Nouvelle manifestation « Une société autoritaire, ça ne PASSE pas » ! Contre l’autoritarisme d’Etat et la récupération de l’extrême-droite, soyons à nouveau la réponse populaire le 26 février

1074 visites

Après notre mobilisation du 19 février 2022, nous appelons collectifs et citoyen⸱ne⸱s à se fédérer autour de nos revendications et à rejoindre massivement notre seconde manifestation samedi 26 février à 14h place Guichard.
A l’initiative du Collectif Unitaire Anti-Autoritaire

Une société autoritaire, ça ne PASSE pas !

Nous sommes nombreux-ses à nous être impliqué⸱e⸱s dans la lutte contre la loi " Sécurité Globale " fin 2020 et à avoir rejoint le « printemps des libertés » en mars 2021 pour dénoncer les atteintes aux droits fondamentaux et l’avalanche de lois sécuritaires comme les lois renseignement.

C’est pour les mêmes raisons que nous dénonçons l’instauration et la prolongation du passe sanitaire depuis Juillet 2021 et aujourd’hui le passe vaccinal.

Renforcement de la Technopolice, escalade sécuritaire et atteinte aux libertés

En généralisant l’utilisation du QR code, le passe qu’il soit sanitaire ou vaccinal s’inscrit dans une logique de technopolice destinée à surveiller et contrôler l’ensemble de la population. Il permet l’accès aux données médicales des personnes, il trace leurs déplacements. Il remet en cause le libre accès aux lieux publics, culturels et le code du travail en pratiquant un chantage à l’emploi contre soumission à bonne conduite. La société du passe crée des citoyens de seconde zone ainsi qu’un monde de défiance et délation en donnant à certaines personnes des droits de contrôle jusque-là réservés à la police.

Affaiblissement des systèmes démocratiques de solidarité

Les millions de personnes, fragilisées par la maladie et/ou précarisées par une politique économique ultra libérale de dérégulation (loi travail, assurance chômage, retraite...) et d’ouverture à la concurrence, ont plus que jamais besoin de solidarité, de services publics et notamment de moyens et personnels dans les écoles et les hôpitaux. Pour protéger la santé de tous et l’écosystème terre, il est également vital et urgent de rompre avec la logique du profit du mode de production capitaliste et transformer nos façons de produire et consommer.

Exclusion, mépris et répression

Mais, au lieu de prendre des mesures qui aillent en ce sens, le président méprise, stigmatise et rejette du côté de l’extrême droite et de l’obscurantisme tous les opposants à sa politique. Hier il a fait le choix de réprimer avec une brutalité sans précédent le mouvement des gilets jaunes en donnant l’ordre d’utiliser des armes de guerre. Aujourd’hui il emmerde une partie de la population en fonction de son statut vaccinal.

Une réponse populaire à la dérive autoritaire mais aussi à la récupération de la colère par l’extrême-droite

En englobant tous ses adversaires dans la sphère "anti-vax conspirationniste d’extrême-droite" le président est parvenu à faire déserter la rue aux collectifs, associations et autres corps constitués qui luttent habituellement contre lui, craignant d’être associés à des mouvements fascisants.

Malmenés dans notre quotidien, inquiets pour l’égalité des droits et la solidarité, nous nous sommes constitués en un collectif unitaire de luttes et appelons, en dehors de toute récupération politique en particulier celle de l’extrême-droite, toutes les forces œuvrant pour la justice sociale et la survie de l’écosystème, à rejoindre notre seconde manifestation le 26 février 2022.

Nous lançons un appel à construire un cadre unitaire large à la hauteur des enjeux, à rendre visible un front solidaire et offensif dans la rue, à multiplier les assemblées :

- Pour demander le retrait des lois sécuritaires et liberticides : loi sécurité globale, loi renseignement, loi drônes 2, lois instaurant le passe sanitaire et vaccinal… [1]
- Pour résister et lutter contre les mesures de contrôles et anti-sociales découlant de l’obligation vaccinale à travers le passe sanitaire et le passe vaccinal.
- Pour la réintégration des salarié-es suspendu-es
- Pour défendre les services publics et la protection sociale pour toutes et tous
- Pour sortir de l‘état d’urgence permanent et renouer avec le débat démocratique
- Pour faire barrage à l’idéologie de l’extrême droite dans un contexte de récupération
- Pour échanger sur la nécessité d’un autre choix de société, solidaire et protecteur, pour le vivant et la planète

Co-créateurs du collectif Unitaire Anti-autoritaire Lyon :
Assemblée en lutte contre le passe sanitaire et vaccinal Lyon/Oullins, CNNR Lyon, Occupons 69, Assemblée Gilets Jaunes Lyon & Environs, Stop 5G Lyon, Ecran Total RA, Extinction Rebellion Lyon.

P.-S.

contact mail du collectif : collectif.unitaire.anti-autoritaire.lyon@protonmail.com

Documents associés à l'article :

samedi 26 février 2022

« Une société autoritaire, ça ne PASSE pas » ! Contre l’autoritarisme d’Etat et la récupération de l’extrême-droite

14h00 - 19h00
Place Guichard

Place Guichard – Lyon 03
Station de métro ligne B « Place Guichard – Bourse du Travail »
Arrêt de tramway ligne T1 « Palais de Justice – Mairie du 3e »

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

> Contre la dissolution de « La Gale »

Le 11 mai prochain, le juge des référés doit examiner le cas du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), dissous le 30 mars en Conseil des ministres. Une centaine de personnalités, universitaires, artistes, avocats, député et sénateur apportent leur soutien au collectif dans une tribune pour dire :...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"