Soirée de soutien aux inculpé.e.s du 8/12

701 visites
Lyon

Soirée de soutien aux inculpé.e.s du 8/12 et, tout autant, contre la machine anti-terroriste !
À l’Amicale du futur, vendredi 23 juin, 19h.

Le 8 décembre 2020, neuf personnes de différentes villes en France sont perquisitionnées et placées en garde à vue dans le cadre d’une instruction antiterroriste. 96 heures d’interrogatoire à Levallois-Perret plus tard, cinq d’entre elles.eux sont incarcéré.e.s, deux sous contrôle judiciaire et deux libéré.e.s sans charge.
Les moyens déployés sont démentiels : des heures d’écoute, la sonorisation de plusieurs lieux privés, dont des jardins, des balisages GPS sur des véhicules, des filatures…

« Ultra gauche : un attentat anti-police déjoué ? » titrait BFMTV après les arrestations, un discours médiatico-policier repris récemment par G.Darmanin alors même que certain.es des arrêté.e.s ne se sont jamais rencontré.es, et qu’aucun projet précis n’a pu être identifié.

Une chose est sûre, la DGSI tente une fois de plus de faire entrer coûte que coûte la réalité dans le cadre de son récit pré-écrit, en insistant sur une figure de « leader » récemment rentré du Rojava où il est allé rejoindre les forces Kurdes contre Daesh et les régimes d’Assad et d’Erdogan. La manipulation des données extraites des appareils saisis lors des perquisitions ainsi que des éléments récupérés pendant les diverses surveillances servent à construire de manière grossière des personnages caricaturaux, archétypes de terroristes en puissance.

Les détenu.e.s sont écroué.e.s sous le statut de DPS (Détenu.e Particulièrement Signalé.e) qui impose un régime de détention particulièrement cruel. L’un d’entre eux, Libre Flot, est même placé à l’isolement. Il y restera jusqu’en avril 2023, au terme d’une grève de la faim de 37 jours entamée pour mettre en lumière « l’acharnement carcéral qu’il subissait, s’apparentant à de la torture blanche, ainsi que pour dénoncer la criminalisation de l’Etat français envers lui et les autres militants qui ont combattu Daesh auprès des forces kurdes au Rojava, les YPG ».
Aujourd’hui, tout le monde est sorti de prison mais certain.e.s sont encore sous contrôle judiciaire. Leur procès s’ouvrira au début du mois d’octobre 2023.

Cette affaire est un cliché de l’antiterrorisme, aux moyens illimités, aux ambitions délirantes mais qui peinent, encore et toujours, à construire un dossier à peu près cohérent. C’est aussi le symbole d’une nouvelle justice prédictive, qui entend sanctionner des « intentions », et de la criminalisation toujours plus importante des militant.e.s politiques.

Soirée de soutien aux inculpé.e.s donc et, tout autant, contre la machine anti-terroriste !

On y parlera de comment l’antiterrorisme se sert de l’usage d’outils de chiffrement pour dresser le portrait de geek – terroristes, de ce que ça fait sensiblement de se retrouver broyé par cette machine, et de la nécessité de résister collectivement à ces attaques.

Pour plus d’informations :
- https://soutien812.blackblogs.org/
- https://soutienauxinculpeesdu8decembre.noblogs.org

P.-S.

Rendez-vous le vendredi 23 juin à l’Amicale du futur !
Ouverture des portes à 19h.
Discussion ouverte,
Bar ouvert et petite restauration sur place.

Documents associés à l'article :

vendredi 23 juin 2023

Soirée de soutien aux inculpé.e.s du 8/12

19h00 - 22h00
Amicale du futur

31 rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

>Darmanin, elle est où l’enquête sur Briefcam ?

Le 14 novembre dernier sortait une enquête du site Disclose qui démontrait que depuis 2015 les keufs utilisent en secret un logiciel d’analyse d’images israélien de la société Briefcam qui permet notamment l’emploi de la reconnaissance faciale. Gérald le violeur, notre sinistre de l’intérieur,...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

› Tous les articles "Justice / Enfermements"