Soirée de soutien au projet de Lycée autogéré à Lyon !

1567 visites
Lyon 7e

Ce projet de Lycée autonome et autogéré est l’aboutissement de nos expériences individuelles dans les domaines de l’enseignement, de la remédiation scolaire, de l’accompagnement des jeunes en difficultés scolaires et de l’éducation.
Il propose une structure de formation alternative face aux difficultés de plus en plus marquées que rencontre l’école aujourd’hui à préparer les jeunes aux nouveaux
enjeux de la société, à intégrer les nouvelles technologies et à les aider à prendre leur place parmi les autres.

Ce projet de Lycée autonome et autogéré est l’aboutissement de nos expériences individuelles dans les domaines de l’enseignement, de la remédiation scolaire, de l’accompagnement des jeunes en difficultés scolaires et de l’éducation.
Il propose une structure de formation alternative face aux difficultés de plus en plus marquées que rencontre l’école aujourd’hui à préparer les jeunes aux nouveaux enjeux de la société, à intégrer les nouvelles technologies et à les aider à prendre leur place parmi les autres.

Il concrétise des choix assumés :
- Proposer à terme un fonctionnement dégagé des exigences administratives et financières extérieures.

- Construire des parcours de formation à partir des besoins et aspirations de ses membres.

- S’organiser de manière autogestionnaire c’est-à-dire construire un lieu cogéré par ses membres, jeunes et adultes à égalité de droit et de pouvoir.

Il s’inscrit dans la longue lignée de la pensée et des pratiques éducatives émancipatrices qui aujourd’hui encore, reste la voie la plus aboutie pour repenser les rapports sociaux et le rapport au savoir.

Les idées fondatrices

Un lieu d’émancipation qui vise à promouvoir :
La pensée critique individuelle,
La créativité individuelle et collective,
L’exploration des savoirs collectifs
La transmission intergénérationnelle des savoirs
Le libre accès aux savoirs et l’autonomie dans le travail.

Un lieu autogéré où s’applique une démocratie directe, où chacun est usager actif.

Un lieu égalitaire et solidaire où étudiants et intervenants possèdent les mêmes droits et partagent la responsabilité et la gestion.
Qui inscrit la transmission des connaissances dans une interdépendance volontaire et constructive.
Qui propose un salaire satisfaisant et identique aux intervenants et un revenu de base aux étudiants.

Un lieu qui vise l’autonomie
En s’émancipant à court terme des aides financières tout en préservant la gratuité de l’enseignement.
En développant des pratiques solidaires de financement ( micro-mécénat citoyen).
En s’inscrivant dans une démarche d’autosuffisance alimentaire urbaine.
En favorisant l’échange des compétences et des services.

Un lieu d’expérimentation
Qui participe à la transformation de la ville par la réalisation expérimentale d’un potager urbain.

Un lieu urbain ouvert sur le quartier
Qui propose des espaces et des temps de rencontres avec les habitants.

A qui s’adresse-t-il ?
Il s’adresse à des jeunes à partir de 16 ans, (fin de l’obligation scolaire) sans limite d’âge supérieure.
Qui n’ont pas voulu ou pu poursuivre leurs études dans un établissement classique.
La structure s’appuie sur le principe de la libre adhésion.
Les étudiants, en s’inscrivant, adhèrent aux idées fondatrices au même titre que les intervenants.

Le lycée se fixe six objectifs :
Proposer aux étudiants :
- les moyens d’acquérir des connaissances et des outils de compréhension et d’analyse de la société dans laquelle ils vivent pour en faire des individus libres, capables de penser autrement la société de demain.
- une pratique de vie collective respectant la singularité et la liberté de l’individu au sein d’une organisation autogestionnaire et coopérative.
- les moyens d’acquérir des savoirs faire professionnels reconnus dans différents métiers (restauration, agriculture) et des savoirs faire artistiques essentiels au développement de leur créativité.
- les moyens de préparer, s’ils le souhaitent, le BAC en candidat "libre" afin qu’ils puissent poursuivre leurs études dans le cursus classique.
- la possibilité de mettre en œuvre des projets individuels de formation spécifique
en lien avec d’autres lieux de formation.
- des temps d’échanges et de réflexion pour penser et accompagner le vivre ensemble.

Quels enseignements ?

Il s’agit de dégager l’acquisition de savoirs de la compétition et de la replacer dans une démarche solidaire et coopérative.
Il s’agit de remettre la connaissance au service de l’humain, de son épanouissement, et de sa capacité à être au monde.
Il s’agit de prendre appui sur "les intelligences" de chacun.
Il s’agit de proposer des enseignements au plus près des intérêts, des besoins et des objectifs de chacun.

Ce lieu souhaite proposer un espace de formation polyvalent :
Où les apprentissages s’articulent avec le vivre ensemble,
Où les savoirs théoriques, techniques et manuels se rencontrent et s’articulent
dans des activités et des espaces différents,
Où leur acquisition permet à chacun de renforcer le poids de sa parole au sein du collectif, de se sentir utile et d’apporter une contribution indispensable au fonctionnement de ce lieu partagé avec d’autres.

La transmission des savoirs se fera à partir de la pratique, en individuel, en groupes de besoins, en groupe de pairs et avec l’outil informatique.

L’organisation du lieu
Le lieu s’organise sur le mode autogestionnaire avec des lieux et temps de débats et de décision : groupes de bases, commissions, conseil de coopération,co-gérance, assemblées générales.
Le vote se fait sur le principe : un individu = une voix.

Les partenaires
La Région
L’Europe
L’Association des Amis du Lycée
Les collectivités locales
Les associations ou coopératives associées

Ses statuts
Le démarrage du projet se fera sous statut d’association puis le lycée se constituera en SCIC.
L’association demeurera comme « association des amis du lycée », et assurera la gestion du micro-mécénat.

Ses financements
Une première période nécessitera l’aide de partenaires publics sous forme de subventions pour permettre les investissements nécessaires et assurer son lancement.
Un autofinancement sous forme de micro-mécénat citoyen, ainsi que des ressources propres de formation ou de services prendront le relais.

Le lieu
A trouver

Ca t’intéresse ? Tu veux en savoir plus ??

RDV le samedi 31 janvier à partir de 17h De l’autre côté du Pont, bar associatif 25 cours Gambetta, 69003 Lyon pour une soirée de soutien !

JPEG - 814.4 ko

P.-S.

Comment nous joindre ou nous rejoindre ?
Site : www.lyaaly.fr
mail : lyaaly@voila.f

Et réunion tous les deuxième jeudi du mois à La Gryffe, 19h
5 rue Sébastien Gryffe, 69007 LYON

Documents associés à l'article :

samedi 31 janvier 2015

Soirée de soutien au projet de Lycée autogéré à Lyon !

17h00 - 01h00
De l’autre côté du Pont

25 cours Gambetta
69003 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Expression - contre-culture » :

>L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888

L’internationale, poème d’Eugène Pottier, écrit en juin 1871 pendant la terrible répression de la Commune de Paris. Il ne fut publié qu’en 1887 et chanté pour la première fois le 23 juillet 1888 à Lille par la Lyre des Travailleurs. Devenu l’hymne des révolutionnaires, il sera complètement illégal durant...

› Tous les articles "Expression - contre-culture"