Quand les SDF gèlent dehors, on chauffe la pelouse de Gerland !

2652 visites
1 complément

Ça peut paraître complètement fou, mais c’est le cas. Pendant plusieurs jours jusqu’au match devant opposer l’OL à Bordeaux mercredi 8 février au soir, la pelouse du stade de Gerland va être continuellement chauffée. Dans ce but, des racks d’éclairages chauffants ainsi que des bâches vont réchauffer quotidiennement la pelouse du stade. Une dépense d’énergie surréaliste pour permettre à des joueurs pleins aux as de courir derrière un ballon par -9 °C et surtout permettre à l’OL d’engranger plein d’argent avec la vente des billets.

Alors que dans le même temps :

— L’usage d’électricité tend à faire sauter le courant dans l’agglomération quasi quotidiennement en raison des températures et du chauffage domestique (et on ne vous parle même pas de la consommation des énormes spots qui couvrent le stade) et oblige du coup à faire tourner encore plus toutes nos belles centrales polluantes.

— Surtout que des dizaines de personnes couchent chaque nuit dehors (une centaine de personnes environ sont renvoyées dans la rue par manque de place à Lyon, chaque soir, par le 115), et que l’intégralité des SDF ou presque passe la journée dehors (locaux ouverts la nuit uniquement pour ceux réquisitionnés).

Mais nous vivons dans une société complètement logique, c’est bien connu.

Et si on occupait les locaux de l’OL pour héberger les sans-abris ?

JPEG - 65 ko

Combien ça coûte ?

Le montant de la réfection de la pelouse l’été 2010 et la pause de ce système de chauffage unique en France, testé en 2007 sur l’un des terrains du centre d’entraînement de Tola-Vologe à la demande de Gérard Houllier, avoisine le million d’euros. « Un investissement conjoint entre l’OL et la municipalité »
Source : le Progrès

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 février 2012 à 12:30, par Argh

    Vous avez raison.

    Ce rapprochement que vous opérez entre ces SDF qui ont froid (113 sans solution d’hébergement lors de la nuit, particulièrement froide, du 7 février) et ces pelouses qui besoin d’avoir chaud et pour lesquelles on gaspille de l’argent en électricité est troublant.

    Je propose donc une solution élégante et « gagnant-gagnant » : utilisons les nombreux SDF non pris en charge par la préfecture, malgré les -10 la nuit, comme couvertures chauffantes pour les pelouses. Les SDF se tiendront chaud, la facture électrique baissera et surtout, point essentiel les matchs de foot (dont nos faf lyonnais ont tant besoin pour se défouler de leurs frustrations existentielles) pourront avoir lieu.

    Voilà une façon moderne d’actualiser ce que proposait déjà Jonathan Swift en 1729(« Modeste proposition : pour empêcher les enfants des pauvres en Irlande d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public », court texte qu’on trouve facilement sur le net)

    Quant aux SDF avec chiens qui ont faim et froid, je leurs conseille de manger leur chien, ils pourront faire au moins 6 repas avec (toujours ça de pris) et en prime la peaux pourra leur faire une couverture supplémentaire.

    Pour finir je rappellerai le communiqué très sensées délivré par Nora Bera (Secrétaire d’Etat à la santé) : en période de grand froid, si vous êtes SDF, personne âgée ou autre personnes vulnérables, évitez de sortir de votre DOMICILE, sauf nécessité. Si vous devez sortir, habillez vous chaudement et ne restez pas à l’extérieur TROP LONGTEMPS. (c’est véridique, elle l’a vraiment écrit).

    Tout ça démontre combien les pouvoirs publics sont soucieux de l’intérêt général et proche des « préoccupations des français », comme ils disent.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info