.s sur leur compétence à occuper leur poste de travail. Ces ruptures de périodes d’essai sont donc liées au contexte économique imposé par la crise du Coronavirus et n’ont rien à voir avec les compétences des salarié.e.s concerné.e.s.

Concernant l’établissement de Lyon, 15 consultant.e.s en période d’essai et en intermission ont déjà été renvoyé.e.s depuis le début du confinement, laissant certain.e.s d’entre elleux dans une situation financière plus que précaire, certain.e.s d’entre elleux n’ayant pas pu travailler suffisamment longtemps pour bénéficier des allocations chômage !

Solutec à également rompu les périodes d’essais de deux salarié.e.s de l’équipe lyonnaise.

Solutec à également rompu les périodes d’essais d’au moins trois salarié.e.s Parisien.

Vu la situation actuelle, nous ne pouvons que supposer que la situation soit dramatique pour les salarié.e.s des autres agences (Paris, Nantes, Bordeaux, Toulouse).

Solutec, qui se revendique comme « humaine et à l’écoute de ses employé.e.s », se débarrasse du jour au lendemain des salarié.e.s qu’elle juge encombrant.e.s. Ces salarié.e.s ont été congédié.e.s sans autre que raison qu’une période d’essai « non satisfaisante » alors que tous les retours qu’iels avaient pu avoir sur les tâches qui leurs avaient été demandées en intermission étaient élogieux et certain.e.s d’entre elleux avaient même des processus de placement en cours pour des missions chez des client.e.s.

La situation actuelle et la loi d’urgence sanitaire qui mettent à mal les acquis des salarié.e.s ne peuvent justifier ces comportements !

Le Syndicat Solidaires informatique soutiendra par tous les moyens toustes les salarié.e.s victimes de ces abus

Solidaire Informatique Section Solutec

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Le coronavirus révèle la logique profonde de notre monde

De la destruction des habitats naturels à la destruction des habitats humains, des soulèvements de populations aux suicides des travailleurs, du suicide des adolescents aux jeunes terroristes. Tous ces drames font système selon une logique qui n’a pas de limites. La mondialisation libérale sème la...

>Grève illimitée à la MJC de Villeurbanne dès le mardi 23 juin

La MJC est une association d’éducation populaire qui agit sur le territoire de Villeurbanne depuis 70 ans. Depuis le 16 mars dernier, la MJC de Villeurbanne est fermée. Les salarié.e.s de la MJC soutenus par leurs organisations syndicales alertent sur la situation actuelle et les risques concernant...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Alerte Canicule : Quels sont mes droits au travail ?

La température monte. Travailler dans une ambiance surchauffée devient pénible, voire dangereux. Si les météorologues ne parlent pas strictement de canicule ces prochaines semaines (Il faut au minimum 72 heures durant lesquelles les températures se montrent anormalement élevées), au dessus de 34° les...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"