Les précaires ne sont pas de la chair à patron

393 visites
Covid-19

La crise sanitaire est bien installée. Elle s’ajoute à une crise sociale ininterrompue. De nombreuses travailleuses et travailleurs enchaînent les périodes de chômages, les contrats d’intérim, les CDD et les petits boulots non-déclarés. Depuis des décennies, le code du travail est cassé, les règles sont assouplies pour les patrons. Aujourd’hui, les travailleuses et les travailleurs les plus précaires le payent, se retrouvant en première ligne, non seulement pour gérer la crise, mais aussi pour... continuer à faire tourner le capitalisme.

PNG - 176.9 ko

Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, l’a dit ce matin : il appelle les salarié-es des secteurs essentiels à se rendre au travail. Pourtant, ce ne sont pas que les secteurs essentiels qui continuent le boulot. L’industrie poursuit sa route, arrêtée seulement quand les chaines de logistiques sont brisées (même si certains, comme PSA, tentent de faire croire que c’est pour protégéer les salarié-es). Mais il faut bien se rendre compte d’un élément important : ce sont les travailleuses et les travailleurs précaires qui, dans les secteurs indispensables ou non, continuent majoritairement à faire tourner la machine dans des conditions souvent épouvantables.

L’armée de réserve au boulot

Dans plusieurs régions, le téléphone des intérimaires n’arrête pas de sonner en ce moment. Les agences leur proposent des missions dans tous les sens. Forcément, beaucoup d’ouvrier-es qui font tourner les boîtes sont en arrêt maladie ou s’occupent de leurs enfants à la maison. Alors qui de mieux que cette armée de réserve, ces millions de chômeurs et de chômeuses, pour combler les trous ? Bien entendu, les conditions de travail sont terribles. Pas de masques ni de gants ni de gel hydroalcoolique, un nettoyage de l’usine insuffisant, des distances de sécuritées non respectées... Tout ceci s’ajoute aux conditions déjà difficiles de ces boulots !

La suite à lire sur : https://unioncommunistelibertaire.org/?Les-precaires-ne-sont-pas-de-la-chair-a-patron

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>Rencontre/Dédicaces avec Wilfrid Lupano le 14 juin à la Plume Noire

Depuis l’attaque au mois de mars de la librairie par une cinquantaine fachos, nous avons reçu des dizaines et des dizaines de marques de soutien. En voici une nouvelle, avec la venue de Wilfrid Lupano, scénariste notamment du « Loup en Slip » et « Les Vieux Fourneaux » qui sera à la Plume Noire lundi...

>Retour sur la mobilisation antifasciste du 29 mai

A l’appel du collectif « Fermons les locaux fascistes » s’est tenue une manifestation contre les violences de l’extrême-droite et en soutien à la Plume Noire qui a rassemblée plus de mille personnes ! Petit retour photos et vidéos de la...

>Manifestation contre les violences de l’extrême-droite samedi 29 mai 15h

Suite à l’interdiction de la manifestation du 3 avril dernier et à la répression durant la conférence de presse le même jour, le collectif « Fermons les locaux fascistes » organise une manifestation contre les violences de l’extrême-droite et en soutien à la Plume Noire le samedi 29 mai à 15h au départ de...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Covid19 : pour une veille syndicale de la situation sanitaire

Lors du mouvement contre la réforme des retraites voulue par Macron, nombre de débats visaient à démontrer que les chiffres avancés par le gouvernement, pour faire passer sa réforme, étaient faux. Ces débats se fondaient sur des démonstrations et arguments fournis notamment par les directions...

› Tous les articles "Covid-19"