La reconnaissance faciale généralisée est-elle en test sur le réseau TCL ?

840 visites
Covid-19

Depuis quelques jours, la RATP teste dans la station de métro Châtelet-Les Halles un dispositif de surveillance qui vise à traquer toute personne qui ne porterait pas de masque dans le métro. Quelques caméras HD et une IA spécialisée suffisent dorénavant pour transformer une station de métro en petit cauchemar orwellien. Si à Paris, la chose est officielle, face aux dernières déclarations de Fouziya Bouzerda la chef du Sytral, on peut se poser la question si cela ne serait pas non plus en phase de test à Lyon.

La "transparence démocratique" à Paris

Nos gouvernants "démocratiques" et les médias mainstreams sont assez prompts à dénoncer les dérives autoritaires du régime chinois qui utilise de plus en plus les techniques de vidéosurveillance à grande échelle pour contrôler sa population et la maintenir sous un contrôle strict. Bizarrement, il a moins d’échos quand ces mêmes méthodes sont utilisées par nos pouvoirs publics "démocratiques". Après on connaît la ritournelle, quand un policier chinois abat un opposant tibétain, c’est un crime contre l’humanité, mais quand un policier français tue un opposant au barrage à Sivens ou un jeune dans un quartier populaire, c’est une « bavure ». Tout est une question de sémantique.

En attendant, la RATP teste dans la "transparence démocratique" de nouveaux outils de surveillance. Ainsi on apprend dans un article du Parisien [1] que depuis le 6 mai, dans la station de métro Châtelet-Les Halles, six caméra HD ont été installées pour tester la reconnaissance faciale des individus selon s’ils portent un masque ou non. Le but de cette opération est de préparer le déconfinement du 11 mai et mieux encadrer le port du masque par les usagers du métro. Bien entendu, la CNIL a jeté un œil au dispositif et l’a validé vu qu’aucune donnée personnelle n’est enregistrée directement par le dispositif. Enfin, ce que ne précise pas l’article, c’est comment va être utilisé ce dispositif par la suite. Un tel outil ne servira pas longtemps qu’à faire de belles statistiques pour la presse et les enquêteurs en Sciences Humaines et Sociales. On est donc assez enclin à se poser la question : est-ce que des patrouilles volantes de contrôleurs et de flics vont être en contact avec les opérateurs caméra en vue de contrôles et d’amendes plus « efficientes » ?

« Souriez, vous êtes comptés ». La RATP a installé depuis mercredi un système de détection des porteurs de masques qui passent devant plusieurs caméras de vidéosurveillance de la station de métro Châtelet-Les Halles
[...]
Châtelet-Les Halles, station géante au cœur du laboratoire d’Intelligence artificielle de la RATP, disposait déjà des 6 premières caméras HD nécessaires pour quantifier les passagers masqués à intervalles réguliers
[...]
Le sous-traitant, la start-up DatakaLab, n’a eu qu’à brancher ses six boîtiers dans une salle de contrôle. Ils contiennent un puissant processeur doté d’un algorithme qui analyse en continu le flux vidéo et comptabilise les porteurs

Lyon capitale de la surveillance

JPEG - 39.8 ko

A Lyon, officiellement, il n’y aurait pour l’instant aucun dispositif similaire en place ou en phase de test. Mais on peut avoir quelques doutes. C’est que Lyon est déjà depuis quelques années un centre de recherche important en ce qui concerne la vidéosurveillance. Déjà en 2006, un tract anti-vidéosurveillance était relayé sur Rebellyon pour dénoncer l’installation d’un centre de recherche spécialisé dans les technologies de surveillance et de contrôle dans différentes universités et laboratoires lyonnais.

Né début 2003 à la suite du regroupement de plusieurs laboratoires de recherche lyonnais, le LIRIS, (« Laboratoire d’informatique en images et systèmes d’information », associé au CNRS), compte environ 280 personnes (sans compter les centaines de doctorants). Divisé en quatre tutelles, à l’INSA de Lyon, à l’Université Claude Bernard Lyon 1, à l’Ecole Centrale de Lyon et à l’Université Lumière Lyon 2, il se répartit sur les campus de la Doua, Ecully et Bron. (Relire : L’université Lyon 2, laboratoire leader de l’industrie de la surveillance)

Le LIRIS [2] est ainsi à la pointe de la recherche sur le sujet et utilise depuis plus d’une dizaine d’années les caméras de vidéosurveillance de Lyon 2 - Bron comme zone de test (les étudiant.es étant réduits au statut de cobaye). Or, il serait plus qu’étonnant que le Sytral, si prompt depuis 20 ans à installer tous les dispositifs de surveillance et de contrôle possibles (portique, caméra, massification des contrôleurs, etc) ne soit pas intéressé par ce genre de technologie. Surtout que selon Lyon Capitale [3] le Sytral posséderait des chiffres précis des usagers qui porteraient un masque sur le réseau.

Selon les estimations du Sytral, ce lundi matin, en heure de pointe 98 % des voyageurs portaient un masque

D’où viennent ces chiffres ?

Cela pourrait être une estimation à l’envolée basée sur rien, ce qui ne serait pas impossible, pour rassurer la population et nous pousser à tous bien retourner travailler et mieux relancer la si précieuse économie. Mais il n’est pas impossible non plus que le Sytral dispose déjà d’outils de surveillance faciale assez efficaces pour pouvoir établir de telles statistiques, mais que ces outils ne soient pas encore officialisés.

Quoi qu’il en soit, à Paris, les dispositifs sont en phase de test et il ne serait pas étonnant qu’une fois validés par la RATP, le SYTRAL prenne le relai (comme cela a été le cas à l’époque avec les portiques ou la vidéosurveillance).

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Les personnes trans, oubliées du confinement

Même si beaucoup d’associations LGBTI ont continué à offrir une ligne d’écoute pour les personnes en détresse, les solidarités concrètes sont brisées pendant le confinement. Une fois encore, les personnes trans font partie des victimes de ces mesures étatiques. Non prises en compte dans les calculs du...

>31 taulard-es déposent plainte contre le gouvernement

Durant le mois de mars, une plainte a été déposée par 31 détenu.e.s contre le gouvernement pour “non-assistance à personnes en péril”, dénonçant les conditions sanitaires auxquelles ils et elles ont été confronté.e.s au cours de cette crise...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Transport » :

› Tous les articles "Transport"

Derniers articles de la thématique « Vidéosurveillance » :

>Face au virus, « un arsenal techno-sécuritaire démesuré et absurde »

Depuis sa création en 2008, l’association La Quadrature du Net joue un rôle essentiel dans la dénonciation des dérives en matière de technologie – sur Internet et ailleurs. Elle a récemment lancé une campagne intitulée Technopolice, visant à documenter les visages inquiétants de la ville dite « ...

>Applis, drones... l’alibi sanitaire d’une surveillance généralisée

Depuis le début du confinement, les gadgets et outils numériques brandis comme « solutions » de crise déferlent. Des drones aux applications mobiles de « santé », tout est bon pour tester... et espérer prendre des parts de marchés. Loin d’être des outils proportionnés et uniquement calibrés pour la crise,...

>Vers une banalisation des drones policiers ?

Un article de Libération du 15 avril nous apprend qu’alors qu’une pandémie fait rage et que les moyens pour l’Hôpital public sont toujours largement insuffisants, que le ministère de l’Intérieur fait la plus grosse commande de drones de son histoire : « L’appel d’offres du ministère fixe un accord-cadre...

› Tous les articles "Vidéosurveillance"