Les jeunes dans la rue le 16 Mars à 12h, nous ne serons pas la génération sacrifiée !

1186 visites
Système Scolaire 2 compléments

Nous ne serons pas la génération sacrifiée : Exigeons un droit à l’avenir !

Bientôt un an après le début de la crise sanitaire, les jeunes et les étudiant·e·s sont parmi les plus impacté·e·s. Nous n’avons toujours aucun filet de sécurité, aucune protection sociale à la hauteur.

Les étudiant·e·s sont victimes d’un système d’aides sociales défaillant qui ne leur permet pas d’être protégé·e au quotidien. Bon nombre d’entre nous vivent sous le seuil de pauvreté. De plus en plus d’étudiant·e·s sont obligé·e·s de se tourner vers des organismes de distribution alimentaire. A cela s’ajoute la baisse de qualité de nos enseignements. Aujourd’hui, plus d’un·e étudiant·e sur six est en décrochage, les cours à distance depuis près d’un an rendent impossible un bon apprentissage et viennent renforcer la sélection par l’échec déjà installée.

L’accentuation des difficultés touche toute notre génération qui se retrouve sans protection sociale. Si la précarité des jeunes n’est pas un fait nouveau, les crises sanitaires et économiques ont amplifié ce phénomène. Plus souvent en contrats précaires (CDD, interims…), plus souvent en période d’essai et durement exposés au travail ubérisé, les jeunes sont les premier·ère·s à subir les effets de la crise économique sur l’emploi.

Au dernier trimestre 2020, ¼ des jeunes étaient au chômage. Les jeunes en insertion continuent de faire face à un monde du travail marqué par les licenciements en cascade, où le chômage des jeunes ne cesse de s’aggraver et dans lequel il·elle·s n’ont même pas le RSA pour vivre.

Depuis le mois de novembre dernier, les lycées fonctionnent bien souvent à mi-régime. Le retard sur les programmes s’accumule malgré l’investissement des enseignant·e·s mais aucun allégement des programmes n’est prévu. Que ce soit pour les baccalauréats professionnels ou dans le supérieur, la pénurie de stage est renforcée sans réponse concrète du gouvernement à ce propos. Cette situation plonge de nombreux jeunes dans une détresse psychologique forte. Face à cela, les réponses du gouvernement sont largement insuffisantes.

Pour l’emploi des jeunes, nous ne pouvons que constater que le plan gouvernemental : “1 jeune, 1 solution » ne fonctionne pas. Ce plan fragilise encore un peu plus le parcours des jeunes.

Le Gouvernement n’offre pas non plus de perspectives pour les lycéen·ne.s. Alors que la priorité devrait être un plan de rattrapage pour permettre à chaque élève de rattraper le retard accumulé ; l’exécutif fait une nouvelle fois le choix de la sélection. En effet, malgré un calendrier bouleversé, il s’entête avec la sélection à l’entrée de l’université et la sélection sociale va, de fait, se renforcer avec la mise en place, pour la deuxième année consécutive, du contrôle continu pour le baccalauréat.

Nous refusons le mépris, l’infantilisation et la déconnexion de ce gouvernement vis-à-vis des étudiant·e·s et de l’ensemble de sa jeunesse. Nous dénonçons la stratégie de ce gouvernement qui refuse de mettre de l’argent sur la table pour nous permettre de vivre et de construire notre avenir.

A Lyon RDV, le 16 mars à 12h pour une manifestation au départ de la manufacture (Lyon 3) en direction du rectorat (Lyon 2).

mardi 16 mars 2021

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Système Scolaire » :

> Suspicion et incitation aux signalements : les IPR en roue libre

Communiqué de sud éducation 69 adopté par l’assemblée Générale du syndicat à propos des épreuves d’Histoire Géographie EMC du DNB 2021 où des IPR d’histoire-géographie/EMC du Rhône ont demandé à des correcteurs et correctrices de signaler les copies « contenant des propos tendancieux » relevés dans les...

> AESH : jeudi 3 juin, toutes et tous en grève !

Le 8 avril dernier, après un rassemblement réunissant plus de 200 personnes, nous nous donnions rendez-vous pour poursuivre la mobilisation contre les PIAL, pour un vrai statut et un vrai salaire. La date est tombée : Le jeudi 3 juin sera une journée de grève nationale des AESH ...

>Démission d’une AESH parmi tant d’autres

Je suis Accompagnante d’élève en situation de handicap dans un collège et j’ai décidé de démissionner. Voici le mail adressé à ma hiérarchie directe et qui, bien qu’il soit bref et non-exhaustif, tente de rendre compte des formes concrètes que peut prendre la violence institutionnelle. Il s’agit-là d’un...

› Tous les articles "Système Scolaire"

Derniers articles de la thématique « Services public / Droits sociaux » :

>L’hôpital militaire Desgenettes de Bron, bientôt réservé aux militaires

En pleine pandémie du COVID, la casse du service publique de santé continue. L’hôpital militaire Desgenettes acceuille depuis maintenant des décennies les populations civiles, offrant souvent une alternative de proximité, et de réactivité aux populations de Bron et de l’est lyonnais face à des hôpitaux...

› Tous les articles "Services public / Droits sociaux"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Les AESH du secteur de Rillieux-la-Pape à bout de souffle ! Comme de partout…

Les « Pole Inclusif d’Accompagnement Localisé » mettent à genoux tout le système de l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Tous les jours, des collègues AESH démissionnent de leur poste. D’autres continuent de faire leur travail, mais à bout de souffle, malmenées, déconsidérées, épuisées et...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"