Site collaboratif d’infos alternatives

Massacre de My Lai, qui se souvient ? Viet-Nam, 16 mars 1968

8 compléments

Cela fait quarante-huit ans. L’armée américaine a mitraillé ce village vietnamien de My Lai, dans la province de Quang Ngai, ce 16 mars 1968 et a tué 504 villageois civils !

Cinq soldats américains avaient été pris dans des pièges du Front de Libération Nationale du Viet-Nam et en étaient morts. D’autres avaient été blessés les jours précédents dans des combats.

Le 16 mars 1968, les GI étatsuniens entraient dans le village vietnamien de My Lai, suspectant que des Vietnamiens du FLN s’y étaient réfugiés. Un lieutenant-colonel a alors ordonné à ses troupes de brûler les maisons, tuer le bétail, détruire les denrées alimentaires, boucher les puits.

Les troupes américaines pénètrèrent dans le village et arrivèrent à le boucler totalement sans trouver un seul combattant vietnamien. Certaines personnes civiles ont essayé de s’enfuir en courant, et même des femmes avec des enfants dans les bras, mais elles en furent empêchées. Les soldats étatsuniens ont bientôt commencé à s’attaquer à tout ce qui bougeait, humains et animaux, avec des grenades et des mitraillettes, aidés par des hélicoptères de combat.

Les soldats ont abattu des hommes non armés, des femmes, des enfants et des bébés. Des familles qui se terrent dans des huttes ou des bunkers ont été tuées sans pitié. Ceux qui levaient haut les mains ont été également assassinés. Ailleurs dans le village, d’autres atrocités étaient commises sur des femmes qui ont été victimes de viols collectifs. Des Vietnamiens qui se sont inclinés pour saluer les Américains ont été battus à coups de poing et torturés, matraqués à coups de crosse de fusil, poignardés à la baïonnette. Certaines victimes ont été mutilées avec la signature "Compagnie C" sculptée dans la poitrine. C’était un véritable carnage et des corps étaient éparpillés à travers tout le village de My Lai.

JPEG - 53.4 ko

Des dizaines de personnes ont été parquées dans un canal d’irrigation et d’autres endroits et tuées à l’arme automatique. Un groupe important d’environ 70 à 80 villageois, raflés par le 1er peloton dans le centre du village, ont été tués personnellement par le lieutenant-colonel lui-même qui a ordonné à ses soldats de les incendier. Ce militaire fou a également fait la même chose à deux autres groupes de civils avec une arme prise à un soldat qui avait refusé de faire une nouvelle tuerie.

JPEG - 34.9 ko
My Lai, village et corps calcinés

Ce sont 504 civils qui ont été massacrés et parmi eux de nombreux vieux, femmes et enfants. Sur le mémorial de My Lai, à l’emplacement du massacre, ont peut y lire une liste de 504 noms de victimes du village avec des âges allant de un à quatre-vingt-deux ans :
- 50 victimes étaient âgées de 0 à 3 ans
- 69 victimes étaient âgées de 4 à 7 ans
- 91 victimes étaient âgées de 8 à 12 ans
- 27 avaient plus de 70 ans.

L’armée américaine annonça une grande victoire et tenta de camoufler au maximun ce carnage de civils. Puis elle parla de la mort de seulement 128 personnes "ennemies"...

Peut-on parler d’ennemis quand il s’agit de bébés, de vieillards ou de personnes non armées et quand on vient envahir un pays ?

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 19 mars à 10:33, par Mauterle Claude

    Plein d’Oradour sur Glane , mais aucune condamnation des responsables , pourquoi ?

  • Le 2 juin 2010 à 21:29, par Lietam

    Au fait, un dernier détail : c’est même pas en prison que ce cher Calley a passé ses trois ans, c’est assigné à résidence, c’est à dire dans son appart’, tranquille comme c’est pas permis ! Aujourd’hui Monsieur a la belle vie dans sa boutique...

