Pas d’armistice le 8 mai 2007 à Lyon

2274 visites
15 compléments

Après deux soirées de manifestation sauvages et d’affrontements avec les forces de l’ordre suite à l’élection de Nicolas Sarkozy, la journée du 8 mai a été marqué par la séparation des différentes composantes de ces manifestations « unitaires ».

En effet ce qui était assez plaisant voire magique dans la manif de dimanche soir, c’était la réunion spontanée et soudée de tous les opposants, des militants pro ségo, à la jeunesse des ghettos en passant par les militants radicaux et les étudiants bobo : TOUS ENSEMBLE !

Cette réunion d’opposants de différents horizons a malheureusement éclaté mardi.

SITTING PACIFIQUE....

L’après midi, à l’appel de « lycéens, étudiants et jeunes travailleurs », ce sont près de 500 personnes qui sont partis de la place Bellecour en direction du palais de justice, pour soutenir les manifestants arrêtés lors des manifestations de dimanche soir, qui passent alors en comparution immédiate.

Certains se sont auto mandatés pour aller discuter avec les RG du parcours de la manif. Ceux ci ont ordonné au cortège de s’arrêter place Guichard et d’envoyer des représentants au palais de justice. Après avoir passé La Guillotière, le cortège a bien grossi et ce sont 700 personnes qui arrivent sur la Place Guichard.

Obéissant aux ordres des RG, ceux qui veulent diriger le mouvement demandent aux manifestants de s’arrêter mais ils sont dépassé par la foule qui ne veut pas stopper. Les « petits chefs » reprendront le dessus devant le palais de justice où ils imposeront un sitting devant la rangée de CRS en tenue anti émeutes, armée de flashball, de bombes lacrymo et de tout l’attirail habituel.

L’effet du sitting est imédiat en 20 minutes la moitié des manifestants ont disparus et ils ne seront plus que 100 une heure après.

... OU REVOLTES A TOUS PRIX ?

L’information tourne dès l’après midi, ce soir ce sont les bourgeois du 6e arrondissement qui entendront le peuple se révolter. Mais il n’y a qu’une cinquantaine de personnes présentes aux rendez vous de Foch à 21h. Ils repassent sur la place des terreaux où une autre cinquantaine de personnes arrivant de Bellecour attendent aussi. Ils sont rejoints par d’autres qui sont descendus sur la place par habitude.

A 22h un cortège assez chaud part de la place des Terreaux en direction de Bellecour en défonçant tout sur son passage (panneaux de signalisation déracinés, poubelles en feu, vitrines brisées...).

Une fois arrivé sur la place de la République, le cortège hésite entre continuer sur Bellecour ou prendre un pont pour traverser le rhône. Les CRS surgissent du passage de l’Argue et dispersent la foule à coup de bombes assourdissantes et de tirs de flashbal à hauteur de tête dans la foule. Une partie du groupe résistera tant bien que mal face aux policiers avant de reprendre la rue de la République dans l’autre sens pour se retrouver aux Terreaux.

L’autre partie du groupe (une vingtaine de personnes) fait le même parcours par la rue du président carnot, ils sont de nouveaux canardés à coup de falshball sur la place des Cordeliers avant de s’enfuir par la rue de la Bourse.

Quand ils arrivent sur la place de l’hotel de ville, ils sont tout d’un coup pris en chasse par une voiture d’où sortent des policiers en civils qui tirent dans le tas devant l’hotel de ville. Il est alors 22h15, la place est pleine de gens qui n’ont rien à voir, les manifestants s’engouffrent rue du Puy Gaillot, les policiers continuent de canarder à coup de flashball malgrès la présence d’enfants en bas age dans la rue, notemment un couple avec une poussette qui manque de se renverser. Un des manifestants est touché par un flashball au milieu de la rue, il tombe à terre, la police lui arrive dessus, le tape un peu encore et l’embarque.

Après cela il ne reste plus qu’une cinquantaine de personnes aux Terreaux, ils repartiront vers Bellecour puis vers la Guillotière selon des posts laissés sur l’article de la soirée de rebellyon.

