Occupation en cours de l’Amphi Z (12 rue Baudin) : suivi au quotidien

9957 visites
Occupations en soutien aux migrant·es 2017-18 1 complément

Le droit au logement n’est pas une option ! Face à leur cynisme, mobilisons-nous : réquisition, occupation !

Suivi et infos en direct dans l’article

  • Adresse mail de contact pour aider

    Toutes les propositions d’activités et de coups de main sont les bienvenues, vous pouvez écrire à occupation (at) riseup.net

  • Liste des besoins urgents

    • radiateurs électriques
    • couvertures
    • matelas
    • balais/serpillères
    • produits ménagers
    • sacs poubelles
    • chaises
    • tables
    • gazinière
    • frigo
    • papier toilette
    • dentifrice
    • savon
    • ustensiles de cuisines/poêles/casseroles
  • Agenda de l’occupation de l’Amphi Z

    Lundi

    • 5h30 : piquet anti-expulsion et petit déjeuner devant le lieu, besoin de monde pour protéger l’occupation !
    • 9h : accueil logistique pour organiser l’occupation (aménagement, petits travaux, dons, récup etc.)
    • 20h : cantine et réunion d’organisation de l’occupation

    Mardi

    • 9h : accueil logistique pour organiser l’occupation (aménagement, petits travaux, dons, récup etc.)
    • 20h : cantine et réunion d’organisation de l’occupation

    Mercredi

    • 9h : accueil logistique pour organiser l’occupation (aménagement, petits travaux, dons, récup etc.)
    • 20h : cantine et réunion d’organisation de l’occupation

    Jeudi

    • 9h : accueil logistique pour organiser l’occupation (aménagement, petits travaux, dons, récup etc.)
    • 20h : assemblée générale pour organiser la lutte sur le logement et les régularisations
  • Assemblée Générale dimanche à 19 h

    Une Assemblée Générale est appelée ce dimanche 17 à 19h à “l’Amphi Z” (nom provisoire donné au lieu occupé, au 12 rue Baudin à Villeurbanne, métro Cusset) pour organiser l’occupation et la solidarité avec les migrant.e.s.

  • Les flics et RG sont tous partis, terrassés par la pluie...

  • La police municipale est sur place

    Les flics municipaux de Villeurbanne viennent d’arriver au 12 rue Baudin.

  • Plus de cent personnes au 12 rue Baudin

    Il y a actuellement environ 50 personnes à l’intérieur du lieu occupé et au moins 60 personnes dehors.

    JPEG - 1.3 Mo
  • Les flics essayent de pousser pour rentrer... et renoncent vite

    Les 4 policiers présents sur place ont essayé de pousser pour entrer. Ils ont abandonné au bout de 3 minutes.

  • Le lieu est occupé depuis plus de 48h, la preuve

    Les preuves d’une occupation depuis mardi dernier sont collées sur un mur.

    JPEG - 1.5 Mo
  • La police est sur place

    Les flics ont pris des preuves et demandent à ce que la musique soit baissée. Les policiers (une voiture) exigent que les personnes sur place ne débordent pas sur la route. Mais le trottoir fait 5 centimètres...

    JPEG - 619.6 ko
0 | 10 | 20 | Tout afficher

Depuis mardi, nous avons décidé d’occuper le 12 rue Baudin à Villeurbanne. Ce bâtiment, vide depuis des années, avait été réquisitionné par l’État en 2014-2015 puis en 2015-2016 dans le cadre du plan grand froid. La DDCS (direction départementale de la cohésion sociale) en avait alors confié la gestion à l’Armée du Salut. Récemment racheté par la métropole, le bâtiment peut accueillir une cinquantaine de personne. Mais aujourd’hui, la préfecture préfère laisser l’immeuble vacant plutôt que de le réquisitionner pour y héberger des personnes à la rue alors que chaque nuit le mercure passe en dessous de 0 et que des centaines de personnes, enfants compris dorment dehors. Face à leur cynisme, mobilisons-nous : réquisition, occupation !

Dans le cadre du plan grand froid, censé accueillir les sans-logis pendant les périodes les plus froides, la préfecture n’a ouvert que 1200 place d’hébergements d’urgence cet hiver. Or ce chiffre stagne depuis 2015 alors que le nombre de personne à la rue ne cesse d’augmenter. Proportionnellement à l’augmentation de la demande, l’hébergement d’urgence connaît donc des coupes extrêmement importantes, laissant des centaines de personnes sans-abris dans l’agglomération alors même que des logements appartenant à la métropole ou aux municipalités sont vacants. Partout en France, des milliers de logements restent vides chaque année, engraissant toujours plus les spéculateurs/trices immobiliers au détriment de vies humaines.

