Service national universel : c’est la jeunesse qu’on veut mettre au pas !

430 visites

Communiqué de l’Union Communiste Libertaire qui s’oppose la mise en place du Service national universel et qui soutiendra les personnes qui refuseront cet engagement forcé.

La promesse de campagne d’Emmanuel Macron de créer un service national universel s’est concrétisée. Ayant pour objectif de fédérer la jeunesse autour de valeurs communes et de créer un « sentiment d’unité nationale », ce projet est, selon le gouvernement, « la réforme de société la plus puissante depuis de nombreuses années ».

Les 2000 pionnières et pionniers de ce tout nouveau « SNU » ont été sélectionné.es et réparti.es hier sur toute la France pour tester le programme, et, évidemment, en faire la promotion. Salut du drapeau, Marseillaise, cours d’autodéfense, parcours du combattant et port de l’uniforme bleu-marine seront à l’ordre du jour.

L’objectif à terme est de convoquer chaque année plus de 800.000 jeunes de 16 ans, garçons comme filles, pendant plus d’un mois, sans aucune possibilité de réformer quiconque.

Le gouvernement a donc décidé, dans une perspective militariste, impérialiste et viriliste, d’abandonner une jeunesse aux mains de corps d’armée, ou les personnes issues des classes populaires se font facilement maltraiter, en particulier s’ils n’ont pas la bonne couleur de peau, ou ne font pas assez "homme". Le tout en invoquant le mythe du "brassage social" qui en réalité ne s’opérera pas plus dans le SNU qu’il ne s’opérait dans le service militaire.

PNG - 357.1 ko

Ce projet s’inscrit dans la logique sécuritaire de ces dernières années (état d’urgence, répression violente des mouvements sociaux etc.), et prouve une fois de plus que le gouvernement a peur de la jeunesse et cherche à la domestiquer. Évidemment, un des objectifs sera de redorer l’image de l’armée, et de repérer les potentielles recrues pour celle-ci. Mater les révoltes de jeunes et surveiller la population sont aussi des objectifs de cet encadrement forcé.

La suite à lire sur : http://www.alternativelibertaire.org/?Service-National-Universel-c-est-la-jeunesse-qu-on

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>Causerie du mardi aux Clameurs, mardi 17 septembre

Comme d’habitude, il sera question d’actualité ! L’expulsion de l’amphi Z, l’affaire Balkany, les drones en Arabie Saoudite, les extra-terrestres... ce qui n’exclut pas vos propositions ! Mardi 17 septembre de 19h00 à 22h30 au bar fédératif les...

>Non à l’uniforme et au conforme !

Depuis l’origine, l’embrigadement nationaliste et patriotique dès le plus jeune âge est une préoccupation essentielle de tous les États. Hier c’était les « bataillons scolaires » ou les « Chantiers de la Jeunesse », aujourd’hui le SNU prend la...

>Antimilitarisme et carnet B à Lyon entre 1880 et 1914

Le Centre de Documentation Libertaire de Lyon propose cet article, paru originellement dans le fanzine punk Nycthémère n°3, qui nous éclaire sur comment les autorités de l’époque montraient leur hostilité aux idées anarchistes et antimilitaristes.

› Tous les articles "Guerres - Armements"