LES DEUX !

Entre les mous de l’après midi qui s’assoient face à la police armée et les fous du soir qui cassent à visage découvert sans être protégés par une masse de gens, ce qui provoque la violence policière et l’arrestation de n’importe qui (manifestant ou pas), il faut évidemment qu’il y ait une convergence car l’un sans l’autre ne marche pas.

Un bon cortège même gentil, permet aux blackblocs de se protéger. Des destructions ciblés (pubs, vitrine de luxe, banque...) sont des actions violentes symboliques qui donnent un réel sens à la révolte.

Dimanche soir 3000 personnes dans les rues, 35 arrestations. Mardi 200 personnes dans la rue, une vingtaine d’arrestations ?

Au risque de passer pour un consensuel de service qui aime tout le monde, il me semble que les émeutes anti sécuritaires qu’a provoqué l’élection de Sarkozy, doivent unir tout le monde, les pacifistes, les plus chauds, les étudiants du centre ville comme les jeunesses des ghettos.

Pour cela un minimum de respect de toute part est de mise, pas de leçon de morale, tout le monde est responsable de ce qu’il fait, si certains veulent s’asseoir sous les matraques, qu’ils le fasse mais qu’ils ne reprochent pas aux autres de préférer répliquer aux tirs policiers avec un pavé.

Si certains veulent casser une vitrine ou autre chose, qu’il le fasse mais en faisant attention aux gens de la manif qui pourrait être touché par les dégâts.

JPEG - 17.7 ko

P.-S.

C’est un article de ressentis, je pense que le forum permettra de critiquer, contester cette petite analyse, corriger les erreurs...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 12 mai 2007 à 17:56

    samedi 12, manif, 30 personnes a bellecour.
    -non, on ne fait pas de revolution sur internet ou sur un forum.
    -non, considérer l’election de sarko comme illégitime car il ne nous représente pas est innexacte ; personne ne sera jamais légitime dans ce cas là, et toi encore moins
    -Insoumission,etc... plus on en parle sans y metre un sens concret, mais simplement un sens idéologique en faisant abstraction des parametres réels innitiaux, et moins nous sommes nombreux.

    Arretons notre connerie, battons nous avec les armes qu’on a. On peut reprocher beaucoup de choses aux medias mais on peut aussi s’en servir en notre faveur. Légitimons nous aux yeux du peuple parce que manifestement, 30 personnes, ce n’est pas le peuple ( meme si répression nuit à notre nombre)

  • Le 11 mai 2007 à 09:07

    Le fait que ce soit une manif pacifiste, c’était pas le problème. Ce qui saoule, c’est que quand on est parti de Bellecour, on a décidé d’aller au Tribunal, on est d’accord ?

    Que des personnes automandatés négocient le trajet, à la limite, ça passe. Mais voir réapparaître des fideliens et leurs slogans de merde, être encadrés séverement, c’est insupportable.

    Le pire c’est qu’on s’apercoit que ces individus n’ont pas négocié le trajet jusqu’au tribunal mais jusqu’à la place guichard sans en réferer au reste des participants et qu’ils veulent nous imposer leur décision. Ils n’avaient aucune légitimité pour nous forcer à nous arrêter place guichard et heureusement qu’on les a pas suivis.
    Ca me donne envie de leur cracher à la gueule et d’ailleurs c’est ce qu’on devrait faire.

  • Le 11 mai 2007 à 08:56

    On aimerait bien qu’il se passe quelque chose ce soir si possible. TOut le monde en a sans doute envie, mais est ce que c’est possible ? Et est ce que y a une manif demain alors ?