  • Le 2 juin 2010 à 21:26, par Lietam

    En réponse à Fifi de Marseille :
    C’est marrant que tu parles de cette chanson : c’est en l’écoutant et en l’écoutant encore que j’ai fini par chercher à comprendre de quoi elle parlait. J’ai copier les paroles, j’ai cherché des infos sur le groupe et surtout sur ce massacre incroyablement violent. Le groupe Imago a publié cette chanson en 1977 sur l’album Folle Avoine. Je n’ai quasiment rien trouvé d’autre, mais tu peux écouter l’album ici : http://jesuisunetombe.blogspot.com/2009/02/imago-folle-avoine-1977.html ou alors va sur n’importe quel site de vente en ligne, comme ebay ou leboncoin, tape Imago Folle Avoine et tu pourras acheter le vinyle pour à peu près trois euros. Bien sûr, il faut que tu aie un lecteur vinyle ! Appelle tes vieux à l’aide : dans leurs amis y’a forcément quelqu’un qui a un tourne-disque à refourguer. Ou alors fais tous les vides-greniers du coin, tu trouveras ton bonheur. Voilà. J’ai trouvé d’autres infos sur le massacre en question, et y’a un documentaire intéressant de Joseph Strick où on entend des soldats ayant participé au carnage mais ne tombez pas dans le panneau, quelles que soient leurs excuses, elles ne justifieront jamais leurs actes, et même s’ils n’ont rien fait, ils auraient dû intervenir, à l’exemple de Thompson et ses deux camarades ! Les officiers sont les pires : un soldat à dû se tirer une balle dans le pied pour justifier sa non-participation au massacre ! Et comme l’ont si bien souligné les autres, personne n’a été inculpé ! Etonnant avec un jury composé uniquement de vétérans de la guerre du Vietnam ! Et on dit que les crimes de guerre sont horrible et que l’on fait tout pour retrouver les coupables... Antimilitaristes, faites-vous plaisir ! Au fait, le film d’Oliver Stone, Pinkville, n’a jamais abouti. Cause : grève scénaristes. Voilà. J’en dit pas plus parce que je suis crevée et que demain je bosse tôt ! Salut à tous.

  • Le 21 mars 2009 à 14:35, par Alesk

    L’orthographe correcte du village et de la province sont respectivement Mỹ Lai et Quảng Ngãi.

    De plus, il peut être intéressant de dire que parmis les 26 soldats ayant été inculpés pour ce massacre, 25 ont été relâchés sans aucune peine retenue contre eux, seul le lieutenant William Colley a été condamné tout d’abord à 20 ans de prison, que le président Nixon a réduit à 3 ans et demi.

    Comme quoi, on passe plus de temps en prison quand on tue un patron que quand on tue un paysan au Việt Nam

    Cordialement,
    Alesk

  • Le 14 juin 2008 à 17:14, par fifi

    Une chanson a été faite, il y a très longtemps, sur le massacre de My lai.

    Un groupe de musiciens français, du nom d’IMAGO a fait cette superbe chanson dont je frémis encore .

    Je voudrais vraiment en retrouver une copie. Pouvez vous m’indiquer comment ?

    Merci d’avance .

    Fifi de Marseille

  • Le 14 juin 2008 à 00:47

    juste pour modifier mon precedent message le pilote etais hugh thompson ainsi que glenn andreotta tuer au combat un mois apres et lawrence colburn ,je tiens aussi a signaler qu en tapant compagnie C 1st battalion 20th infantry vous tomberez sur le site de cette glorieuse compagnie avec ses etats de services et en plus avec un inventaire de tous les soldats ayant servi au sein de cette unitees on retrouve d ailleurs tous les participants au massacre !!!! ,par contre chose bizarre cette unitees n a PAS ETAIS EN SERVICE entre le 14 mars 1968 et le 8 avril 1968 etonnant non ?????.Un film devrais sortir fin 2008 debut 2009 qui devrait s intituler PINKVILLE avec en premier role BRUCE WILLIS qui relate cette tragedie.j ai porter un uniforme moi aussi,et pendant nos classes l armee nous a enseigner qu il representer quelque chose et qu il fallait le respecter,je ne comprend pas qu en portant un uniforme en etant armee de grenades et d un M16 on puisse tirer sur des enfants qui pour certains n avait meme pas l age de marcher, ces enfants n avaient surement pas recut une formation au combat viet cong.Malgre tout ce que l on pourat dire et ecrire les choses malheureusement ne changeront pas,c est pour moi ce qui est le plus dur, la mort d innoncent la liberter pour des bouchers

  • Le 12 juin 2008 à 13:11

    meme 40 ans apres c est a vomir digne du massacre d ouradour sur glanne par la division ss dass reich ,le pire c est qu aucun officier commanditant cette operation n est ete inquieter ,le tres brillant lieutenant calley vie encore aujourd hui a colombus ou il tient la bijouterie vv vick jewerlie ,ce que l on ne dit pas c est qu un pilote du 123 em groupe d helicopteres d assault greg tompson choquer par ce qu il se passer au sol se mis entre les pseudos soldats et les villageois pour arrete le massacre en menacant les soldat us de riposter s ils ne stoper pas les tirs, ce pilote et ses deux mitrailleurs sauverent je crois 15 personnes ce pilote est decedes il y a deux ans d un cancer ce fut reellement un heros par contre william calley lui vit toujour et surement en bonne santee quelle injustice

  • Le 18 mars 2008 à 11:32, par DF

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

> Tous les articles "Globalisation - capitalisme"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

Antimilitarisme et carnet B à Lyon entre 1880 et 1914

Le Centre de Documentation Libertaire de Lyon propose cet article, paru originellement dans le fanzine punk Nycthémère n°3, qui nous éclaire sur comment les autorités de l’époque montraient leur hostilité aux idées anarchistes et antimilitaristes.

> Tous les articles "Guerres - Armements"