Site collaboratif d’infos alternatives

Une manif lyonnaise massive pousse Jean-Claude Mailly dehors... bientôt Macron !?

5007 visites
Loi travail 3 compléments

Ce 10 octobre prochain, les 9 organisations syndicales de la fonction publique ont décidé d’une journée de grève et de manifestations pour dénoncer les attaques du gouvernement Macron faites aux agent-es de la fonction publique. Au côté des agent-es publics, avec les salarié-es du privé solidaires, le 10 octobre doit être une réussite afin de construire un rapport de forces en capacité de faire reculer le gouvernement.


Communiqué appelant à la manif du 10 octobre

Solidaires, résolument engagé dans le combat contre les mesures de régression sociale, qu’elles soient à l’intention du secteur privé au travers de la loi travail XXL ou à l’intention du secteur public au travers des mesures inscrites dans le Projet de Loi Finance (PLF) 2018, appelle à faire de la journée de grève du 10 octobre un nouveau temps fort de luttes. C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des organisations de notre union à se mobiliser comme nous l’avons fait les 12 et 21 septembre dernier.
Contre les politiques de régressions sociales, dans le privé comme le public, construisons la convergence

Ce jour là les projecteurs seront braqués sur les attaques faites à la fonction publique. Pour autant Solidaires pense que nous devons créer les conditions de la convergence des luttes tant les attaques sont frontales pour l’ensemble du monde du travail.

La logique à l’œuvre à travers l’affaiblissement des services publics, la fragilisation du statut de la fonction publique et les ordonnances « XXL » sur la loi travail 2 est la même. C’est celle de la précarité généralisée, des suppressions des emplois, de la baisse des salaires, de la destruction des droits sociaux et des conditions de travail, etc. Le PLF 2018 va encore une fois servir en priorité les plus nantis et accroître les profits et les dividendes de celles et ceux qui ont déjà tout et qui en veulent toujours plus !

Le pouvoir attaque les droits des travailleurs et travailleuses sur plusieurs fronts, secteur par secteur, et compte sur la division que produit son discours : "fonctionnaires contre salarié-es du privé", "emplois stables contre emplois précaires"... Mais nous savons que quand des droits sont ôtés à une partie de la population, ce sont les droits de l’ensemble de la population qui sont, à terme, en danger ! C’est donc tou-te-s ensemble que nous devons réagir et contre-attaquer.
Une autre politique est possible et indispensable. Il faut renforcer les protections et les droits de celles et ceux qui travaillent dans le public comme dans le privé, défendre le droit au logement, à l’éducation et à la santé..., augmenter les salaires et réduire le temps de travail, défendre les libertés publiques et individuelles,...

Un mouvement social se développe depuis le 12 septembre. Il est de notre responsabilité en tant qu’organisation syndicale de proposer la construction d’une convergence réelle entre public et privé. Solidaires réaffirme que c’est principalement par la construction de grèves, si possible reconductibles, que nous pourrons bloquer l’économie et que nous aurons le rapport de force pour pouvoir gagner.

Au côté des agent-es publics, avec les salarié-es du privé solidaires, le 10 octobre doit être une réussite afin de construire un rapport de forces en capacité de faire reculer le gouvernement. D’ici là nous soutenons l’ensemble des grèves ou des initiatives qui vont dans ce sens.

Union Syndicale Solidaires Rhône

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 octobre à 23:11, par

    Si c’est un type qui a alors subi un étranglement par le flic qui l’interpellait, c’est bon : il s’en tire avec un rappel à la loi.

  • Le 10 octobre à 14:35, par caissedeso

    1 arrestation signalée à l’angle de la rue Servient en fin de manifestation.
    Contactez-nous si vous connaissez cette personne.

    06.43.08.50.32

  • Le 9 octobre à 14:36, par mimi

    Il y aura une Assemblée générale à la fin de la manif, à 14 heures 30 à la Bourse du Travail pour la suite à donner au mouvement.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

>Cette nuit, l’amphi C de Lyon 2 a été occupé

A la suite des attaques du gouvernement contre les universités et les sans-papiers, plusieurs étudiant.e.s de Lyon 2 et des expulsé.e.s de la Part Dieu ont occupé l’amphi C pendant la nuit du 15 novembre. Un communiqué a été rédigé pour être diffusé à l’ensemble des...

> Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Le 11 décembre 1978 : Baroud d’honneur à Longwy et Denain

Au mois de décembre 78, le groupe Usinor veut supprimer 21.750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise...

> Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"
}