  • Le 11 mai 2007 à 06:25

    ok,alors la j arrete tout le monde.Haro aux revoltes et militants en tout genre.
    il serait bon de mettre un frein aux delires schizoprenes des uns et des autres .L election de nicolas sarkozy n est tout simplement pas legitime,pour la bonne et simple raison qu il ne nous represente pas.Revenons a nos chers debuts.La nation,c est a dire une communaute de gens donne,ne s articule qu autour d une direction choisie ou impose par elle meme(la tyrannie n etant jamais qu une acceptation silencieuse et apeuree des masses).Le jeu du pouvoir,c est de rprimer les mouvements internes (diviser,supprimer,faire peur,etc...),de facon assez subtile pour que trop peu s en rendent compte,et de faire en sorte que de tte facon leur message se fasse brouille par d autres subtile jeux(contre pouvoir,syndicat corompus,etc...)
    la prise de reponsabilite peut se faire ds la secession,(ex guerre civile americaines,commune,etc..),qui consiste a faire un appel non pas a une revolte ,mais a un nouveau projet de communaute d individus.
    je fais vite,j ecris avec peu de temps.(et dc avec les fautes)
    il ne set a rien de se dresser contre le nouveau president a l interieur d un carcan institutionnel qui agit selon ses propres regles.je suis intimement persuade que lui meme a parfaitement compris tout ces mecanismes(pour preuve sa prise de pouvoir et les arrestations chez les protestataires qui s ensuivent,et qui ne font que commencer).
    le mot d ordre des assembles generales et les appels aux reunions se doivent de porter sur les projets de la nouvelle communaute ,et non pas sur les facons de protester et de combattre l ancienne.la legitimite vient ds l adhesion de groupes et des individus a unec communaute nouvelle ,sur des bases qui reprennent VERITABLEMENT,et sans sectarisme doctrinaire( la lutte des classes,gnagnagna)les points fondamentaux(justice ?priorite de l etat ?,finalite de l etre humain ?moyens pour s en rapprocher,a quoi doivent etre destines ses efforts,etc...C est le SEUL moyen d unir les differentes branches du groupe , par une redefinition de la dialectique(qui ,en fait,est relativment simple,et qui n est brouille que par ceux qui s en servent pour leurs prores fins),et par une adhesion simple a un nouveau projet

    le pouvoir n a ABSOLUMENT aucune force contre cela.(cf christianisme,mouvement ouvrier 19e debut 20e,classe moyenne d apres guerre,etc...Il peut a la rigueur s accomoder,ds l attente du prochain sursaut et de son inexorable remplacement par une idee de l homme un peu plus clair.

    L election est illegitime.Nicolas sarkozy ne nous represente tout simplement pas,et ne nous representera jamais.Je ne reconnais aucune legitimite a ses delegues,pour la bonne et simple raison que nous n avons aucun projet commun.Je me mets personnelllemnt en secession vis a vis de l etat francais,je conteste dorenavant son droit au territoire et je me decrete hors la loi,degage de toute responsabilite vis a vis de cette communaute appele l etat francais .
    j invite les individus a se rassembler sur les themes suivants :
    - qu est ce qu est lhomme ?(sans trop y perdre de temps,mais qd meme,que vaut l individu(toi, moi,par ex)et comment lui temoigner respect et justice)
    - comment son organisation sociale(son groupe) peut le porter et le satisfaire sur une esperance de vie de 70 ans(aprox),et comment peut il y contribuer ?(de quoi j ai besoin,comment faire avancer la race humaine ?)
    - quels sont nos objectifs,en termes de finalite de la pensee et de la science ?(important,donne sens au tout,par ex conquete de l espace,decouverte de notre sens.etc..)
    - que voulons nous faire du territoire(au sens large,mais le local,ou national,est bien bien pour le debut) et de ses ressources ?(comment les mettres au services de l idee commune,qui n est que la justification inherente a la creation d un nouveau groupe-communaute.)
    - comment les partager,et les exploiter ds un but et ds une equite commune ?(
    - Quels sont les limites des moyens que nous nous donnons ?
    - Ques sont les limites de nos bases ,(moi par ex je suis pour une societe fondee sur des bases laiques et scientifiques)

