[Toulouse] Non au cyber-harcèlement de la Brigade juive en collaboration avec facebook

1292 visites

Depuis plusieurs semaines, le groupuscule d’extrême droite pro-israélien « Brigade Juive » opère une politique de cyber-harcèlement contre notre Collectif Palestine Vaincra.

Dans un premier temps, ils ont fait annuler une collecte en ligne de soutien. Maintenant, ils tentent de supprimer du contenu que nous diffusons sur les réseaux sociaux en les signalant et en essayant de pirater les comptes de nos administrateurs pour les bloquer et/ou les bannir de la plateforme.

Ces minables opérations de censure ne visent qu’à une chose : faire taire le soutien au peuple palestinien. Évidemment, nous savons que c’est le résultat d’une campagne de terrain à Toulouse et sur les réseaux sociaux de solidarité avec la Résistance palestinienne. En particulier dans le cadre du mois de mobilisation unitaire pour la libération de Georges Abdallah qui voit notre activité de solidarité se déployer dans les quatre coins de la ville et ailleurs.

La suite à lire sur : https://palestinevaincra.com/2019/10/non-au-cyber-harcelement-de-la-brigade-juive-en-collabor

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"