Pour mettre à l’abri celles et ceux que l’État refuse de prendre en charge, alors même que ses propres lois l’y obligent, des écoles et des universités sont aujourd’hui occupées ; ici, mais aussi à Grenoble, Nantes ou encore Paris.
Ainsi, depuis le 15 novembre l’Amphi C de la faculté de Bron est occupé par les expulsé·e·s de la Part-Dieu. Plus de cinquante sans-papiers et demandeurs/euses d’asile sont aujourd’hui menacé·e·s d’expulsion par la présidence de la fac qui s’était pourtant engagée à ne pas recourir aux forces de l’ordre.
Les parents de plus de vingt écoles organisent aujourd’hui la solidarité avec les famille laissé·e·s à la rue, occupant parfois les bâtiments. À l’école Robert Doisneau , à l’école Lucie Aubrac, la préfecture et le maire de Lyon, Georges Képénékian répondent à la solidarité par des évacuations, choisissant de laisser des enfants dormir dehors.
Le gymnase Rosset ouvert dans le cadre du plan grand froid est désormais menacé d’expulsion. Pourtant, le 5 décembre, la préfecture s’engageait auprès des collectifs reçus en délégation, à ne pas expulser les lieux occupés. Ces boniments ne nous ont pas plus dupé hier qu’aujourd’hui, ils renforcent au contraire notre détermination à lutter contre celles et ceux qui nous exploitent et nous expulsent.

Dans une circulaire en date du 20 novembre, Gerard Collomb, toujours en pointe en matière d’expulsions et de répression, exhortait les préfets à procéder à davantage de reconduite à la frontière. Pour appuyer cette injonction mortifère, les député·e·s ont voté, le 7 décembre, une loi renforçant la rétention des migrant·e·s pourtant déjà trop souvent privé·e·s de liberté. Cette même loi incite au tri le plus insupportable des personnes sans-logis, puisqu’elle invite les associations gérant les hébergements d’urgence à procéder à des contrôles d’identité afin d’exclure les sans-papiers et dubliné·e·s de ces dispositifs. Cette traque raciste doit cesser !

La fermeture des frontières, les traitements dégradants et inhumains infligés aux migrant·e·s partout en Europe ne sont pas des détails de l’histoire. La crise migratoire est la conséquence des politiques impérialistes de la France partout dans le monde. Elle est la conséquence de politiques migratoires toujours plus sécuritaire et xénophobe.
Nous appelons à continuer la mobilisation et réaffirmons que c’est par la solidarité, l’entraide et la lutte collective que nous pourrons faire reculer l’Etat et ses politiques racistes et antisociales.

Nous réquisitionnerons chaque bâtiment vide pour sortir de la misère à laquelle nous accule l’État.

Tant qu’il y aura des gens à la rue, tant qu’il y aura des expulsions, il y aura occupation !

Les occupant.e.s du 12 rue Baudin à Villeurbanne (métro Cussey)

Rassemblement en soutien aux migrant.e.s et aux sans logis, samedi 16 décembre à 14h place de la Comédie

Demandeurs d’asile et « dublinés » expulsés d’un couloir à la Part-Dieu ayant trouvé un court répit à l’amphi C de l’université Lyon 2, enfants scolarisés sans toit, familles survivants sous des tentes place Mandela... La situation du logement à Lyon est catastrophique alors que de nombreux logements restent (...)

16 décembre 2017

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 30 décembre 2017 à 20:33, par Guillaume

    URGENT : on recherche des cumulus / chauffe-eau (si possible de grande contenance) et en état de marche !
    Et aussi du matériel de plomberie (flexibles, raccords, robinets, douchettes…)

    Et encore des meubles de rangement, alimentation, produits d’hygiène, d’entretien, etc…

    contact : occupation (at) riseup.net

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Occupations en soutien aux migrant·es 2017-18 » :

>Fête à l’amphi Z le dimanche 31 mars

A l’occasion de l’anniversaire des 15 mois de l’occupation de l’amphi Z, nous invitons à poursuivre la manifestation contre les expulsions du dimanche 31 mars par une grande fête toute la journée à l’amphi Z !

› Tous les articles "Occupations en soutien aux migrant·es 2017-18"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Une caravane résistante pour la vie dans les Hautes Alpes

En septembre 2020, en plein cœur de la pandémie, les zapatistes annoncent aux militant.es du monde entier, qu’ielles vont entamer un voyage du Mexique vers l’Europe, à la rencontre des luttes sur le vieux continent. D’un côté et de l’autre de la frontière alpine, nous avons répondu à cet...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

› Tous les articles "Logement / Squat"