    Des questions tres simples ,qu un abruti qui se veut maintenant president a oublier de nous poser.
    OK, c est large tout ce que je dit,et cest vague,mais ca vaut tjours mieux d en discuter un peu et pour une fois d avoir un truc solide a opposer,(cf differentes doctrines officiels,tels que l anarchisme,le marxisme,le syndicalisme,le republicanisme,et blablabla le patron le bourgeois et mon dieu c est horrible,pourquoi ils nous defoncent quand meme ?)(votons une motion de rassemblement protestataire)

    allez,je vous jure,si on commence a discuter de ca serieusement,c est la qu ils vont se mettre a avoir vraiment peur.
    pour commencer,pourquoi vous aussi vous vous mettriez pas en secession ?c est tres simple,ca consiste a s assembler pour rediscuter les fondamnentaux,et a lafin de chaque session,voter une ligne generale temporaire qui servira a legitimer le sabotage et l insoumission permanente jusqu a la prochaien reunion.(et dc l aprofonddissemnt de la ligne et la durete et solidite du mouvement)
    y a qu a en discuter.le truc genail,c est que plus on en parlera,plus les gens y viendront,plus les evidences se reveleront,plus la ligne sera forte et plus ca foutrera le bordel.
    avec internet ,tout le monde a sa tribune,et peut apporter une correction valable si ma foi bien argumentee.Chaque nveu menbre s insurge de facon permanente entre les sessions et autres progressions de la ligne....

    la je vous garantis,on peut rigoler....
    faut que j y aille ca ferme
    rentre a la maison sous tres peu

    quentin b.(gros bisous mimi aux copains)
    desole pour les fautes,mais je tape,je tape,et j ai la flemme de remonter,d autant que le se4ns reste,dc...

  • Le 10 mai 2007 à 21:10

    Là on fait fausse route, (et meme si je nous comprend), il est inutile de remettre en cause l’éléction démocratique de sarko, celle ci légitime aux yeux de la loi, de l’opinion, des media, et dans les faits (ça me fout les boules à moi aussi de lire et ecrire ça). En revanche, et de la meme manière que nous l’ont expliqué le juge et le procureur lors des comparutions immédiates, revendiquer une MISE EN DANGER DE LA REPUBLIQUE ET DE NOS LIBERTÉS, est bien plus revendicatif et réfléchi. Il faut bien nommer ce contre quoi l’on se bat pour regagner en credibilité et en realisme. Aucune révolution n’est possible a 100 personnes. Nous perdons inutilement des « soldats », nous sommes responsables les uns des autres et la priorité je pense et de mobiliser et de justifier clairement nos action.
    Après on pourra toujours casser ou faire des sitting, mais sans brasser du vent

  • Le 10 mai 2007 à 13:16

    Vous trouverez des vidéos des manifs du 7 et 8 mai (jour et nuit) sur le lien :

    http://www.dailymotion.com/ras1973

    Si vous regardez bien vous verez même « 3 policiers dans l’embarras »... Mais aussi plusieurs actions pacifistes...

    Le site sera régulièrement mis à jour au fil des évènements.

    Alors que la lutte continue !!!

  • Le 10 mai 2007 à 11:47

    Moui, il ne faudrait quand meme pas exagerer la democratie dans les manifs.

    Quand une petite foule attend depuis une demi heure que quelqu’un se decide a bouger, et depuis le temps se demande si ils feraient pas mieux de rentrer chez eux, bien sur qu’elle suit la premiere proposition. Pareil pour l’appel contre la repression que tu (?) as fait voter devant le palais de justice. Bien sur que nous allons repondre oui. Personne n’a envie de faire un debat constructif pour aboutir a une declaration detaillée et unanime. Comme disait un commentaire au dessus, on ne va pas se mettre a saboter les initiatives des autres maintenant. A la limite, on peut s’abstenir, mais on ne va pas bloquer qui que ce soit.

    Quand l’UNEF sera avec nous, et que le mouvement se comptera en milliers, a ce moment la on aura interet a bloquer certaines actions. Pour l’instant, nous ne pouvons que profiter du consensus d’opposition.

    La discussion place guichard n’aurait rien apporté de plus que ce qui a été fait spontanement.

  • Le 10 mai 2007 à 11:19, par Alex

    Tout le monde peut s’exprimer si il le désir. Ca n’a rien à voir avec les « chefs ».

