Lettre d’un ami, compagnon de routes et de luttes...

844 visites
1 complément

La lettre d’un ami, compagnon de routes et de luttes, incarcéré à Fresnes.

PDF - 35.7 ko
lettre_N
pour lui écrire :
ESKI Nézif |
966711 Div2sud079 |
Allée des thuyas |
94261 FRESNES CEDEX

Le 02/04/2013

Les lois ne sont pas appliquées dans les centres pénitenciers...

Nous apprenons qu’un prisonnier politique est en grève de la faim depuis le 13 Mars 2013 pour protester contre le non-respect des articles 57 et R.57-7-80 du code de procédure pénale. L’article 57 fait partie de la loi pénitentiaire du 24 Novembre 2009 :
« Les fouilles doivent être justifiées par la présomption d’une infraction ou par les risques que le comportement des personnes détenues fait courir à la sécurité des personnes et au maintien du bon ordre dans l’ établissement. Leur nature et leur fréquence sont strictement adaptées à ces nécessités et à la personnalité des personnes détenues.
Les fouilles intégrales ne sont possibles que si les fouilles par palpation ou l’utilisation des moyens de détection électroniques sont insuffisantes. »
L’article R.57-7-80 du code de procédure pénale précise que « les personnes détenues sont fouillées chaque fois qu’il existe des éléments permettant de suspecter un risque d’évasion, l’entrée, la sortie ou la circulation en détention d’objets ou substances prohibés ou dangereux pour la sécurité des personnes ou le bon ordre de l’établissement. »

Malgré ces articles, à la prison de Fresnes et probablement dans d’autres prisons, les fouilles intégrales se font de manière systématique après chaque parloir et avant chaque fouille de cellule.

Le 13 Mars dernier, ESKI Nézif, prisonnier politique, a refusé de se soumettre à la fouille intégrale (mise à nu). Il a demandé que les éléments permettant de justifier cette fouille lui soient présentés. Non seulement aucun élément ne lui a été présenté mais il a été mis à nu de force, sous la torture, par 3 surveillants, avant d’être placé en quartier disciplinaire. Ses vêtements ont été déchirés, et une fois à terre sur le ventre, un surveillant s’est assis sur son dos de manière à pouvoir écarter ses fesses... certainement pour vérifier qu’aucune Kalachnikov n’y était dissimulée...

Outre les articles 57 et R.57-7-80, une ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Melun du 17/07/2012 a annulé les décisions de fouille de manière générale du centre pénitencier de Fresnes. Cela signifie que ce CP est en violation flagrante de cet arrêt de l’administration pénitentiaire ! Le comble de tout ce désordre : des personnes sont mises en prison pour avoir, soi-disant, enfreint la loi. Prison qui, elle-même, ne respecte pas la loi...

Les fouilles intégrales sont une atteinte à la dignité, c’est de l’humiliation !
Voilà pourquoi ESKI Nézif est en grève de la faim depuis le 13 Mars 2013.
La seule chose qu’il demande c’est le respect de sa dignité.

Non aux fouilles intégrales !
La prison de Fresnes doit être condamnée pour ces pratiques inhumaines !
Soutien aux prisonniers politiques !
L’humiliation et l’atteinte à la dignité sont des pratiques fascistes !
ESKI Nézif

pour lui écrire :
ESKI Nézif |
966711 Div2sud079 |
Allée des thuyas |
94261 FRESNES CEDEX

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 19 avril 2013 à 17:18, par Camille Sardon

    Communiqué du 18 avril 2013
    Afin d’éviter toutes confusions ou ambiguïtés, nous tenons à apporter les précisions suivantes :

    - C’est à la demande de Nezif Eski, détenu à Fresnes depuis janvier 2013 ( N° d’écrou 966711 ), que nous avons publié les textes qu’il nous a fait parvenir sur la DCRI et sur les motivations de sa grève de la faim commencée le 13 mars.
    - Si Nezif a jugé bon de signer ces textes du nom de Camille Sardon, c’est pour affirmer son accord et sa proximité avec notre association Les Amis de l’Égalité. C’est sous cette signature collective que nous avons publié un livre : « RIEN DANS LES POCHES, TOUT DANS LES MAINS », qui explique qui nous sommes et qu’elle est notre orientation.
    - La lettre de Nezif, que nous avons rendue publique sans en changer un mot, a pris son autonomie. Pour autant, nous ne pouvons passer sous silence les récupérations bas de gamme dignes de l’époque de Joseph Staline, qui consistent à se servir de cette lettre pour dire autre chose que ce qui est écrit dedans.
    - Nous n’avons aucune sympathie pour les tyrans et les manipulateurs quelqu’ils soient. Pas plus pour Kadafi que pour l’assassin Bachar le syrien. Nous refusons une fois de plus les faux choix binaires que le système veut nous imposer. Si nous considérons que Bachar est un dictateur, nous pensons également que le Quatar et ceux qui jouent avec le feu en Syrie sont aussi des assassins, financés par de puissants bailleurs de fonds qui n’ont rien à voir avec le peuple. Donc nous trouvons plus que malhonnête de dire que Nezif est syrien (d’autant qu’il ne s’est jamais qualifié ainsi devant nous), et de sous-entendre que notre association, Les Amis de l’Égalité, soutiendrait ce tyran jadis armé par toutes les démocraties qui le trouvaient fort respectable.

    Pour les Amis de l’Égalité : Camille Sardon,
    le 18 Avril 2013

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info