Pas de milice fasciste dans les transports en commun et nulle part ailleurs

4580 visites
2 compléments

Le groupuscule Génération Identitaire (anciennement Jeunesse Identitaire) est coutumier du « happening » médiatique sans lequel il ne serait pas très visible. Leur dernier coup n’est rien de moins qu’une tournée dite « de sécurisation » des transports en commun qui n’est qu’un prétexte à une propagande raciste.
Le lundi 14 avril, des militantEs de la CLAF (Coordination libertaire antifasciste) ont perturbé, avec l’aide des habitantEs du quartier de la Guillotière, la pseudo action de sécurisation des identitaires lyonnais.

Pas de milice fasciste dans les transports en commun et nulle part ailleurs.

Les faits ont déjà eu lieu à Lille le 14 mars dernier et à Lyon une première fois le 25 mars. Il est à noter que ce groupe fasciste n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en juillet 2010, il procédait à la même provocation raciste sur les berges du Rhône.

Comme toute action de ces militants d’extrême droite, elle n’a pour objectif que d’avoir lieu une fois et face caméra si possible, les médias servant de caisse de résonance à une opération de communication qui vise à les faire connaître du grand public.

À Lyon la première virée dans le métro avait été un flop en terme de venue journalistique. Mais le lundi 14 avril, les Identitaires avaient conviés la presse régionale quotidienne et un ’grand’ média (Canal plus) pour les suivre.

Complaisance policière avec les fascistes, tentative d’intimidation contre les antifascistes

La CLAF (coordination libertaire antifasciste avec AL, CGA, CNT) a donc décidé le soir de leur "action" (ndrl lundi 14 avril) de distribuer un tract (en pièce jointe) à Bellecour rappelant qui étaient les nervis de Générations Identitaires et surtout les nombreuses agressions dont ils ont été auteurs.

La police s’est chargée de protéger les militants racistes dans la soirée (alors même qu’ils déversaient leur propagande raciste dans le métro en y faisant la milice).
Elle a par contre procédé à un contrôle d’identité sur des personnes qui se rassemblaient contre cette milice place Bellecour puis a tenté de leur arracher les tracts qu’elles diffusaient .
L’attitude de la police était nettement plus complaisante avec les militants identitaires.

Vers 20h, l’information est donnée que la milice Identitaire est dans le métro et qu’elle se dirige vers Guillotière. Les militantEs de la CLAF ont donc décidé de les accueillir comme il se doit avec le soutien des habitantEs du quartier en scandant « milice fasciste hors du métro, milice raciste hors du métro » et « Oui à l’autodéfense, non aux fachos ! ».

Les fascistes se sont alors repliés dans la rame de métro (arrêté un quart d’heure) protégés par la police nationale, la BAC et les agents des TCL. Le métro est resté à l’arrêt alors que les usagers sortaient au fur et à mesure que nous expliquions qui étaient cette « milice identitaire », auteurEs d’agressions racistes prétendant « sécuriser » le métro.
Le tout sous l’œil avide des journalistes bien présents. Ce fut donc un total échec de leur communication.

On notera donc que la police nationale aux ordres du Parti ’socialiste’, que les agentEs TCL de messieurs Rivalta (Sytral) et Baverez (Keolis), que la police municipale de Monsieur Collomb ont collectivement concouru à protéger une milice fasciste dans le métro des TCL, mais on notera aussi qu’un élan populaire des habitantEs du quartier Guillotière et des usagerEs ont mis en déroute le plan de communication raciste du groupuscule fasciste Génération Identitaire .

Vidéo disponible ici : http://youtu.be/8lQfIrQ1RmM

Alternative Libertaire (AL) , Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et Confédération Nationale du Travail (CNT)

JPEG - 20.9 ko
PDF - 88 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 avril 2014 à 10:03, par DJOU

    Pour avoir participé à l’action, je tiens à répondre à ton commentaire.
    - nous avons distribué le tract dans un 1er temps à Bellecour car nous savions que les identitaires passeraient par là ; et ce, après avoir subit un contrôle d’identité + fouille par les flics + pression lors de la diff.
    Jusqu’à preuve du contraire, les personnes prenant le métro à Bellecour n’y habitent pas et se rendent soit vers Perrache ou Villeurbanne soit vers la Guill justement.
    - Nous savions aussi qu’ils se rendraient comme la dernière fois à la Guill donc nous avons distribué ce tract à la sortie/entrée du métro et expliqué aux personnes présentes ce qui allait se passer.
    C’est pour cette raison que nous avons été rejoint dans notre action par des habitantEs du quartier ! Si ça c’est pas de l’antifascisme populaire, je n’y comprends rien.

    Après rien n’est jamais parfait, notamment sur les slogans mais milice fasciste s’est vite transformé en milice raciste pour une meilleure compréhension !
    Ensuite, dans le métro, l’action a été expliqué aux personnes sortant du métro ou y rentrant.
    Après, nous ne sommes pas descendus sur les rames car la BAC très présente n’attendait que ça pour nous interpeller et les médias aussi.
    Pour finir, nous sommes restés 10-15 minutes sur la place pour prendre des contacts et réexpliquer les choses et espérer une riposte similaire si retour des zids.

  • Le 16 avril 2014 à 14:55, par lili

    il aurai été plus utile de distribuer vos tract a la Guillottiere, Villeurbanne...ect qu’a Bellecour (quartier de bourgeois) !!!! il aurai été utile aussi d’expliquer a la population ce qu’il en est vraiment avec des mots compréhensible et pas en leur criant vos slogans « milice fasciste » en haut des escaliers et vous en aller dés que les fafs sont évacué.... la lutte social et l’autodéfense populaire est un travail de fond qui doit se faire avec et par les population concerné !!!

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>12 septembre 1948 : tentative d’attentat aérien contre Franco

Le 12 septembre 1948, une tentative d’attentat aérien contre Franco est entreprise par un petit groupe d’exilés anarchistes à Paris. Les audacieux choisissent la voie des airs pour tenter de bombarder la tribune officielle d’une course de bateaux depuis un petit avion de tourisme qui décolle du pays...

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

› Tous les articles "Extrêmes droites"