Opération : Inonde ta boite Faf !

2216 visites

Voici une action en cours ! Si elle aboutit elle permettrait de fermer des boites mails fascistes dont celle servant à la délation sur Calais !
Les infos sont dispo ici : https://pad.riseup.net/p/PJMg47m2rHvE
But du jeu : inonder par centaines de mails lancés automatiquement des boites ciblées.
Pour cela, un logiciel téléchargeable ici : http://geeksource.fr/hacking/mail-bomber-jbonblanc. Il est très facile d’utilisation et permet d’envoyer plusieurs mails par seconde à une boite mail ciblée.

Sécurité
Les cibles visées sont des boites mails appartenant au collectif fasciste « sauvons calais ». Certains pensent que l’on peut attaquer ces boites mails sans aucune sécurité particulière (assumer l’action devant un juge, pari sur le nombre d’attaquants, pari sur le fait que ce groupe ne portera pas plainte....). D’autres pensent qu’il faut se protéger. Les deux points de vue sont compréhensibles mais quelque chose à savoir néanmoins : SI VOUS NE VOULEZ PAS QUE LA POLICE SACHE QUE VOTRE ADRESSE IP A PARTICIPE A L ATTAQUE N UTILISEZ PAS CET OUTIL DE CHEZ VOUS !!!!

Protocole :
Pour cela télécharger le fichier.
Lancer jbonblanc.exe
Une fenêtre s’ouvre.
Remplir les champs vides :

Expéditeur : un pseudo
Adresse mail expéditeur : Évidemment ne pas utiliser d’adresses persos, créer une adresse pour l’occasion ou en prendre une des réseaux faf (égalité et réconciliation, mouvement action sociale etc...)
Serveur sortant : Recopier l’adresse SMTP correspondant à votre fournisseur d’accès. La liste des adresses est disponible ici : http://www.commentcamarche.net/faq/893-parametres-de-serveurs-pop-imap-et-smtp-des-principaux-fai
Par exemple chez free, taper : smtp.free.fr
Nombre : Taper 300. (si la case infinie est cochée, il ne sera pas possible de voir combien de mails sont effectivement partis.)
Mail destinataires : l’adresse cible
Objet et corps du texte : le message que vous voulez leur envoyer 200 fois.

Cibles prioritaires :
- securitesquatcalais@gmail.com
Sert actuellement à recueillir les dénonciations de réfugiés à Calais. Boite ouverte et mise en avant par le collectif fasciste Sauvons Calais.
- sauvonscalais@live.fr
La boite mail du même collectif

Cliquer sur l’enveloppe. Le bombing commence !
En bas à droite défile alors le nombre de mails restants à envoyer.
Lorsqu’environ 200 seront partis, il est possible que le bombing s’arrête avec un message d’erreur comme quoi trop de mails sont sortis. C’est normal mais la cible a déjà reçu ses 200 mails.
Fermer alors le logiciel et recommencez quelques heures plus tard.

Si plusieurs personnes attaquent la même boite, celle-ci arrivera à saturation rapidement. C’est pourquoi, pour ceux qui ont accès à une connexion sécurisée, vous pouvez reporter sur ce pad le nombre de mails envoyés afin que chacun sache ce qu’il reste à faire.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

>Retour sur la répression judiciaire contre les antifascistes à Bâle

À Bâle en novembre 2018, 2’000 antifascistes s’étaient mis en travers de la route du parti d’extrême droite “PNOS” et avaient empêché leur manifestation au centre d’exposition de Bâle. Le ministère public avait accusé un jeune homme de trouble à l’ordre public, de participation passive à des actes de violence...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"