    Le texte voté par l’ag de mardi est le seul à remettre en cause l’élection et être une base effectivement d’organisation. Il faut donc bien discuter et s’organiser si on veut effectivement mettre en cause le résultat.

  • Le 10 mai 2007 à 10:53, par Gnurf

    J’étais devant le palais de justice. Si je pense que des slogans « la police avec nous » sont légitimes, je suis bien d’accord pour dire que « des calins des bisous » ca n’a aucun sens. On n’en veut pas de leurs calins, on veut qu’ils viennent avec nous, nous escortent à l’intérieur, et nous aident à sortir nos camarades de là (bon, là, je rêve...).
    Et on n’est pas là pour s’applaudir. Qu’on ne vienne pas me dire qu’il faut accepter l’élection. Je ne l’accepterai pas. La resistance ne s’organise pas APRES l’élection, la résistance commence en la refusant !
    Et les pseudos chefs, que revendiquent ils ? Plus d’organisation ? Avoir des revendications ? et accepter le résultat de l’élection ?

    Qu’ils se taisent, ils détruisent le mouvement. Après leurs discours, tout le monde s’est séparé. Le mode discours/applaudissement fait parti du problème, pas de la solution. On veut pas de chefs. Qu’on s’organise en petit groupe, oui. Qu’on confie le mouvement dans son ensemble à quelques uns : jamais !

  • Le 10 mai 2007 à 05:09, par Résistance69

    Je suis dans l’ensemble d’accord avec ton article, sauf sur quelques points que je vais préciser. je parle d’un point de vue personnel, je n’appartiens à aucun mouvement, syndicat ou parti.

    pour revenir à la manif de l’après midi, je trouve dommage le manque de solidarité entre les personnes en lutte. oui c’est bien dommage d’arriver à 700 devant le tribunal et de partir parce que le sitting ne plait pas. que voullait on faire à la place ? investir le tribunal de force ? en découdre avec les forces de l’ordre ? comme ça en plein jour, un peu de sérieux quand meme. je dis pas que l’idée du sitting est mieux, elle est à mon sens aussi ridicule, mais n’oublions pas que le nombre fait la puissance d’une action. meme si j’ai trouvé l’idée ridicule, que les slogans pourris du genre « des calins des bisous » servent à rien j’ai immité la foulle, car dans ma philosophie, si tu veux recevoir commence par donner, si tu veux qu’on soutienne tes actions alors soutient celle des autres. donc je me suis assis, et j’ai participé, crier des calins des bisous avec les etudiants. je suis resté jusqu’au bout malgrés mon désacord avec cette action, car je me refuse d’utiliser la vision de sarko : la division. Si certains avaient mieux à proposer il fallait prendre la parole, comme certains l’ont fait. le mouvement aurait pu devenir quelques choses d’autre. moi j’ai proposé qu’on aille tous se constituer prisonnier et demander a passer en conparution immédiate, j’en ai parler à qq personnes (histoire de prendre la température) les gens semblaient trouver ça bete alors j’ai pas insister. toute proposition aurait été bienvenue, les rassemblements sont spontanés et c’est tant mieux mais forcément ils sont pas organisé.

    Pour les actions du soir la le moment me parrait plus propice aux actions directes qu’en journée. je suis d’accord totalement avec ton analyse. ne faites rien à visage découvert, ciblez intelligement vos actions. casser la scientologie c’est bien, casser une 205 toute pourrie alors que un peu plus loin y a des BM c’est un peu con il me semble. (la je parle des actions du lundi soir, car mardi soir j’était pas là). autre chose lancer des bouteilles de biere sur les flics pourquoi pas, mais quand les lanceurs de bouteilles sont derrieres les pacifistes, qu’une bouteille sur deux tombe sur les manifestants et qu’en plus de ça les auteurs détallent comme des lapins après ça me faire sourir comme action violente. je dirais plutot de la lacheté que de la révolte. surtout qu’apres c’est ceux qui ont rien fait qui sont la cible de grenade lacrymogène et de tire de flashball, ne vous étonnés pas que chaque soir on soit moins nombreux.

    je pense que chaque soir les « mous » devraient occuper la rue, faire leurs siting, mobiliser les crs dans des endroits, consruire des barricades pour se proteger, venir équiper contre les lacrymo et les flashball ou bouger, pendant que les autres profiterais de la diversion ainsi organisée pour s’attaquer a des cibles précises. les mous devraient soutenirs les actifs. le terme de blackbloc ne me fait pas sourir, au contraire, se sont des exemples qui marchent, il faut les suivre !!!

