Liberté de circulation pour toutes et tous !

830 visites

Aujourd’hui, des milliers de personnes, sont chaque année, traquées, raflées, enfermées et expulsées du territoire français. Le gouvernement orchestre une grande chasse aux sans papiers ...

Aujourd’hui, des milliers de personnes, sont chaque année, traquées, raflées, enfermées et expulsées du territoire français. Le gouvernement orchestre une grande chasse aux sans papiers dans le but d’obtenir des résultats chiffrés (24000 expulsions pour 2006). Des rafles sont faites devant des écoles, dans des foyers, devant les restos du coeur, dans le métro, etc.. De même on n’hésite pas à utiliser des avions militaires pour une seule famille. Le coût exorbitant des expulsions (3 milliard d’euros depuis 2003) met en lumière les vrais objectifs de cette politique : stigmatiser les étrangers et augmenter le contrôle social.

’’ On ne peut pas accueillir toute la misère du monde !’’

Cette phrase est souvent répétée par les égoïstes qui croient que celles et ceux qui immigrent vont venir voler leur travail et leur richesse. Comme si la somme de travail nécessaire à la satisfaction des besoins d’un pays n’augmentait pas avec l’accroissement de sa population. S’il n’y a pas assez de richesses pour tout le monde c’est que celles-ci sont concentrées dans les mains de quelques uns et que ce sont ces mêmes qui organisent le travail et gèrent sa répartition. Remettre en cause les victimes du capitalisme plutôt que le capitalisme lui-même est un raccourci trop facile emprunté par nos dirigeants. Il faudrait se rappeler que les conditions économiques et politiques désastreuses des pays du sud ont bien trop souvent été créées par les États colonisateurs. Ce sont le pillage et les inégalités économiques générés par les États du Nord qui, la plupart du temps, forcent les individus à migrer en quête de meilleures conditions de vie. Sans compter celles et ceux qui fuient les régimes autoritaires entretenus par les puissances occidentales.

Pourquoi un État aurait-il le droit de décider qui peut ou non vivre sur son territoire ? D’ailleurs qu’est ce qui a fait que le sol puisse un jour appartenir à un État ou même à une personne ? Les frontières n’ont jamais été mises en place par les peuples. Aucun d’entre eux n’a eu d’intérêt à s’enfermer derrière une frontière pour limiter sa liberté de circulation et celle de ses voisins. Les frontières sont le fruit des guerres que se sont menés les rois et les chefs dans leur soif de pouvoir, le résultat d’arrangement entre puissants, comme en Afrique où les territoires ont été tracés à la règle sur une carte lors d’un partage entre États colons.Les frontières sont donc tout sauf quelque chose de naturel ou de culturel : elles ont été imposées d’en haut pour des raisons économiques ou politiques.


Les frontières, pour quoi faire ?

Le concept de frontière est nécessaire à l’existence d’un État pour définir une zone géographique où un ensemble de personnes est soumis à son contrôle. En outre, les frontières ont pour effet de provoquer et/ou d’exacerber les sentiments nationalistes et xénophobes. Nos dirigeants peuvent ainsi s’en servir pour diviser afin de mieux régner : ’’Quand les pauvres se tapent entre eux, les puissants dorment tranquilles !’’. Le système capitaliste trouve aussi tout son intérêt dans les frontières. Si celui-ci veut que ses marchandises et capitaux transitent à loisirs il ne veut surtout pas que les humains puissent en faire autant. Par exemple, le statut illégal de la personne sans papiers permet de l’exploiter à outrance sans que celle-ci ait la possibilité de lutter. Ces personnes sont donc une masse de main d’oeuvre corvéable à merci et constituent un outil pour le patronat afin de tirer salaires et conditions de travail vers le bas.


Contre toutes les oppressions : solidarité sans frontière !

Ainsi, nous n’avons aucun intérêt dans les frontières. Pour espérer un jour faire évoluer la société - voire la changer complètement ! - il nous faut oublier les frontières et fédérer nos luttes avec celles du monde entier. Face aux offensives capitalistes et étatiques tout azimuts, opposons une résistance internationale !

Article du numéro de juin 2007 de l’Egalité Economique et Sociale, feuille local des groupes de la CGA.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CGA - Coordination de Groupes Anarchistes » :

› Tous les articles "CGA - Coordination de Groupes Anarchistes"

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"