    Alors oui, il faudrait plus de solidarité entre les gens, qu’on arrete de traiter de con ceux qui veullent agir et qu’on arrete de prendre pour des mous les pacifistes. car la lutte ne peut etre efficace que si ces deux groupes sont unis. et se coordonnent.

    j’ai finnallemnt pas fait avancer le débat mais bon, j’ai dit ce que j’avais a dire. ou est le rendez vous pour ce soir ? venez pacifistes et actifs et appliquons des vrais méthodes, avec des vrais cibles. (par exemple les médias qui font tout pour minimiser la lutte, les banques qui sont le symbole du capitalisme, les interims symbole de l’esclavage moderne, ... )je crois que les cibles ne manquent pas

  • Le 10 mai 2007 à 03:48

    de plus il faut réfléchir aux conséquences qu’auraient eu un affrontement devant le palais de justice avec un rapport de force défavorable (manif peu nombreuse, participants pour la plupart pacifiques) : non seulement arrestations, mais durcissement de la machine pénale.

    il faut parfois être tactique, savoir se concerter avec toutes les « composantes » dont tu parles, avant de foncer droit dans le mur

  • Le 10 mai 2007 à 02:49

    il fallait qu’il y ait une manif pacifique

    personne n’a été auto-mandaté pour le parcours, il a été décidé au début par la manifestation (direction palais de justice)

    ceux qui ont « voulu arrêter la manif place guichard », dont je suis, avaient un but précis : organiser une discussion sur la place pour savoir précisément que faire au sujet du palais de justice. histoire de pas foncer tête baissée, ni d’imposer un mode d’action ou un autre.

    le sitting s’est imposé de lui-même

    si il n’y a pas en journée de manif pacifique cela veut dire qu’on se livre comme des cons à la répression, c’est exactement ce que cherche le pouvoir

    nos chers radicaux toujours à la pointe de la non-concertation auront compris que le but était de ne mettre en danger personne et d’assurer le caractère pacifique de la manif, caractère souhaité par la majorité des participants.

  • Le 10 mai 2007 à 02:13

    trouvé sur ce truc pourri : http://www.mlyon.fr/

    Une permanence de l’UMP à Villeurbanne a été vandalisée puis incendiée hier dans la soirée.
    Deux cocktails Molotov ont été jetés dans le local. Un témoin a filmé la scène, ce qui devrait accélérer l’interpellation des auteurs.<<

  • Le 10 mai 2007 à 01:30, par Pétain, revient t’a oublié tes chiens !

    Tout à fait d’accords moi aussi.
    Si on ne s’uni pas nous ne somme rien ! Et à mon sens chacun à sa place dans cette insurrection : casseurs, pacifistes, bobos, rebeus , renois céfrans, abstentionnistes, ségo-centriste mitterrando-anarchistes....
    J’ai entendu parler d’un rassemblement samedi aprés midi à Bellecour. Vous en savez plus ?

    A ce propos je pense qu’on n’arrivera pas à obtenir le même résultat
    L’après-midi qu’en soirée. La journée on peut facilement réunir des gens de tout
    âge et des badauds de passage pour « simplement » manifester, et le soir c’est plus facile de batailler avec les force de l’« ordre » sans risquer de prendre en sandwich des gamins et des passants.

    La lutte continue...

  • Le 10 mai 2007 à 00:44, par beppe

    clair rien à ajouter à part le terme black bloc qui me fait légèrement sourire dans notre contexte

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info